Les parcs

Londres est une capitale incroyablement verte. Peu importe où vous êtes, vous n’êtes jamais très loin d’un parc ou d’un square ombragé. Les plus grands parcs de la capitale sont des parcs royaux, ils appartiennent ainsi directement à la couronne britannique, et sont désormais gérés par une association. Il y a en effet 8 parcs royaux: Green Park, Hyde Park, Kensington Gardens, Regent’s Park, Saint James’s Park Richmond Park, Greenwich Park et Bushy Park. Ils couvrent plus de 2000 hectares à Londres et ses proches environs. Mais il existe bien d’autres parcs dans la capitale comme Holland Park, Battersea Park, Victoria Park, Wimbledon, Clapham Common ou les Hackney Marshes. Tous les parcs sont libres d’accès sauf les extraordinaires jardins botaniques royaux de Kew.

St James’s park

St James’s park

En bas de Trafalgar Square se trouve une grande arche, l’Admiralty Arch. Passez dessous et vous serez sur l’avenue du Mall (prononcez « mal ») qui mène à Buckingham PalaceLe parc de saint James longe toute l’avenue de Mall, de Westminster à Buckingham. Un grand et long lac le traverse. C’est le plus vieux des huit parcs royaux de Londres. Vu sa situation dans la capitale, entre Westminster, Trafalgar square et Buckingham Palace, il est le parc le plus visité de Londres. Les touristes aiment y flâner pour croiser les canards et pélicans qui se baladent dans les allées, et pour s’approcher des écureuils qui n’hésiteront pas à vous monter dessus si vous avez de la nourriture.

Green park

Green park

Green Park est un des parcs adjacents à Buckingham Palace (avec St James’s Park et Hyde Park). Il fait 17 hectares. Contrairement aux deux autres parcs voisins, il n’a aucun lac, aucun parterre de fleurs, aucun aménagement, juste des arbres et des étendues de verdure. La légende dit que le roi Charles II (qui en fit un parc royal en 1668) aimait y cueillir des fleurs pour sa maîtresse. Sa femme la reine Catherine aurait donc exigé qu’on enlève toutes les fleurs du parc. Attention, si vous vous asseyez dans les chiliennes, un agent viendra vous réclamez quelques pièces pour ce privilège.

Hyde park et Kensington gardens

Lancaster gate, High street Kensington, Hyde park corner

 Hyde park et les jardins de Kensington forment le plus grand parc de Londres. Ils ne sont séparés que par le lac de Serpentine. Hyde Park fait aussi partie des huit parcs royaux de la capitale et jouxte les Kensington Gardens. C’est le plus grand parc de la ville avec ses 140 hectares. C’est le roi Henry VIII qui s’appropria le terrain en 1536 pour ses parties de chasse. Cent ans plus tard, le roi James Ier l’ouvrit au public. C’était d’ailleurs le premier parc royal auquel le public avait accès. Hyde Park est un parc très bien aménagé avec un lac. Une des attractions du parc c’est son Speakers’ Corner, littéralement un petit coin où chacun est libre de s’exprimer (dans les limites de la loi bien entendu) sur tous les sujets depuis 1872. A la période de Noël, on trouve une grande fête foraine à Hyde Park appelée le Winter Wonderland. Et l’été, de grands artistes viennent y donner des concerts.

Les jardins de Kensington tiennent leur nom du palais de Kensington dont ils étaient les jardins. Ils sont ouverts au public depuis 1841. Les jardins attenants au palais sont accessibles gratuitement même sans visiter le palais. Ils sont finement aménagés et explosent de couleurs en été. Dans le reste des jardins, on trouve une mare avec des cygnes (assez vicieux attention!), un mémorial pour la princesse Diana et les jardins italiens. J.M.Barrie, l’auteur de Peter Pan, habitait au bord du parc (Leinster Terrace) et il s’inspira du lieu pour écrire son personnage symbolisant l’enfance. Il y a d’ailleurs une statue du fameux petit garçon qui ne voulait pas grandir dans les jardins avec sur son socle des lapins et des fées. Les jardins italiens sont un ensemble de 4 bassins avec des fontaines et des sculptures italiennes. Ils ont plus de 150 ans et étaient un cadeau du prince Albert pour sa femme la reine Victoria. Ces jardins italiens sont aussi connus à l’écran car on peut les voir dans le deuxième volet de Bridget Jones quand Mark Darcy (Colin Firth) et Daniel Cleaver (Hugh Grant) se battent et finissent dans une des fontaines.

Holland park

Holland park, High street Kensington

Holland park est un des seuls grands parcs du centre à ne pas appartenir à la couronne. Néanmoins, situé dans le quartier huppé de Kensington, il est bordé par de jolies maisons cossues de riches Londoniens et célébrités. On y trouve donc une école de golf, des courts de tennis, un terrain de cricket et des terrains de football. C’était à l’origine le parc du château de Cope au XVIIe siècle (rebaptisé Holland House au XVIIIe siècle). Il ne reste pas grand chose de ce somptueux château détruit en grande partie par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Il reste une aile qui est désormais une auberge de jeunesse. Holland park est surtout très romantique avec son orangerie, son petit restaurant, ses jardins et ses paons. Il y a aussi le jardin japonais de Kyoto ouvert depuis 1992 et qui est très joli.

Jardins botaniques royaux de Kew

Kew gardens

 Les jardins botaniques royaux de Kew sont assez exceptionnels, tellement qu’ils ont été classés au patrimoine de l’UNESCO en 2003. Ils ont été fondés en 1759 par la princesse Augusta dans un premier temps comme les jardins du petit palais de Kew. Mais ils sont officiellement jardins botaniques et centre de recherches en horticulture en 1840. Les jardins s’étendent sur plus de 120 hectares. Il y a plusieurs serres dans les jardins dont deux datant de l’époque victorienne absolument impressionnantes. La Palm House (ci-dessus) fut la première construite en 1848 et fait 19 mètres de haut, de quoi admirer les palmiers jusqu’à leurs cimes. La deuxième, Temperate House, est la plus grande. Elle date de la fin du XIXe siècle et fait deux fois la surface de la Palm House. C’est la plus grande serre victorienne au monde encore debout. La Grande Pagode a été construite en 1762. Et depuis 2008, il y a également une allée dans les arbres pour pouvoir admirer la végétation d’en haut. Attention, contrairement aux autres parcs de Londres, les Kew Gardens sont payants. Il faudra débourser 21€ pour un ticket d’entrée. Mais ils sont un passage obligé pour les amoureux des plantes et fleurs pour leur collection extraordinaire et on peut aisément y passer la journée tant il y a à voir. Pour ma visite détaillée des jardins de Kew et du palais, c’est par ici.

Primrose hill

St John’s wood

Ne vous fiez pas à la photo trompe-l’œil, Primrose Hill est bel et bien comme son nom l’indique, une colline. C’est un parc proche du marché de Camden et de son bourdonnement et juste en face du zoo de Regent’s park. Mon trajet habituel débutait à Camden, je longeais alors le canal en direction du zoo de Londres. Arrivée au niveau du zoo à gauche, je sortais des abords du canal à droite pour entrer dans le parc et finalement monter cette sacrée colline pour avoir une vue imprenable sur Londres. L’endroit est romantique et très réputé, il figure dans beaucoup de films.

Greenwich park

Cutty Sark for maritime Greenwich

Le parc de Greenwich fait 74 hectares. Il fait partie des huit parc royaux de Londres et étaient un espace de chasse pour les souverains. Aujourd’hui beaucoup moins boisé, il fait le bonheur des londoniens qui veulent s’échapper de la ville. Il a la particularité d’avoir plusieurs collines en haut desquelles la vue sur le quartier de Canary Wharf est splendide. Il faut grimper un peu mais on peut voir jusqu’au quartier de la City. C’est pour moi la plus belle vue de Londres avec les bâtiments de l’Old Royal Naval College et la Queen’s House en contre-bas. A noter qu’en haut de la colline principale, vous trouverez l’observatoire royal et le fameux méridien. Pour une visite du quartier de Greenwich, c’est par ici.

Hampstead heath

Hampstead heath, Hampstead

Hampstead heath est un parc sauvage et boisé au nord de la ville. Mon conseil: sortir du métro à la station Hampstead au lieu de prendre le train pour Hampstead Heath. Ainsi vous serez obligés de vous balader dans le quartier avant d’entrer dans le parc, et ce quartier géorgien est tellement mignon et tranquille qu’il serait vraiment dommage de passer à côté. Peu importe l’entrée que vous choisirez, trouvez une des collines du parc pour une vue dégagée sur Londres (notamment Parliament Hill). Tout au nord du parc se trouve la Kenwood House. En été il y a souvent des concerts ou des spectacles à cet endroit. Le lieu a même servi au tournage du film Notting Hill.

Richmond park

Richmond

Le parc de Richmond s’étend sur plus de 1000 hectares. On est littéralement en pleine campagne au bord de la ville. C’est un des huit parcs royaux de Londres. A la base, c’était une vaste étendue de chasse que le roi Charles Ier avait fait soigneusement clôturer en 1637 avec un large mur afin de garder le gibier à sa portée. Quatre siècles plus tard, les cerfs enfermés pour la chasse sont toujours là. Il y en aurait 650. Et c’est ce qu’il y a de particulier dans ce parc, la proximité avec le cerfs et les biches, vous en croiserez assurément lors de votre promenade et peut-être pourrez-vous vous approcher un peu (mais attention, pas trop près quand même). C’est un moment magique. Il y a une campagne pour réduire leur nombre car des routes traversent le parc et ils causent beaucoup d’accidents.

Carte des parcs: