West Midlands

west midlands

Les West Midlands ne sont pas ma région de prédilection…peut-être à tort d’ailleurs. Je connais surtout Birmingham où je suis allée plusieurs fois et un peu la campagne au sud, notamment la ville de Shakespeare, Stratford-upon-Avon.

 

BIRMINGHAM

IMG_2484Il faut le dire, je ne suis pas la première fan de Birmingham. « Brum » (le surnom de la ville) est la deuxième agglomération d’Angleterre. Située au centre du pays, elle était le pôle principal de l’industrialisation du XIXème siècle et a été, tout comme Manchester, frappée de plein fouet par la désindustrialisation. C’est désormais une ville dynamique qui attire de nouveau. Néanmoins, à titre personnel, je ne lui trouve pas le même charme que Manchester. Il faut dire que le centre est littéralement défiguré par le Bullring ouvert il y a dix ans, un énorme centre commercial absolument hideux (que je n’ai d’ailleurs pas en photo). Birmingham a souffert du Blitz en 1940, d’où beaucoup de bâtiments modernes en centre-ville, plus ou moins réussis. IMG_2486Son centre a conservé une atmosphère néo-classique notamment sur sa place principale Victoria Square. The Council House (1879) domine la place, c’est le siège du gouvernement local de Birmingham. Juste à côté, on trouve le Birmingham Town Hall (mairie, 1830) avec son allure de temple romain. Il a été transformé en salle de concert.

IMG_2492Dans la rue adjacente à Victoria Square se trouve the Birmingham Museum and Art Gallery (1883) avec son importante collection de tableaux préraphaélites. On y trouve aussi des œuvres de Rubens ou Canaletto. Comme tous les musées nationaux au Royaume-Uni, il est gratuit.

IMG_2494

Par contre, il y a un truc vraiment chouette à Birmingham pour une amoureuse des livres comme moi, c’est sa bibliothèque. Elle est située sur Centenary Square et même en ce jour de grisaille, elle avait de la gueule cette bibliothèque avec ses couleurs et ses mosaïques. Elle a ouvert il y a à peine deux ans et est déjà érigée comme symbole du renouveau artistique de Birmingham. Elle relève même le défi d’être le 10ème bâtiment le plus visité de Grande-Bretagne avec près de 2,5 millions de visiteurs l’an passé…ce qui n’est pas rien pour une bibliothèque. IMG_2504Et puisqu’on est dans les records, c’est aussi la plus grande bibliothèque du royaume. Elle a été inaugurée en 2013 par Malala, la jeune Pakistanaise Prix Nobel qui a survécu à une tentative d’assassinat pour avoir voulu se rendre à l’école. Tout un symbole.

IMG_2508Au dernier étage de la bibliothèque, vous trouverez la Shakespeare Memorial Room. Elle existait à l’identique depuis 1882, elle a été minutieusement démontée et reconstruite dans le bâtiment moderne. C’est tout simplement la plus grande collection de livres de Shakespeare  du pays avec plus de 43 000 exemplaires, juste impressionnant.IMG_2510

IMG_2515Et enfin, dernier point intéressant de cette bibliothèque, c’est sa terrasse qui offre une vue sur la ville et ses environs…du moins quand le brouillard ne s’invite pas comme ce jour-là.

IMG_2517On ne le sait pas forcément mais l’Angleterre a un réseau de canaux fluviaux très développé. Un peu comme sa voisine du Nord Manchester, les bâtiments de brique rouge de Birmingham sont parcourus de canaux dans le centre-ville. Le bord des canaux est souvent aménagé pour s’y balader et faire du shopping. J’ai même profité d’une averse pour me glisser dans une des nombreuses péniches accostées pour déjeuner (ndlr: ça tangue quand même un peu, ne pas avoir l’estomac fragile).


CADBURY WORLD, BOURNVILLE

IMG_2526Si vous avez déjà mis les pieds en Angleterre, vous aurez peut-être déjà goûté au chocolat Cadbury (toujours dans un étui violet), c’est le chocolat de référence dans le pays. Quand j’ai appris que l’usine était dans la banlieue de Birmingham et qu’en plus, on pouvait y entrer, la visite est devenue incontournable. Tout est extrêmement bien organisé à Cadbury World…pour toute personne qui a un jour rêvé de vivre comme dans Charlie et la Chocolaterie, le rêve devrait se réaliser (les Oompa-Loompas en moins, mais la promenade en petite voiture guidée à travers le monde des œufs en chocolat parlants devrait ravir plus d’un fan). IMG_2525La visite est ludique avec des décors, des films, des acteurs, un vrai parc d’attraction du chocolat. Je conseille néanmoins de réserver et d’y aller en semaine pour éviter la foule du week-end…et en plus on vous distribue des barres de chocolat dès l’entrée (au cas-où, pour tenir toute la visite). Mais rassurez-vous, vous avez aussi accès au magasin d’usine à la sortie, un véritable piège pour vos kilos!

IMG_2523Cadbury, c’est d’abord une famille d’épiciers de Birmingham devenus entrepreneurs avec l’essor de la consommation de chocolat au XIXème siècle. Le premier magasin ouvre en 1824 mais vend surtout du chocolat à boire car les techniques d’exploitation n’étaient pas encore inventées. La première barre de chocolat n’est apparue qu’en 1847.  Les frères Cadbury s’installent dans leur nouvelle usine de Bournville en 1878. Elle est idéalement située, près d’un canal et d’une ligne de chemin de fer pour acheminer les matières premières. Les soldats dans les tranchées recevaient régulièrement leur ration de chocolat Cadbury et l’usine a participé à l’effort de guerre pendant la deuxième Guerre Mondiale. IMG_2522A la fin des années 1930, le chocolat n’est plus considéré comme un produit de luxe et presque tous les Britanniques y ont accès. La production s’accélère. Le chocolat Cadbury est exclusivement du chocolat au lait (« dairy milk ») avec désormais des dizaines de variantes pour tous les goûts. Aujourd’hui, l’usine emploie encore plus de 1000 ouvriers sur le site.

IMG_2528La famille Cadbury tenait au bien-être de ses employés à une époque où n’importe quel ouvrier travaillait dans des conditions inhumaines et habitait dans des taudis. C’était le cas absolument partout à l’époque victorienne, sauf à Bournville. Les Cadbury ont non seulement fait construire une usine mais tout un quartier pour accueillir les ouvriers dans les meilleures conditions possibles avec des logements agréables, des espaces verts pour pouvoir faire du sport, des piscines, des réductions dans les transports pour les ouvriers habitant Birmingham, des camps de vacances pour les enfants, bref, de vrais précurseurs!


STRATFORD-UPON-AVON, WARWICKSHIRE

IMG_2531 Stratford-Upon-Avon est certainement la petite ville la plus connue du royaume, et la plus visitée. Il s’agit de la ville natale du dramaturge anglais le plus célèbre William Shakespeare. J’étais un peu surprise en arrivant. J’avais tellement entendu parler de cette ville préservée que je m’imaginais plutôt un village-musée de l’époque Tudor rempli de touristes. J’étais loin d’imaginer qu’une nouvelle ville avait grandi tout autour. IMG_2533Je dois dire que ma déception fut de courte durée car le centre historique est incroyablement préservé et les bâtiments nouveaux s’intègrent parfaitement. Vous ne connaissez pas Shakespeare sur le bout des doigts? Ce n’est pas grave, une journée dans cette ville devrait changer les choses.

IMG_2702Pour trouver la maison natale de Will (oui à la fin de la journée, vous serez tellement familier avec Shakespeare que vous l’appellerez par son petit nom!), c’est facile! Suivez la horde de touristes dans Henley Street. Arrêtez-vous là où tout le monde prend des selfies. Pour avoir l’effet désertique de ma photo, il faudra attendre le dimanche soir quand les boutiques sont fermées et les touristes dans leurs autobus.

IMG_2539D’ailleurs on n’entre pas directement par la maison, il faut d’abord passer par le Shakespeare Birthplace Trust ou Shakespeare Centre pour payer son ticket d’entrée (comptez £22 pour le pass qui vous permet d’accéder à toutes les maisons et à la tombe). C’est aussi un petit musée qui fait office d’introduction à la vie de Shakespeare (1564-1616) histoire de ne pas être trop perdu pendant toutes les visites.

IMG_2562On accède néanmoins assez rapidement au jardin de la maison d’enfance de Shakespeare. Si vous y allez au printemps, vous aurez la chance de le voir totalement fleuri, jardin anglais exemplaire, on y passerait bien quelques heures avec un bon bouquin (de Shakespeare évidemment!). La maison de style Tudor était assez cossue pour l’époque (XVIème), Will était issu d’une bonne famille. Elle est très élégante avec ses colombages.

IMG_2574La maison appartenait au père de William, John Shakespeare, qui était gantier et avait son échoppe au rez-de-chaussée de la maison. A l’étage on trouve les chambres, celle des soeurs de William, celle des parents, et la sienne qu’il partageait avec ses frères (à 4 dans ce petit lit ci-contre). J’étais étonnée de voir la décoration de l’époque car les murs étaient tous peints ce qui donne un effet très moderne en réalité. C’est vraiment émouvant de se dire que le grand William Shakespeare a foulé le sol de ces pièces quelques siècles auparavant.

IMG_2583De retour à l’extérieur, asseyez-vous un moment dans la cour sur les bancs prévus à cet effet. Il y aura à coup sûr un acteur de la compagnie Shakespeare Aloud en pleine action. Demandez-lui une scène de n’importe quelle pièce de Shakespeare, des vers de n’importe quel sonnet, il s’exécutera. Même si vous ne comprenez pas l’anglais (et l’anglais de Shakespeare n’est pas aisé), vous resterez bouche bée. D’ailleurs, tout au long de la visite vous croiserez des gens en costumes d’époque prêts à vous renseigner ou à vous raconter une petite anecdote, ce sont le plus souvent des bénévoles passionnés alors n’hésitez pas à les questionner.

IMG_2606Après tout ça, une pause au pub s’impose (en tout cas elle s’est imposée pour moi!). Dans la rue adjacente (High Street) se trouve le Garrick Inn que je recommande chaudement. Premièrement parce que c’est le plus vieux pub de la ville, il date de XVème siècle. Deuxièmement, parce que l’endroit est magnifique, la façade à colombages en ronds est remarquable (je n’avais jamais vu de tels colombages) et à l’intérieur c’est cosy à souhait avec l’odeur typique des pubs séculaires. IMG_2607Et puis troisièmement, on y mange très bien. Amis français, oui on mange bien en Angleterre et si vous en doutez, commandez ici un Sunday roast (plat typique du dimanche midi disponible dans n’importe quel pub du pays), vous ne serez pas déçu! Juste à côté du Garrick Inn, il y a une maison à visiter, Harvard House. La visite est rapide mais elle permet de s’imprégner encore plus de la façon de vivre de l’époque élisabéthaine.

IMG_2683Il est temps de reprendre la balade à travers la ville pour marcher jusqu’à l’église Holy Trinity où a été baptisé et où est enterré ce bon vieux William. C’est une jolie petite église entourée par son cimetière plein de charme (si vous avez lu d’autres pages sur l’Angleterre de ce site, vous aurez remarqué ma fascination pour les cimetières de ce pays).

IMG_2673Shakespeare est enterré au fond de l’église avec sa femme Anne Hathaway (il vous faudra peut-être jouer des coudes pour y accéder). Il est décédé en 1616 à l’âge de 52 ans, de cause inconnue laissant derrière lui 37 pièces de théâtre, 157 sonnets et des dizaines d’expressions aujourd’hui entrées dans la langage commun.

IMG_2641Si vous revenez dans le centre-ville en longeant la rivière Avon, vous ne pourrez pas rater le grand théâtre de la Royal Shakespeare Company (RSC). Tous les comédiens de renom sont passés par là (Judi Dench, David Tennant, Ian McKellen, Helen Mirren, Alan Rickman, Kenneth Branagh, Mia Farrow, Colin Firth, Ralph Fiennes, Jeremy Irons, Laurence Olivier, Gary Oldman, Jude Law…), et tous les aspirants rêvent de s’y produire. Cette compagnie si prestigieuse ne se produit que dans ce théâtre ainsi qu’à Londres.

IMG_2591

même les bières locales sont à l’effigie de Shakespeare

IMG_2646Il faut quand même préciser que même si on n’est pas fan de Shakespeare, la ville est profondément agréable à visiter, ne serait-ce que pour flâner sur les bords de la rivière Avon. C’est une ville très bucolique et très romantique avec ses très vieilles bâtisses, ses très vieux pubs, ses très vieilles boutiques etc…C’est une ville qui respire le théâtre, à chaque coin de rue, c’est assez unique et on se prend vite au jeu. IMG_2685L’été, il y a même des représentations quotidiennes et gratuites  des pièces de Shakespeare dans le parc de la ville. Ce jour-là, par grand soleil, il y avait aussi un festival de musique au bord de l’eau, un marché d’artisanat local, et beaucoup de péniches et petites embarcations de promeneurs au fil de l’eau.

IMG_2705Si vous n’en avez pas encore ras-le -bol de Shakespeare et de son époque, il vous reste encore quelques lieux à visiter à la sortie de Stratford-upon-Avon. Tout d’abord, le cottage d’Anne Hathaway. La femme de Shakespeare est née et a habité dans cette jolie maisonnette à toit de chaume jusqu’à son mariage avec William en 1582. C’est une agréable visite à faire avec de magnifiques jardins.

IMG_2707Vous pouvez aussi aller visiter la ferme de Mary Arden, toujours en-dehors de Stratford. Cette ferme toute biscornue par le temps appartenait à la mère de Shakespeare. Ici vous pourrez faire l’expérience de la vie à la ferme au XVIème siècle.

La campagne du Warwickshire vaut le coup d’être explorée, c’est une des plus belles campagnes du pays.

IMG_2709 IMG_2710


ALCESTER, WARWICKSHIRE

IMG_2711Au détour d’une route, nous sommes tombées sur la petite bourgade d’Alcester. Elle était toute décorée et nous a donné envie de nous arrêter un instant. Il paraît qu’elle est réputée pour sa course de crêpes à la chandeleur.

IMG_2715Nous on a surtout aimé ses maisons Tudor biscornues (non, nous n’en avions pas encore vu assez!).

West midlands

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s