Montréal, QC

Montréal est une ville qui vibre. Elle attire les Français comme un aimant. C’est la deuxième ville la plus importante du Canada. Située dans la province du Québec, on y parle majoritairement français mais aussi un peu anglais. Elle est construite à l’américaine, avec quelques gratte-ciel et de longues avenues toutes droites. La rue Sherbrooke par exemple fait plus de 30 km! Je n’y suis pas restée assez longtemps pour l’apprécier à sa juste valeur malheureusement. Ce n’est peut-être que partie remise. J’y ai vécu une journée intense, du lever du soleil au Mont-Royal à une soirée magique dans la basilique Notre-Dame.

La colline du Mont-Royal est le spot idéal pour voir la ville. Je ne peux que conseiller d’y aller voir le lever du soleil, c’est tout simplement magique avec les gratte-ciel, les collines et le fleuve Saint-Laurent.

lever de soleil MontréalMontréal

Après ce début de journée éclatant, j’ai poursuivi avec une balade dans le quartier du plateau Mont-Royal au pied de la colline. J’ai beaucoup aimé son côté coloré avec ses maisons peintes et son street-art. C’était très sympa de voir la vie de quartier, les enfants aller à l’école, les gens courir pour embaucher.

maison montréalbus écoliers montrealmaisons colorées Montréalmaisons mitoyennes montrealstreet art plateau Montréalrue saint denis Montréal

Le square Saint Louis figure souvent dans les photos typiques de Montréal. Autour d’un petit parc rempli d’écureuils (je n’en ai jamais vu autant au mètre carré!) on peut admirer de jolies maisons victoriennes de toutes les couleurs.

square saint Louis Montréalsquare saint Louis 2 Montréalsquare saint Louis 3 Montréal

Deux rues au-dessus, nous sommes tombées sur la rue Henri Julien, elle aussi avec des maisons colorées mais d’un style beaucoup plus simple.

rue Henri Julien 2 Montréalrue Henri Julien Montréal

Puis changement de quartier en passant par le métro jusqu’au Champ de Mars près du fleuve. Je remarque d’abord l’imposant hôtel de ville de Montréal avec un énorme drapeau sur sa façade. La ville venait tout juste de modifier son drapeau pour inclure un symbole autochtone (le pin blanc) aux côtés de la fleur de lys française, du chardon écossais, du trèfle irlandais et de la rose anglaise, et ainsi rappeler les origines de la ville avant la colonisation. hôtel de ville Montréal

Dans une petite rue non loin, on trouve le marché Bonsecours emblématique de la ville. Il date de 1847. Je m’attendais peut-être à trop mais l’intérieur n’avait rien de particulier, juste des souvenirs pour touristes sans grand intérêt.

marché Bon secours montréal

Mais j’ai passé un peu de temps dans la chapelle Notre-Dame de Bon Secours juste à côté à écouter un pianiste répéter, j’aime toujours ces petits moments de répit dans une journée intense de visites. Plusieurs fois reconstruite, elle date de la fin du XIXe siècle.

chapelle notre dame bonsecours Montréalintérieur chapelle notre dame bonsecours Montréal

Et puis le vieux port se présente avec sa grande roue parfaitement positionnée au milieu des couleurs de l’automne. La balade sur les quais est tellement agréable avec le soleil et la lumière d’octobre. La vue sur le fleuve Saint-Laurent est apaisante avec notamment la Biosphère sur l’île Sainte-Hélène en face.

Montréal 2grande roue Montréalbiosphère Montréaltour de l'horloge Montréalgrande roue 2 Montréal

En revenant dans le centre de Montréal par le quartier international, je tombe sur le square Victoria sur lequel se font face une statue de la reine Victoria et une bouche d’entrée de métro typiquement parisienne. C’est un curieux mélange qui rappelle l’Europe pour tout expatrié en mal du pays.

métro square Victoria Montréalsquare Victoria Montréal

Un peu plus loin, c’est le sommet de la tour Place Ville Marie qui nous attend. Nous ne sommes pas allées à l’observatoire (trop cher) mais sommes allées déjeuner au restaurant Les enfants terribles qui offre une vue impressionnante sur la ville.

vue enfants terribles Montréalvue place ville marie

Un de mes grands regrets de mon séjour aura été de ne pas avoir eu le temps de visiter le Musée d’art contemporain (rue Sainte Catherine), surtout avec cette expo sur Leonard Cohen, l’enfant de Montréal.

MAC Montréal

Si la basilique Notre Dame n’a pas grand chose d’impressionnant vue de l’extérieur, son véritable trésor réside à l’intérieur. Achevée en 1829, je n’avais jamais vu une église aussi colorée. Son mobilier en bois et son plafond étoilé en font une église chaleureuse. J’y suis allée pour voir un spectacle de son et lumière immersif complètement dingue qui s’appelle Aura et qui met en scène toute l’architecture de la basilique ainsi que les éléments de décor et tableaux. C’était un des plus beaux spectacles de ma vie.

basilique notre dame montrealbasilique Notre Dame 2 intérieur Montréalbasilique Notre Dame intérieur Montréalplafond basilique Notre Dame Montréal

J’ai fini ma visite le lendemain matin avec le quartier olympique de Montréal (métro Viau). Les courbes de son stade olympique sont si connues que je tenais vraiment à aller les voir de plus près. Les Jeux olympiques de 1976 sont loin, et ça se voit. De près, le stade est très défraîchi et ils étaient d’ailleurs en train de le rénover. Mais son architecture reste emblématique.

stade olympique montrealstade olympique 2 Montreal

Publicités