Laponie

LAPONIE

Direction la Laponie à plus de 930 km au nord d’Helsinki, pas loin de la petite ville d’Ivalo. Il faisait déjà froid à Helsinki mais là, on se trouve à 300km au-dessus du cercle polaire alors quand il fait beau, il faut compter -20°C. Le survol de la Finlande sur toute sa longueur permet d’observer des paysages blancs immaculés et des sapins, des sapins et encore des sapins à perte de vue. Ce fut mon premier atterrissage sur la neige et le verglas (bravo au pilote!). Rien que le nom « Laponie » fait voyager, fait rêver, évoque le bout du monde, le pays du Père Noël, une sorte de territoire imaginaire où le ciel se donne en spectacle lors des aurores boréales. Ca m’a toujours fait rêver, et les paysages furent à la hauteur de mon imagination.

Je logeais dans une maison d’hôtes assez géniale (Guesthouse Husky), un grand chalet rouge géré par des Finlandais adorables qui élèvent une meute gigantesque de chiens de traîneau. Ce fut mon petit coin de paradis blanc le temps d’un week-end. Le seul inconvénient,c’est que les chiens aboient une partie de la nuit mais ce n’est pas bien grave. Le gros avantage, c’est que l’on est littéralement au milieu de nulle part, vraiment seuls au monde au milieu de la forêt. Alors j’en ai profité pour aller me promener seule dans les bois, et pour tout dire, je n’en menais pas large en fait. Tout à coup, je me suis dit que s’il m’arrivait un truc, personne ne me trouverait. Et puis j’ai vite oublié cette sombre idée devant ces étendues immaculées et enchanteresses. Je suis redevenue une enfant l’espace de cette balade, à courir sur la rivière gelée jusqu’à ce que mes poumons me fassent mal, j’ai descendu les amas de neige en glissant sur les fesses, j’ai crié comme dans une cour d’école. Quel plaisir inconnu de se sentir si libre!

P1130437

Le lendemain, c’est en compagnie des chiens de traîneau que je fait une virée dans la forêt. Il fait -30°C et je me les gèle même sous ma peau de renne et mes deux combinaisons de ski. Mais c’est tellement grisant de raser le sol enneigé et de frôler les sapins. Oui oui, je me suis prise un instant pour le Père Noël. Et ensuite j’ai pris les commandes de la meute, une sacrée expérience, pas si simple que ça. Sous cette latitude, le soleil reste très bas toute la journée, donnant une lumière incroyable comme un soleil se couchant pendant des heures (début mars…plus tôt dans l’hiver, il faut subir la nuit polaire)

IMG_1478.

Après une journée glaciale, voici la tradition finlandaise la plus agréable: le sauna!

.

.

.

P1130428 - CopieLes aurores boréales, un spectacle magique. je ne pensais pas voir ça un jour de mes propres yeux et pourtant! Le ciel se met à danser au-dessus des sapins, absolument extraordinaire (malheureusement mon appareil photo n’est pas du tout adapté)

.

.

Pour en savoir plus sur mon week-end en Laponie, vous pouvez lire mon article ICI.

Laponie