Chicago

panoramique

Dans mon imaginaire, Chicago c’est la ville de la série Urgences que j’admirais quand les charmants docteurs allaient prendre l’air sur le toit du Cook County Hospital. C’est aussi la ville d’Al Capone et des Blues Brothers. Pour moi, ce fut ma première (et deuxième) expérience des Etats-Unis lors d’un échange scolaire…et je crois que Chicago est une ville intéressante pour approcher la culture américaine. En effet, elle est moins cosmopolite que New York (qui a une culture finalement assez unique), elle est plus typique. Mais elle est aussi ouverte et diverse. C’est la troisième ville des Etats-Unis avec son agglomération de presque 9 millions d’habitants. Située au bord du lac Michigan, il y règne aussi une atmosphère assez relaxante avec sa plage en plein centre-ville.

P1150812Comme toute grande ville américaine, Chicago est reconnaissable à sa skyline (ligne d’horizon) surtout grâce à la tour qui la domine, la Willis Tower. Quand j’y suis allée en 2001, elle s’appelait la Sears Tower (jusqu’en 2009). C’était à l’époque la plus haute tour des Etats-Unis car elle était plus haute que les tours jumelles de New York…mais aussi la plus haute tour du monde (elle a été dépassé en 2004 par une tour de Taïwan). Bref, il n’y avait donc pas plus impressionnant avec ses 443 mètres de haut et ses 110 étages.
sears topEt ce qui est encore plus impressionnant, c’est bien sûr de monter au dernier étage pour admirer la vue. La vue est évidemment imprenable sur la ville et ses environs, ainsi que sur le lac Michigan. Il y a également un sol de verre (un peu comme ce qui vient être d’installer à la Tour Eiffel), sensation de vertige garantie!!
.roads

Petit aperçu du réseau routier de Chicago, toutes ces autoroutes partout…

.

P1150811

 .

La Willis Tower date de 1973. Ici vue d’en bas, on dirait qu’elle transperce le ciel. Comptez une vingtaine de dollars pour accéder au toit de la ville.

.

.

P1150798A quelques rues de la Willis Tower se trouve le parc Grant. Il fait 1,3 km² et longe le lac au bord des gratte-ciel. Cet immense espace vert accueille plusieurs festivals dont le « Taste of Chicago », connu pour être le plus grand festival gastronomique du monde.

P1150799Au milieu de ce parc on peut trouver la fontaine Buckingham, un des symboles de la ville. Elle date de 1927. Son nom vient de la donatrice qui a financé sa construction. Elle représente le lac Michigan et elle est bordée par 4 statues réprésentant les 4 états qui bordent le lac.

P1150796Le Museum Campus se situe juste au sud de Grant Park. Il s’agit d’un autre parc dans lequel se trouvent 3 musées (l’aquarium, le planetarium et le musée d’histoire naturelle) ainsi que le stade de football de la ville. Ci-contre, on aperçoit la Willis Tower en arrière-plan et le Shedd Aquarium qui date de 1930. Les bassins à l’intérieur ont vue sur le lac.

P1150797.

L’Adler Planetarium date aussi de 1930. Il a été le tout premier planétarium construit aux Etats-Unis.

.

P1150803.

Juste à côté se trouve le Field Museum of Natural History. La collection date du XIXème siècle mais elle a emménagé à cet endroit en 1921.

.

P1150805Et enfin la dernier bâtiment sur la péninsule du Museum Campus est le stade de football américain Soldier Field. C’est le stade de l’équipe des Bears de Chicago. Ici il était en reconstruction complète et seule sa façade était terminée. Il a rouvert en 2003.

P1150795.

De plus, on a une magnifique vue sur la ville de Museum Campus…

.

P1150793.

Toujours en se promenant le long du lac en remontant vers le centre-ville, on croise des petites plages…Chicago a un petit côté Los Angeles, qui l’eût cru?

.

 P1150777Au nord de Grant Park, toujours en suivant les bords du lac, on trouve Navy Pier, la jetée très populaire de Chicago. Construite en 1916, elle a été abandonnée à plusieurs reprises mais suite à de grandes rénovations dans les années 1990, elle est aujourd’hui un grand attrait touristique pour la ville. Elle mesure plus d’un kilomètre de long avec une grande roue et autres manèges, des restaurants, un théâtre, un cinéma…

P1150801.

Ici sur la jetée, voici la ville côté sud (avec notamment la Willis Tower dans le fond).

P1150821.

.

Et là, c’est la vue qu’on a sur le centre-ville (vers le nord) lorsqu’on se trouve dans la grande roue. Un bon plan pour voir Chicago autrement.

P1150817De retour dans le centre de la ville, une des grandes artères se nomme Michigan Avenue. Beaucoup de bâtiments importants et de magasins s’y trouvent. La Water Tower est, comme son nom l’indique, un château d’eau. Il date de 1869 et a véritablement l’air d’un petit château. C’est devenu un des symboles de la ville après avoir résisté au grand incendie de 1871 qui ravagea le centre.

P1150786.

Non loin de là se trouvent deux gratte-ciel, le John Hancock Center (avec ses deux antennes qui rappellent la Willis Tower) et le Water Tower Place, tous les deux abritent des centres commerciaux sur plusieurs étages. Le paradis des shoppeuses!

P1150780.

.

La Fourth Presbyterian Church se situe juste en face le John Hancock Center. Petite église perdue au milieu de cette grande avenue commerçante et des gratte-ciel, elle fait office de petit havre de paix avec son joli cloître au calme.

P1150810.

La majestueuse tour du Chicago Tribune se trouve elle-aussi sur Michigan Avenue mais plus au sud, en redescendant vers la rivière. Avec son style néogothique et ses gargouilles, c’est un des plus beaux bâtiments de la ville. Elle date de 1925 et abrite les bureaux du célèbre journal le Chicago Tribune.

P1150769.

En face de la tour du Chicago Tribune, on peut voir le Wrigley Building, construit pour la firme de chewing-gums du même nom. Il date de 1924 et se trouve juste au bord de la rivière.

.

.

P1150779En traversant la rivière par le pont DuSable à côté, on peut voir l’hôtel Sheraton qui surplombe l’embouchure de la rivière Chicago. La rivière est très maîtrisée à travers un système de canaux. Son cours a même été inversé au XIXème siècle pour éviter que les eaux usées ne se déversent dans le lac Michigan. Tous les ans pour la Saint Patrick, on déverse un colorant vert dans la rivière pour les célébrations.

P1150770.

Sur la rive sud de la rivière, toujours sur Michigan Avenue, voici le London Guarantee Building (à gauche), la Mather Tower (juste derrière en rénovation) et le Jewelers Building (à droite). Ils datent tous les trois des années 1920.

.

P1150773.

En suivant la rivière on ne peut pas manquer l’énoooorme bâtiment du Merchandise Mart. Ouvert en 1930, il était dit-on le plus grand bâtiment du monde. Il servait de marché de gros.

P1150808Chicago est une ville fan de baseball…si bien qu’elle a deux équipes majeures: les Cubs et les White Sox. J’ai assisté à un match dans chacun des stades de baseball avec une ambiance différente…même si je n’ai absolument rien compris à ce sport malgré les explications de mes amis américains. J’ai surtout trouvé ça très long, et un peu ennuyeux car cela manquait d’action. P1150807
.

Le stade de Wrigley Field abrite l’équipe des Cubs depuis 1914 au nord de la ville. Le stade est très vieillissant mais les supporters n’en veulent pas un nouveau. Il contient 41 000 places.

P1150784

La deuxième équipe de baseball de Chicago est celle des White Sox, au sud de la ville. Elle est un peu plus prestigieuse que celle des Cubs. Son stade se nomme le Comiskey Park et peut contenir 44 000 personnes.

P1150791.

Assister à un match de baseball c’est une véritable immersion dans la culture américaine. Les hot-dogs, les casquettes, l’hymne américain le coeur sur la main, l’orgue qui motive la foule…comme dans les films. Ci-contre, l’intérieur de Comiskey Park.

P1150794.

Dernière vue sur la ligne d’horizon de Chicago et le lac Michigan.

.

.


INDIANA DUNES

P1150809Même si les habitants de Chicago disposent de petites plages en plein centre-ville pour se détendre, ils préfèrent souvent s’éloigner de la frénésie urbaine le week-end pour profiter des grandes plages de l’état voisin, l’Indiana, notamment les plages du parc national Indiana Dunes National Lakeshore entre Chesterton et Michigan City. Le lac Michigan est tellement grand qu’on se croirait vraiment au bord de la mer (l’eau salée en moins, ce qui est un peu déroutant).

Chicago

Publicités