Allemagne

img_2-6948_drapeau_allemagne

 L’Allemagne a été ma première expérience de l’étranger quand j’avais 11 ans, mon premier voyage scolaire, ma première langue étrangère. J’y suis allée à plusieurs reprises même si ma dernière visite date un peu, et j’ai donc malheureusement peu de photos. C’est peut-être un cliché mais j’ai toujours apprécié la rigueur allemande, et leur côté écolo…je me revois en 1993 avec mon pot de yaourt devant les trois poubelles de la maison comme une poule devant un couteau. Déjà un autre monde. J’ai par la suite eu une correspondante allemande avec le lycée, et j’ai donc expérimenté l’école allemande, cette liberté d’apprendre, cette facilité pour les langues, une vraie découverte. Je suis restée proche de ma correspondante jusqu’à aujourd’hui, ce qui m’a permis de séjourner plusieurs fois dans la région de Rhénanie-Westphalie, une région très dense en grandes villes (Bonn, Cologne, Düsseldorf, Essen et Dortmund sont très proches les unes des autres). J’ai aussi fait un saut à Berlin, avant qu’elle ne devienne la capitale cool qu’elle est aujourd’hui, alors qu’elle était en pleine reconstruction.

 

BONN

P1160024Bonn c’est l’ancienne capitale de l’Allemagne de l’Ouest, et malgré la réunification et le changement de capitale fédérale, elle a su rester une ville dynamique. Mais avec ses 311 000 habitants intra-muros, elle reste une ville à échelle humaine. Elle est traversée par le Rhin.
.
136_7492697302_5683_nLe personnage le plus célèbre de Bonn est sans conteste Ludwig van Beethoven. Il est né à Bonn (1770) et on peut visiter sa maison située dans le centre de la ville près de l’ancienne mairie (Beethoven Haus, Bonngasse 20). Elle est facilement reconnaissable avec sa façade baroque rose. Le tarif d’entrée reste modique (6€). La maison n’est pas très grande avec un joli petit jardin. Néanmoins on peut y retrouver des manuscrits du compositeur ainsi que quelques instruments. La ville entretient son statut de « ville de Beethoven » en célébrant son amabassadeur un peu partout, notamment avec un festival annuel qui dure un mois et qui aurait été créée dès 1845 (Beethovenfest). On trouve aussi un buste de Beethoven sur la Münsterplatz, l’orchestre de la ville ainsi que sa plus grande salle de concert portent également son nom.

161_7492532302_57_nL’ancien hôtel de ville de Bonn est situé sur la place du marché. Il a été construit vers 1780 dans le style Rococo. Il sert encore aujourd’hui aux bureaux administratifs de la ville mais a surtout fonction de lieu de réception pour les Grands de ce monde comme John F. Kennedy, la reine Elizabeth II, Bill Clinton, Nelson Mandela, Mikhaïl Gorbatchev ou encore Mère Théresa.P1150607

La place du marché située devant l’ancien hôtel de ville

.

.

P1150606

L’université rhénane Frédéric-Guillaume de Bonn (Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität Bonn en allemand) est l’une des plus prestigieuses universités du pays. Elle porte le nom du roi Frédéric-Guillaume III de Prusse qui l’a fondée en 1818. Le bâtiment principal,  Kurfürstliches Schloss, est littéralement un château. Outre ses 7 prix Nobel, l’université est renommée pour avoir abrité des étudiants comme Karl Mark et Friedrich Nietzsche, l’empereur Guillaume II, le Prince Albert d’Angleterre ou encore Robert Schuman.


COLOGNE

P1160023Cologne (Köln en allemand) est située à 30 kilomètres de Bonn et seulement 3h20 en train de Paris grâce au Thalys (ci-contre la gare centrale, Köln Hauptbahnhof). Cologne  est ma ville préférée d’Allemagne. Bon ok, ayant été à Berlin dans les années 1990, il se peut que la capitale soit désormais plus attractive. IMG_3666C’est la 4ème plus grande ville du pays (environ 1 million d’habitants). Tout comme Bonn, elle est traversée par le Rhin. Elle est surtout connue pour sa magnifique cathédrale et son eau (de Cologne bien sûr). J’avoue avoir passé beaucoup de temps dans les cafés à déguster des Apfelstrudels (pâtisseries aux pommes et à la cannelle, spécialité allemande) et des Pretzels.

IMG_3658L’attraction principale de Cologne, c’est donc sa cathédrale, le Kölner Dom. Elle est dédiée à Saint Pierre. Elle fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996. Sa construction débuta en 1248 dans le style gothique mais elle ne fut achevée qu’en 1880, date à laquelle elle était le bâtiment le plus haut du monde (157m). Durant tous ces siècles, les bâtisseurs successifs ont respecté les plans d’origine.
IMG_3662C’est une des plus grandes cathédrales gothiques du monde, en tout cas c’est la plus haute et c’est le monument le plus visité d’Allemagne (plus de 20 000 visiteurs par jour!)…donc incontournable. A la base, elle a été construite pour accueillir les pèlerins venus prier devant les reliques des IMG_3833ossements des Rois Mages ramenés à Cologne au XIIème siècle. Les reliques sont exposées dans une châsse en or dans le chœur de la cathédrale (attention, cette partie de la cathédrale n’est ouverte que quelques heures par jour et on ne peut pas approcher la châsse dorée).
IMG_3839Les deux tours ne furent ajoutées qu’au XIXème siècle. La cathédrale fut le seul grand bâtiment encore debout à la fin de la Seconde Guerre Mondiale dans une ville complètement dévastée, mais tous les vitraux furent endommagés. Ils furent restaurés dans les années 1950 mais il y a encore des travaux aujourd’hui. Un dernier vitrail abstrait a été ajouté en 2007 de l’artiste Gerhard Richter (ci-contre). On dirait des centaines de pixels…chose assez étonnante dans un tel édifice mais preuve que la cathédrale reste vivante.
IMG_3802Vous pouvez accéder en haut de la tour droite par un escalier, si vous êtes assez courageux pour monter les quelques 550 marches (4€). Pour être totalement honnête, l’ascension est un peu périlleuse, surtout le première moitié. Les visiteurs montent et descendent par le même petit escalier étroit en colimaçon, ce qui engendre des embouteillages, et il n’y a pas vraiment d’endroits pour faire une pause si nécessaire. Bref, c’est une véritable épreuve. Mais la récompense, c’est quand même la vue imprenable à 360°C sur la ville et les alentours.

IMG_3725Après avoir monté et descendu toutes ces marches, non sans mal, je dois dire qu’une longue pause assise s’est imposée à nous. Direction chez Früh non loin de la cathédrale (Am Hof 12). Früh, c’est une institution à Cologne. Il s’agit d’une brasserie reconnue et établie ici depuis 1904 (la bière appelée Kölsch). Autant vous dire que lorsque vous entrez, on ne vous demande pas ce que vous voulez boire, mais combien de bières vous prenez (oups, je n’aime malheureusement pas la bière et j’ai vu toute l’offense faite dans les yeux du serveur).IMG_3723 Les serveurs ont d’ailleurs des plateaux spéciaux pour trimbaler les bières de table en table, très pratique. Heureusement, l’établissement offre aussi des menus typiques allemands (et ça, j’ai bien voulu goûter). La salle de restaurant ressemble à un vieux relais de chasse avec son énorme cheminée…on est un peu dans le stéréotype mais c’est vraiment sympa.

IMG_3726En parlant de stéréotypes, dans la rue d’à côté, il y avait foule dans ce magasin de Pretzels. De toute évidence réputée, nous nous sommes approchés de la boulangerie pour acheter le fameux Pretzel mais avons constaté, un peu avec horreur, les centaines d’abeilles dans la boutique et sur chacun des Pretzels. Je n’en avais jamais vu autant! Je n’ai rien contre les abeilles, bien au contraire, mais sur les gâteaux, c’est un peu moyen. On s’est enfui en courant!

IMG_3807Non loin de la cathédrale se trouve une église romane du Xème siècle: die Basilika St Andreas (Komödienstrasse). A l’intérieur vous pourrez voir un sarcophage du IIIème siècle.

.

.

 IMG_3752L’estomac rempli, nous étions prêts pour repartir explorer la ville sous le soleil. Nous avons alors traversé le pont iconique de la ville: HohenzollernbrückeJe rêvais depuis longtemps de faire cette photo si emblématique de Cologne. Le pont ferroviaire (et piéton) fut construit en 1911 et on lui donna le nom de Hohenzollern en hommage à la famille des princes germaniques du même nom. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Nazis détruisirent le pont en prenant la fuite. Il fut reconstruit en 1959.
IMG_3743Depuis 2008, le pont est assailli de Love Locks, ces cadenas d’amour qui envahissent tous les ponts célèbres du monde. Contrairement au Pont des Arts à Paris, l’accrochage est encouragé par la ville…il faut dire que le pont est long (400m) et robuste. Je dois dire que c’était assez joli car les cadenas sont tous dans les tons de doré et rouge donc cela donne une certaine uniformité à l’ouvrage…et ils sont très bien rangés!

IMG_3777

la vue entre chiens et loups

IMG_3747La ville est en train d’aménager les quais du Rhin côté Deutz, alors que côté Dom c’est déjà fait et ils sont pleins de touristes venus voir des artistes de rues ou des concerts.
IMG_3745Sur la rive du Dom, on trouve aussi l’église Groß Sankt Martin (saint Martin la Grande). Elle date du XIIème siècle mais fut largement endommagée elle aussi pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle fut restaurée dans les années 1960.

IMG_3764De l’autre cpoté du Rhin se trouve la jolie gare de Cologne Messe/Deutz. Si ce n’était pas inscrit dessus, je n’aurai jamais deviné que c’était une gare! Elle date de 1845.

IMG_3763Un de mes regrets de ce week-end à Cologne est de ne pas avoir pris le temps de monter dans la tour Triangle rive droite (à côté de la gare de Messe/Deutz). Peut-être parce que nous avions monté toutes ces marches à la cathédrale quelques heures auparavant. Le Triangle a été inauguré en 2005 et culmine à 100m. Je suis sûre que la vue de la plateforme panoramique vaut le coup (3€). Allez, il faut garder des choses pour la prochaine fois…


VALLEE DU RHIN 

P1150990La vallée du Rhin est aussi appelée « le Rhin romantique ». C’est un tronçon du fleuve qui fait environ 65 km entre Bingen et Coblence. Cette petite partie du Rhin est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces quelques kilomètres sont riches en châteaux et jolis villages mais ils sont aussi réputés par les vignes (oui, on fait du vin en Allemagne!). C’est une croisière très populaire, il faut s’attendre à croiser beaucoup d’autres bateaux, ce qui est parfois gênant.

P1150984.

Au départ de la croisière se trouvent les ruines du château de Ehrenfels. Il a été construit au XIIIème siècle pour protéger l’archevêché de Mayence (Mainz en allemand). Il servait aussi de station de péage sur le fleuve.

.

P1150982
Ici, c’est un petit aperçu de la Chapelle Klemens et du château de Sooneck. Le château daterait du XIIème siècle. Il a été détruit par les Français au XVIIème siècle. Mais il fut rénové en 1842 par le roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse.

P1150987Le château le plus connu de la vallée c’est celui de Pfalzgrafenstein. Contrairement à tous les autres châteaux de la vallée, il est construit au milieu du fleuve sur la toute petite île de Falkenau, et ce pour une raison bien précise. En effet, il a servi de station de péage pendant 550 ans (jusqu’en 1866). Avec sa coupe de navire, on ne peut pas le rater. C’est le seul château de la vallée à n’avoir jamais été détruit ni conquis. Il était infranchissable pour qui ne voulait pas s’acquitter du paiement.

P1150983Encore un peu plus loin sur le fleuve se trouve la petite ville de Sankt Goarshausen reconnaissable à ses tours. Sur la colline qui la surplombe on peut voir le château du Katz (XIVème siècle). Tout près de là se trouve un des endroits les plus connus de cette vallée: le rocher de la Lorelei. C’est un passage réputé dangereux car le fleuve y est très étroit et le courant violent. Depuis des siècles, de nombreux bateaux y firent naufrage. Ainsi naquît la légende de la Lorelei au XIXème siècle. Selon la ballade romantique écrite par le poète Clemens Brentano (1801), il s’agirait d’une jolie femme qui se serait jetée dans le Rhin de désespoir à cause de l’infidélité de son amant.  Elle est devenue une sorte de nymphe qui, assise sur son rocher au-dessus du fleuve, attire les marins par ses chants et provoque donc leur naufrage. Comme je l’ai dit plus haut, le fleuve peut être embouteillé par les nombreux bateaux de croisière, surtout au niveau de la Lorelei…et à vrai dire, je n’ai même pas pu apercevoir sa statue à cause du trafic. Dommage.P1150989

La croisière prend fin à Coblence (Koblenz en allemand). Du haut du promontoire de Deutsches Eck, on surplombe l’endroit où le Rhin rencontre la Moselle.


DÜSSELDORF

P1160019Pour être honnête, je n’ai pas vu beaucoup de choses à Düsseldorf car c’était le carnaval lors de ma visite, et le centre était impraticable. Tout comme Bonn et Cologne, Düsseldorf est située sur le Rhin. Ces trois agglomérations sont situées dans un rayon de 70 km. Plus petite que Cologne mais plus grande que Bonn, Düsseldorf s’est modernisée ces dernières années grâce à la réhabilitation du quartier du port (Media Hafen) transformé aujourd’hui en un quartier dynamique centré sur le développement des médias, de la publicité et de l’art. Beaucoup d’immeubles ont été construits depuis ma visite.

P1150980La Rheinturm (la tour du Rhin) est une tour de télévision, comme celle de Berlin, construite à la fin des années 1970. Elle mesure 240 m de hauteur, et tout comme la Fernsehturm de Berlin, elle a un restaurant panoramique qui tourne. Elle est située dans le quartier de Media Hafen.

P1150979.

.

La vue du haut de la Rheinturm sur le port de Düsseldorf.

.

P1150978

.

Une autre vue sur la ville.


 SOLINGEN

Solingen est une petite ville des environs de Düsseldorf. C’est là que ma correspondante habitait. Solingen est surnommée « la ville des lames » car c’est là où sont fabriqués quasiment tous les couteaux d’Allemagne. C’est la ville des couteaux depuis le Moyen-Age. Il y a même un musée qui vous expliquera comment ils sont fabriqués.

P1160021Un peu en dehors de la ville, le viaduc de Müngsten (Müngsten Brücke) est le plus haut viaduc ferroviaire d’Allemagne avec ses 107 m. Il est construit en acier et est opérationnel depuis 1897.

.

P1160020Egalement située sur la commune de Solingen, le Schloss Burg (château des comtes de Berg) domine la vallée de la rivière Wupper. Il a été construit au XIIème siècle par le comte Adolf III de Berg. Il est resté dans la famille jusuq’à la fin du XVIIème siècle. Il a été partiellement détruit à cette époque et était pratiquement en ruines au XVIIIème siècle. Il a été rénové au début des années 1920. On peut le visiter.

P1160022.

Et on peut même prendre un téléphérique pour y accéder.


BERLIN

IMG_1817Direction l’est de l’Allemagne pour tout ce qui suit.
Quand je suis allée à Berlin (avec le collège, pfiou ça date!), l’Allemagne était réunifiée depuis peu. Berlin était en pleine reconstruction, il y avait des grues absolument partout, c’était le plus grand chantier du monde à l’époque. La Potsdamer Platz, aujourd’hui un des endroits les plus animés de la ville avec ses grands bâtiments, était un no-man’s land, une grande friche désolée. Berlin n’était pas encore cool et attractive pour les jeunes comme elle l’est depuis quelques années. La différence entre Berlin ouest et Berlin est était encore très flagrante (ci-contre, la Fernsehturm qui était côté est), et pour des petits collégiens qui logeaient côté est, cela nous donnait vraiment l’impression de découvrir un autre monde, celui qui avait été communiste et enclavé pendant des décennies et qui avait du mal à rattraper le retard. Bref, le Berlin de mes souvenirs est bien différent de celui d’aujourd’huiP1160002. Mais, même du haut de mon jeune âge, j’étais fascinée d’être dans cette ville torturée, d’aller dans ces quartiers qui avaient été inaccessibles si longtemps, c’était (toute mesure gardée avec mes yeux d’ado) comme entrer dans la cité interdite.

Ci-contre, la Siegessäule, la colonne de la victoire, se tient au milieu du Grosser Tiergarten du haut de ses 67m. C’est un bon endroit pour commencer car on a une vue panoramique sur la ville, après avoir grimpé les 285 marches qui mènent au sommet. Construite en 1873, elle symbolise les trois victoires militaires de la Prusse contre le Danemark en 1864, contre l’Autriche en 1866, et contre la France en 1871. P1160005Les Nazis l’ont déplacée en 1939 de la Place de la République jusqu’à son emplacement actuel, le rond-point de la Grande Etoile du Tiergarten.
Ci-contre, la vue sur le Tiergarten en haut de la Siegessäule.

P1160003Toujours au bord du Tiergarten (le grand parc du centre de la ville), on peut voir la Philharmonie de Berlin. Alors que la Philharmonie de Paris ouvre tout juste ses portes, celle de Berlin date de 1963. Le bâtiment est d’ailleurs est parfait exemple de l’architecture d’alors. L’ancienne philharmonie avait été détruite par les bombardements en 1944 mais elle datait de la fin du XIXème siècle. La philharmonie a été rendue célèbre grâce à son célèbre chef d’orchestre Herbert von Karajan qui la dirigea de son ouverture jusqu’en 1989.

P1150997Le Berliner Dom est la magnifique cathédrale luthérienne de Berlin. Elle fut construite en 1905 sur le lieu d’une ancienne église collégiale qui existait depuis le XVème siècle. C’est le roi Frédéric Guillaume IV qui la fit construire estimant la précédente trop petite. Elle fut largement détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale et sa rénovation prit presque 20 ans. Lors de ma visite à Berlin, elle était achevée depuis peu. Elle abrite la crypte des Hohenzollern dans laquelle repose une centaine de sarcophages.

P1150999Il existe encore un pan du Mur de Berlin dans la ville, un peu comme un témoin éternel de cette période difficile à effacer (1961-1989). La chute du Mur est probablement le premier événement historique que j’ai vu à la télévision en direct et dont je me souviens. Je n’avais que 8 ans, et je ne comprenais pas trop ce qui se passait mais je voyais tous ces gens heureux qui passaient de l’autre côté et qui s’embrassaient. Avec le collège, on nous a fait visiter le musée du Mur à Checkpoint Charlie, et voir le Mur en vrai a rendu la visite beaucoup plus réelle…surtout à cette époque où les alentours étaient encore en chantier ou désertés.

P1150998Sur la belle place de Gendarmenmarkt se trouvent deux églises qui se font face. La place a été conçue en 1688 avec au centre la Konzerthaus. Avec le Französischer Dom (la cathédrale française) et le Deutscher Dom (la cathédrale allemande), ils forment un ensemble très harmonieux. Ci-contre, c’est le Deutscher Dom que l’on voit du haut du Französischer Dom. Il a été construit entre 1701 et 1708 par Giovanni Simonetti. A l’époque de la photo, il était encore fermé à la visite car encore en reconstruction.

P1160004En face, le Französischer Dom est presque son jumeau. Il a été construit entre 1701 et 1705 par Jean-Louis Cayart. Il est aussi appelé « temple français de Friedrichstadt » car il servait de lieu de culte aux Huguenots protestants français qui avaient fui vers l’Allemagne. On peut accéder à son dôme et ainsi voir la Tour de la télévision, le Berliner Dom et la Sankt Hedwigskathedrale.

.

P1160007De l’autre côté de la rivière Spree se trouve la grande place de l’Alexanderplatz. Pour moi, elle incarne le côté communiste de la ville. Elle est dominée par la Fernsehturm (la tour de la télévision, première photo de la partie sur Berlin) haute de 368m. Elle a été érigée en 1969. Je me rappelle être montée au restaurant panoramique qui a l’avantage de tourner, il offre donc une vue à 360° sur la ville. P1160008
.

En bas sur l’Alexanderplatz, on peut aussi trouver la Weltzeituhr (l’horloge universelle). Elle tourne elle aussi, et elle donne l’heure partout dans le monde à chaque instant.


POTSDAM

P1160006Potsdam se trouve à 30 km de Berlin. La ville est surtout connue pour le Palais du Sans-souci (Schloss Sanssouci). Construit en 1747, c’était le palais d’été du roi Frédéric II de Prusse. Avec ses murs jaunes, il est de style rococo. Ses jardins en terrasse ont fait sa renommée.

P1150995A Potsdam se trouvent aussi les fameux studios de cinéma Babelsberg. Lors de ma visite dans les années 1990, ils venaient d’être convertis en partie en parc d’attraction. On pouvait y avoir notamment comment on fait les effets spéciaux et certains objets de films célèbres. Pendant la période nazie, tous les films de propagande étaient tournés là-bas, et ensuite ce fut le régime communiste qui prit le relais étant dans l’Allemagne de l’est. P1150996Avec la réunification, les studios n’avaient plus de commande de films et durent donc évoluer pour continuer d’exister. Ouverts en 1911, ils ont fait la grandeur du cinéma européen jusqu’à l’arrivée d’Hitler. Le grand chef d’oeuvre des studios reste le film « Metropolis » réalisé en 1927 par Fritz Lang qui imagina la mégapole du futur. « L’Ange bleu » avec Marlene Dietrich fut aussi tourné là-bas en 1930. Depuis leur renaissance dans les années 1990, des réalisateurs du monde entier viennent y tourner comme récemment George Clooney avec ses « Monuments men » (2014).

Allemagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s