Londres

 

Londres est une ville fascinante. J’y ai habité 5 ans et pourtant je n’ai pas fini d’en faire le tour. C’est une ville qui bouge, c’est une ville cosmopolite dans laquelle tout est possible. Je ne suis absolument pas impartiale, Londres c’est ma maison de cœur et je ne peux pas vivre sans lui rendre visite régulièrement. La page va donc être très longue…
Autrefois capitale de l’Empire britannique (et donc centre du monde), Londres a gardé le brassage des cultures à chaque coin de rue avec ses 8,6 millions d’habitants. Aller à Londres, c’est donc se plonger dans une culture so British mais aussi dans toutes les autres cultures que la capitale a à offrir.
Laissez-moi vous emmener pas à pas dans chaque quartier pour une visite des lieux touristiques mais pas que. J’espère qu’elle vous donnera des idées de visites, qu’elle vous fera découvrir de nouveaux endroits ou qu’elle vous renseignera sur ce que vous avez déjà vu. Pour être la plus lisible possible, j’ai choisi de faire la visite borough par borough, d’abord ceux au nord de la Tamise, puis ceux au sud. J’ai indiqué à chaque monument la station de métro london-underground (tube) correspondante pour faciliter le repérage dans la ville. Londres est en effet divisée en 33 boroughs (que l’on pourrait traduire par « districts » ou « arrondissements ») en comptant celui de la City qui a un statut particulier car étant le premier quartier historique de la capitale.

image


CITY OF WESTMINSTER

Si vous passez un week-end à Londres, il y a de fortes chances pour que vous ne sortiez pas du borough de la cité de Westminster car c’est le plus central avec la plupart des principales attractions de la capitale. C’est le centre touristique et politique de Londres. Ici, vous trouverez le Palais de Westminster, le palais de Buckingham, Trafalgar Square, Leicester Square, Piccadilly Circus, Oxford Street, West End (quartier des théâtres)…Le borough de Westminster peut se faire facilement à pieds (ou en bus).

WESTMINSTER

Houses of Parliament/ Palais de Westminster

IMG_2738london-undergroundWestminster
De jour comme de nuit, le palais de Westminster est sûrement le monument le plus photographié de la capitale britannique. C’est le siège du parlement, il est divisé en deux: la Chambres des communes et la Chambres des Lords. Contrairement au système français, les deux chambres siègent au même endroit (mais dans deux chambres différentes).
P1160101Le premier palais construit sur ce site a été bâti en 1042 par le roi Edouard le Confesseur. Le palais était tout d’abord la résidence royale principale au Moyen-Âge. Le Conseil du roi, une sorte d’ancêtre de gouvernement, se réunissait alors dans le Westminster Hall. En 1295, le premier parlement officiel du royaume se réunit au palais, tradition qui ne se perdra pas. En 1512, un violent incendie détruit une grande partie du palais. Henry VIII est au pouvoir et décide de délaisser cette résidence pour le palais de Whitehall. Dès lors, le palais reste une résidence royale mais abrite seulement le parlement.
LMG67320211893468_000168C’est le souverain qui ouvre officiellement la session parlementaire une fois par an depuis le XIVème siècle. Le 5 novembre 1605, une tentative d’attentat a lieu au parlement contre le roi James Ier pendant la cérémonie d’ouverture. On appelle cet événement « la Conspiration des poudres« . Des catholiques espéraient tuer le nouveau roi pour pouvoir réinstaurer la religion catholique en portant sur le trône la jeune princesse Elizabeth Stuart (la fille de James Ier). C’est Guy Fawkes qui est en charge des explosifs mais le complot est déjoué juste à temps et GuyFawkespictureGuy Fawkes est arrêté devant les barils de poudre. Si je mentionne cet événement, c’est qu’il reste une date importante dans l’histoire britannique. En effet, on célèbre encore tous les ans cet attentat déjoué. On appelle cela la Guy Fawkes Night ou encore la Bonfire Night. Il y a des feux d’artifice partout en Angleterre, et des dizaines à Londres. On fait aussi brûler une grande effigie de Guy Fawkes dans certains quartiers, un peu à l’image de notre saint Jean. Une année, je l’ai célébré du haut de la colline de l’Alexandra Palace (nord de Londres), et je pouvais voir tous les feux d’artifice d’un coup d’œil, c’était assez exceptionnel. Généralement, les Anglais achètent des pétards et des petits feux d’artifice qu’ils font exploser les jours qui précédent. Bref, ça pète un peu partout à Londres pendant plusieurs jours et la première année, je me suis demandée ce qu’il pouvait bien se passer. Pour l’anecdote, le masque du mouvement pirate Anonymous (et du film V for Vendetta) sont en fait des masques de Guy Fawkes, symbole désormais de la rébellion.
IMG_0463Un incendie en 1834 détruisit presque tout le palais (sauf Westminster Hall). Les bâtiments gothiques que l’on peut voir aujourd’hui datent donc de 1840 et on les doit à Charles Barry et Auguste Pugin. Le parlement possède trois tours. La plus connue est la Clock Tower ou l’Elizabeth Tower, que l’on appelle par erreur Big Ben. En effet, Big Ben est seulement le surnom de la cloche à l’intérieur de la tour. On l’appelle ainsi en hommage à celui qui l’installa en 1858, Benjamin Hall. Elle sonne les heures. Quatre cloches plus petites sonnent tous les quarts d’heure.
P1160027A l’opposé du parlement se trouve la Victoria Tower, la tour la plus haute avec ses 98 mètres. Elle abrite les archives du parlement (plus de 3 millions de documents). On peut y trouver toutes les lois adoptées depuis 1497. Si le drapeau britannique flotte sur la tour Victoria, cela indique que le parlement est en session (ce qui n’était donc pas le cas lors de ma photo prise en été).
P1160028La statue du roi Richard Coeur de Lion garde l’entrée du parlement. Fils d’Aliénor d’Aquitaine et Henry II, il régna sur l’Angleterre pendant 10 ans à partir de 1189. Elle a été sculptée pour l’Exposition universelle de 1851. Richard Ier est enterré en France à Fontevraud avec ses parents.

Parliament Square

IMG_0459london-undergroundWestminster
Parliament Square est la grande place place située devant le palais de Westminster. C’est une étendue de gazon où les Anglais ont pris l’habitude de manifester. Certains avaient même pris l’habitude d’y camper ces dernières années pour rappeler jour et nuit leurs revendications (surtout des mouvements pacifistes mais le maire Boris Johnson les fit évacuer en 2010). IMG_0460Au bord de cette place on trouve quelques statues de personnages importants comme Abraham Lincoln ou Nelson Mandela. Juste au coin devant le palais, on trouve la statue de l’ancien Premier ministre Winston Churchill, qui a l’air de surveiller les parlementaires. De l’autre côté, on trouve l’église St Margaret dans laquelle ce bon vieux Winston s’est marié (derrière sa statue avec le cadran bleu). L’église est juste à côté de l’abbaye de Westminster, ce qui peut paraître bizarre comme emplacement mais elle permettait aux habitants du quartier de pouvoir aller prier tranquillement. Elle date de 1523. Au fond de la place, on trouve aussi la Cour Suprême.

Westminster Abbey

IMG_0445london-undergroundWestminster, St James’s Park
L’Abbaye de Westminster est incontestablement l’église la plus connue du Royaume-uni. Les touristes la méprennent souvent pour une cathédrale. Il faut dire qu’elle est assez magistrale. Autant le dire tout de suite, l’accès à l’Abbaye est payant (£28), et il y a souvent la queue (et les photos sont interdites). Elle a été fondée dès l’an 960 par des moines bénédictins. Mais c’est le roi Edward le Confesseur qui fit construire la première véritable abbaye. En 1066, Guillaume le Conquérant se fit couronner roi dans l’abbaye fraîchement terminée. IMG_0453Depuis ce jour, tous les souverains britanniques furent couronnés ici (sauf Edward V et Edward VIII). Elle a également été le théâtre de nombreux mariages royaux et princiers (le dernier en date étant celui du prince William et Kate Middleton en 2011). Henry III lui donna son style gothique au XIIIème siècle. En 1540, le roi Henry VIII dissout les monastères du pays (voir cathédrale de Westminster) mais il épargne l’Abbaye de Westminster en respect des traditions. Il ne la transformera pas non plus en église anglicane, néanmoins, les souverains britanniques étant anglicans, les cérémonies qui s’y déroulent respectent cette religion. P1170590L’intérieur de l’Abbaye est tout aussi impressionnant que l’extérieur. Outre les couronnements et les mariages, l’Abbaye sert aussi de lieu de sépulture à certains souverains comme Mary Ière (Bloody Mary) et Elizabeth Ière. Mais on peut aussi y trouver les tombes de nombreux personnages célèbres comme l’ancien Premier Ministre Winston Churchill, l’auteur Chauceur ou encore le physicien Isaac Newton et le biologiste Charles Darwin. Beaucoup d’écrivains ont une plaque dans l’Abbaye sans y être forcément enterrés (à l’instar de William Shakespeare). N’oubliez pas de passer par le petit cloître (sur la photo), petit paradis bien calme comparé à l’intérieur bondé de touristes.

Whitehall Horse Guard

IMGP2976london-undergroundWestminster
Je l’avoue avec une certaine honte, je n’ai jamais vu la relève de la garde devant Buckingham Palace. En revanche j’a vu la relève de la horse guard plusieurs fois. Pour trouver la garde montée, c’est assez facile. Elle est sur le trottoir de Whitehall, l’avenue qui va du palais de Westminster à Trafalgar Square. Le bâtiment fut le siège du commandement des armées jusqu’en 1904. C’est désormais le musée de la cavalerie.P1170600 La relève de la garde montée a lieu tous les jours à 11h (elle commence vers 10h30, le changement se fait à 11h). La Household Cavalry est composée de deux régiments: les Life Guards qui portent une tunique rouge et un casque à crinière blanche, et les Blues and Royals qui portent une tunique bleue et un casque à crinière rouge (comme sur les photos). Une autre parade a lieu tous les jours à 16h quand les chevaux sont conduits dans les écuries pour la nuit.

10, Downing Street

P1160079london-undergroundWestminster
Downing Street est une petite allée privée sur l’avenue de Whitehall. Le numéro 10 est célèbre car c’est la résidence du Premier Ministre britannique depuis 1735. On ne peut pas s’approcher car l’allée est strictement gardée et fermée. Au numéro 11, on trouve la résidence du Chancelier de l’Échiquier (l’équivalent du ministre des finances et du trésor). Quand Tony Blair arriva aux affaires en 1997, il avait déjà 3 enfants (il en aura même un 4ème pendant son mandat), le numéro 10 était trop petit alors il échangea avec Gordon Brown au numéro 11.

P1160077

Trafalgar Square

5328_124172167302_5437084_nlondon-undergroundCharing Cross
Quand vous aurez remonté toute l’avenue de Whitehall, vous serez arrivés à Trafalgar Square. C’est un des passages obligés des touristes dans la capitale. Cette énorme place, désormais entièrement piétonne (depuis 2003), est le principal lieu de rassemblement des Londoniens. On y vient pour les musées (la National Gallery (1838) et la National Portrait Gallery), pour les fontaines, pour se prendre en photo sur les lions qui entourent la colonne Nelson, ou pour les événements régulièrement organisés comme des concerts ou des retransmissions sur écran géant. La place fut dessinée par l’architecte John Nash à la demande du prince régent (voir aussi Regent Street).
166803_488314212302_6632642_nLa place tient son nom de la bataille de Trafalgar qui opposa la flotte britannique à la flotte franco-espagnole en 1805. Ce fut une large défaite pour nous, comme les Anglais aiment si bien le rappeler grâce aux plaques de bronze au pied de la colonne, plaques coulées avec le bronze des canons français.
L’homme au chapeau tout en haut de sa colonne n’est autre que l’Amiral Horatio Nelson, le héros de la bataille de Trafalgar. 248605_10150207270687303_1827877_nMalheureusement pour lui, il fut tué pendant la bataille (pour plus de détails, voir Portsmouth). Sa colonne mesure 50 mètres de haut et domine la place depuis 1842.
La place a aussi deux grandes fontaines en forme de fleur de chaque côté. Elles datent de 1841. Les fontaines originales ont été remplacées en 1939 par de plus larges fontaines avec des sculptures de sirènes, dauphins et requins.
P1160080La place est aussi connue pour ses milliers de pigeons qui y ont élu domicile. C’était devenu une véritable calamité, ils ennuyaient les touristes et dégradaient les monuments. Il est interdit de leur donner à manger depuis 2003, ce qui a largement réduit la population des volatiles mais il en reste bien assez pour ravir les touristes…et les enfants qui ne cessent de leur courir après.

National Gallery/ National Portrait Gallery

167985_488314282302_2918583_nlondon-undergroundCharing Cross
L’immense bâtiment à colonnes au fond de Trafalgar Square est le musée the National Gallery. Installé ici depuis 1838, c’est un des plus visités de la ville. Il est gratuit, comme tous les musées nationaux. Il regroupe des toiles des artistes les plus connus au monde tels que Botticelli, Michel-Ange, Raphael, Holbein, Veronese, Rubens, Poussin, Van Dyck, Velázquez, Rembrandt, Vermeer, Goya, Turner, Constable, Ingres, Degas, Cézanne, Monet, Van Gogh…
Sur le côté droit de la National Gallery, il y a une autre entrée, celle de la National Portrait Gallery. Elle a ouvert en 1856. Comme son nom l’indique, les peintures exposées ne sont que des portraits de Britanniques célèbres, qui ont fait l’Histoire. C’est une façon originale de se plonger dans l’Histoire du pays à travers ses grands personnages. La collection comprend aussi des personnages récents à travers des expositions de photos. Elle est aussi gratuite.

Saint James’s Park

P1170585london-undergroundSt James’s Park
En bas de Trafalgar Square se trouve une grande arche, l’Admiralty Arch. Passez dessous et vous serez sur l’avenue du Mall (prononcez « mal ») qui mène à Buckingham Palace. Le parc de saint James longe toute l’avenue de Mall, de Westminster à Buckingham. Un grand et long lac le traverse. C’est le plus vieux des huit parcs royaux de Londres. Il y a en effet 8 parcs royaux c’est-à-dire des parcs qui appartiennent directement à la couronne britannique: Green Park, Hyde Park, Kensington Gardens, Regent’s Park, Richmond Park, Greenwich Park, Bushy Park et donc Saint James’s Park qui est le plus vieux de ces parcs. Saint James est très convivial et familial car il abrite beaucoup d’espèces d’oiseaux avec son lac (notamment des canards et des pélicans qui se baladent dans les allées comme des touristes).

Buckingham Palace

252835_10150195841622303_4069149_nlondon-undergroundGreen Park
Comme chacun le sait, Buckingham Palace est la résidence principale de la reine à Londres. Le palais se trouve tout au bout de la grande avenue du Mall. Le palais que l’on connaît aujourd’hui est en fait le résultat de plusieurs agrandissement d’une maison bourgeoise acquise en 1762 par le roi George III. Mais c’est en réalité la reine Victoria (1819-1901) qui fut la première à y résider. La façade ne date que de 1913. Une partie du palais est ouverte aux visites pendant l’été mais mieux vaut réserver.
IMG_0376Contrairement à ce qu’on pense, si le drapeau britannique flotte au-dessus de Buckingham, cela ne signifie pas que la reine est au palais. En fait, c’est le contraire. Jusqu’en 1997, seul l’étendard royal pouvait flotter en présence de la reine. Le mât restait vide quand elle n’était pas au palais. Le protocole a dû changer avec le décès de la princesse Diana, il a fallut faire un compromis et c’est donc le drapeau britannique (Union Jack) que l’on a hissé. Depuis, l’Union Jack signifie que la reine n’est pas là contrairement à l’étendard royal.
Pour en savoir plus sur ma visite de Buckingham Palace, c’est par ici!

Green Park

IMG_0367london-undergroundGreen Park
Green Park est un des parcs adjacents à Buckingham Palace (avec St James’s Park et Hyde Park). Il fait 17 hectares. Contrairement aux deux autres parcs voisins, IMG_0368il n’a aucun lac, aucun parterre de fleurs, aucun aménagement, juste des arbres et des étendues de verdures. La légende dit que le roi Charles II (qui en fit un parc royal en 1668) aimait y cueillir des fleurs pour sa maîtresse. Sa femme la reine Catherine aurait donc exigé qu’on enlève toutes les fleurs du parc.

Royal Academy of Arts

IMG_3280 london-undergroundPiccadilly, Green Park
Une fois que vous aurez traversé Green Park, vous arriverez sur une avenue du nom de Piccadilly. On y trouve un grand nombre de boutiques et un musée. La Royal Academy of Arts a été fondée par le roi George III en 1768. C’est un des seuls musées d’art payants de Londres car indépendant. La RA est cachée sur Piccadilly derrière une arche et on peut facilement passer devant sans s’en rendre compte (ce qui fut mon cas bien des années). Pour tout dire, je n’ai pas été très emballée par ce musée (peut-être du fait qu’il soit payant?).

Burlington Arcade
london-undergroundPiccadilly, Green Park


Burlington Arcade
 est une arcade commerciale ouverte en 1819. Son entrée est située sur Piccadilly, juste à côté de la Royal Academy of Arts, et sa sortie est sur Burlington Gardens, derrière la RA. C’est Lord Cavendish, propriétaire de la Burlington House à côté (la future RA) qui l’a faite construire pour éviter que les passants jettent leurs ordures dans son jardin. L’arcade abrite aujourd’hui une quarantaine de magasins de luxe pour la plupart. Ca reste un bon plan en cas d’intempéries.

Fortnum and Mason
london-undergroundPiccadilly, Green Park

Si vous voulez manger comme la reine, c’est chez Fortnum and Mason sur Piccadilly qu’il faut se rendre. En effet, cette grande « épicerie » est le fournisseur officiel de Buckingham (depuis plus de 150 ans) et vendait même jusqu’à très récemment de la viande produite dans la ferme de la famille royale. Ce magasin est une institution puisqu’il a ouvert en 1707 et appartenait à l’époque à William Fortnum et Hugh Mason. Aujourd’hui, c’est une épicerie de luxe, même si le magasin s’est largement diversifié. Le magasin est superbe, et attendez-vous à trouver des centaines de bouteilles de champagne plutôt que du soda. On y trouve aussi quelques raretés comme les œufs de faisans, de pintades ou encore d’autruches (la boîte jaune sur la photo). Mais pour les plus petits budgets comme le mien, il y a toujours le thé et les biscuits anglais qui sont abordables et excellents. Ils ont une très large sélection de thés du monde entier et cela fait toujours son petit effet d’offrir une boîte du mélange royal approuvé par la reine.

.Piccadilly Circus

1249_42699107302_4500_nlondon-undergroundPiccadilly Circus
Et au bout de l’avenue Piccadilly, on trouve…Piccadilly Circus of course! Les touristes du monde entier se donnent rendez-vous ici sous les néons du carrefour de Piccadilly. C’est le point convergent de plusieurs grandes artères de Londres (Piccadilly, Regent Street, Shaftesbury Avenue). Il y a des néons publicitaires depuis 1910.
169002_488313947302_3951935_nLa fontaine d’Eros, en face des néons, est toujours envahie de touristes. D’ailleurs, tout le monde l’appelle Eros mais il ne s’agit pas du dieu grec de l’amour en réalité. La fontaine a été érigée en 1893 en l’honneur de Lord Shaftesbury qui avait lutté au parlement contre le travail des enfants. La sculpture en haut de la fontaine représente l’Ange de la charité chrétienne.

Leicester square

5328_124172192302_4977431_nlondon-undergroundLeicester Square
A quelques pas de Piccadilly Circus se trouve Leicester Square. C’est  LA place animée de Londres. Nul doute que vous passerez par là dans vos visites. Elle est située entre Trafalgar Square, Piccadilly Circus et Covent Garden. Elle est très animée grâce aux nombreux bars, restaurants, pubs et clubs aux alentours. Elle est aussi connue pour être dédiée au cinéma. P1170595En effet, quasiment toutes les avant-premières de films se font ici (vous tomberez peut-être sur un événement qui vous rendra la traversée de la place difficile voire impossible) et la place est encadrée de salles de cinéma (toutefois assez chères).

Chinatown
london-undergroundLeicester Square, Piccadilly Circus

Entre Leicester Square et Shaftesbury Avenue se trouve le petit quartier de Chinatown. Le quartier chinois se concentre autour de Gerrard Street, une rue piétonne encadrée par deux portes rouges et remplie de restaurants asiatiques. Dans les rues adjacentes vous pourrez trouver des petits cafés pour des Bubble teas et des épiceries asiatiques. Les Chinois en provenance de Hong-Kong principalement se sont établis ici à partir des années 1970.

Covent Garden
london-undergroundCovent Garden


En partant de Leicester Square, longez la rue du nom de Long Acre et vous arriverez très vite à Covent Garden. C’est un quartier de Londres qui s’articule autour de la piazza et du marché couvert. Il y a beaucoup de boutiques dans le marché ainsi que dans les rues adjacentes qui sont très commerçantes. Covent Garden a tendance à devenir de plus en plus tourné vers les boutiques de luxe et perd de son ambiance populaire (Burberry, Chanel, Dior…). Difficile à croire qu’il s’agissait avant d’un marché de légumes et que l’aménagement des petites boutiques ne date que de 1974. Malgré tout, c’est aussi une grande place animée par des artistes de rue (cirque, musique, sketchs, jongleurs…) et souvent le lieu d’installations artistiques. Dans la section de l’Apple Market, vous trouverez un marché d’artisans et peut-être aurez-vous la chance de faire votre shopping sous les notes de musique d’un orchestre dans la cour du bas. J’aime beaucoup flâner à Covent Garden.

Royal Opera House
london-undergroundCovent Garden

Toujours sur la place de Covent Garden, vous trouverez aussi le Musée des Transports de Londres et l’Opéra royal (l’entrée principale de l’opéra qui se trouve derrière Covent Garden sur Bow Street, l’entrée secondaire se trouve sous les arcades de Covent Garden). La première salle de l’opéra fut construite en 1732 mais la salle actuelle date de 1858. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les premières places débutent à £5 (il faut s’y prendre des mois à l’avance par contre et ne pas avoir peur d’être tout en haut). La Royal Opera House accueille des opéras et des ballets, et si vous en avez l’occasion, prenez-vous un ticket. Cette salle (et sa programmation) est tellement réputée que beaucoup de salles de cinéma en France diffusent les spectacles en direct. Derrière la fabuleuse verrière de la Royal Opera House se cache son non moins fabuleux café. Je dois vous avouer que j’avais rêvé y prendre le thé mais que je n’ai pas eu ce privilège tout simplement à cause du prix tout aussi fabuleux que le lieu. Oui, il vous faudra débourser £42 pour y prendre le thé. A ce prix-là, les gâteaux et petits-fours sont compris.

Cambridge Circus

P1160032london-undergroundLeicester Square
Cambridge Circus est à l’intersection entre Charing Cross Road et Shaftesbury Avenue. Le carrefour est dominé par l’imposant Palace Theatre. Ouvert en 1891, il a accueilli de grandes stars comme les Marx Brothers dans les années 1920, Fred Astaire ou encore notre Maurice Chevalier national. La comédie musicale Les Misérables est restée à l’affiche dans ce théâtre pendant 19 ans jusqu’en 2004. Désormais les comédies musicales  tournent tous les deux ou trois ans.

Oxford Street

392329_10150415048087303_1695322099_nlondon-undergroundMarble Arch, Bond Street, Oxford Circus
Oxford Street, c’est LA rue commerçante de Londres depuis la fin du XIXème siècle…et sûrement la rue la plus fréquentée également. C’est le paradis de tous les shopping addicts (et l’enfer pour tous ceux qui les accompagnent). De Marble Arch jusqu’à Tottenham Court Road, elle est longue de deux kilomètres…deux kilomètres de boutiques! IMG_1234Vous y trouverez toutes les plus grandes enseignes, ainsi que des grands magasins comme Selfridges (décoré pour Noël sur la photo) et John Lewis (l’équivalent de nos galeries Lafayette). Faites l’expérience de traverser le carrefour d’Oxford Circus en croisant en son milieu comme à Shibuya à Tokyo. A partir de novembre, la rue est décorée pour Noël et est encore plus bondée que d’habitude. Elle devient même piétonne le week-end à l’approche de Noël.

Regent Street
london-undergroundOxford Circus, Piccadilly Circus

Cette longue rue commerçante est une des plus populaires de Londres. Elle n’a pas l’air comme ça, mais elle fait un kilomètre de long d’Oxford Circus à Piccadilly Circus. Elle fut aménagée en 1825 par l’architecte John Nash (à qui on doit l’agrandissement de Buckingham Palace ou encore Regent’s Park). Elle doit son nom du Prince régent, le futur George IV, qui commanda son aménagement à John Nash. Cependant, tous les bâtiments de John Nash ont aujourd’hui disparu, détruits au début du XXème siècle car peu adaptés à la mode et aux besoins d’alors. Aujourd’hui, la réputation de Regent Street est due à de grands magasins renommés tels que Hamleys (un des plus grands magasins de jouets du monde, plus de 50 000 jouets sur 6 étages, l’enfer sur Terre à l’approche de Noël!), Apple Store, ou encore le magnifique magasin de style Tudor so British Liberty.

 

Carnaby Street
london-undergroundOxford Street

Carnaby Street est une rue piétonne bordée de boutiques, un peu cachée, parallèle à Regent Street. Pour la trouver, il ne faut donc pas hésiter à emprunter les petites rues sur Regent Street comme Foubert’s Place. Le premier magasin n’a ouvert ses portes qu’à la fin des années 1950. Mais c’est dans les années 1960 que Carnaby Street va vivre son heure de gloire. Beaucoup de boutiques branchées s’y étaient établies et des groupes de rock comme les Rolling Stones ou The Who y traînaient souvent. La réputation sulfureuse de Carnaby Street était faite, elle était devenue le centre du « Swinging London ». C’est ici qu’on faisait la mode des sixties. La rue est devenue piétonne en 1973. Aujourd’hui, c’est une jolie rue commerçante, même si elle n’a plus rien d’exceptionnel. Elle garde quand même son côté décalé à la période des fêtes de Noël car les décorations sont toujours assez originales. Et pour une pause tranquille éloignée des touristes qui arpentent la rue, rendez-vous à Kingly Court, une mini-galerie cachée dans Carnaby Street.

Westminster Cathedral

london-undergroundVictoriaIMG_0408
Petit saut de puce de l’autre côté de Westminster. La cathédrale de Westminster (à ne surtout pas confondre avec la célèbre Abbaye de Westminster!) est méconnue, en dehors des chemins touristiques, et pourtant si unique et atypique qu’il serait dommage de passer à côté. C’est une cathédrale qui a un air de mosquée vous ne trouvez pas?
En 1534, le roi Henry VIII fit scission avec l’Eglise catholique de Rome car IMG_0409le pape lui refusait l’annulation de son mariage avec Catherine d’Aragon qu’il exigeait pour pouvoir épouser Anne Boleyn. Ainsi naquît la religion anglicane. Les fidèles de Rome n’ont plus eu de cathédrale à Londres pendant  350 ans. Et c’est donc sur le terrain d’une ancienne prison que l’on fit bâtir cette cathédrale catholique romaine en 1903 dans un style néo-byzantin.
IMG_0425Cela vaut le coup d’y rentrer, rien que pour les mosaïques dorées. Si l’entrée de la cathédrale est gratuite, son campanile est accessible pour £6 (ascenseur). Vous monterez à 64 mètres de haut et vous aurez une vue panoramique sur Londres (et toutes ses grues de constructions) et sur les coupoles.

Victoria station

photo (3)london-undergroundVictoria
A deux pas de la cathédrale se trouve Victoria Station. C’est une des plus grosses gares de Londres et un gros point de passage depuis son ouverture en 1868. Elle dessert surtout des villes du sud comme Brighton, le Surrey, le Kent et le Sussex. A proximité, il y a également la gare routière de Victoria avec ses centaines de bus à la journée. En effet, vous pouvez aller absolument partout en Grande-Bretagne avec le réseau des bus (National Express surtout). C’est très pratique et beaucoup moins cher que le train, j’en ai usé et abusé pendant mes années à Londres.

Tate Britain
london-undergroundPimlico

En descendant Vauxhall Bridge Road jusqu’à la Tamise, vous trouverez le musée Tate Britain sur les quais. La Tate Britain fait partie du réseau des musées Tate en Grande-Bretagne. Il en existe 4: Tate Liverpool (1988), Tate St Ives (Cornouailles, 1993) et Tate Modern (Londres, 2000). Située au bord de la Tamise, elle est d’ailleurs reliée à la Tate Modern par un bateau. La Tate Britain est la plus vieille des 4 car ouverte depuis 1897, elle portait alors le nom de National Gallery of British Art. Si son nom a évolué (de Tate Gallery en 1932 à Tate Britain depuis 2000), son sujet lui est resté le même: la peinture britannique à travers les âges.
Le musée (gratuit) a récemment été rénové de façon extensive en 2013, avec la création de 9 nouvelles galeries. La deuxième phase de rénovation se concentrait en particulier sur la rotonde et la façade, ainsi les visiteurs ont pu retrouver l’entrée principale cette année, et accéder au balcon de la rotonde (sur la photo) fermé depuis les années 1920. Le musée est extrêmement bien organisé car il suffit de suivre les galeries dans l’ordre pour voyager chronologiquement à travers les différents tableaux. L’exploration commence donc par une première salle en 1540 pour s’achever à des artistes des années 2000 dans la dernière salle. La collection du musée est remarquable…même si au final je me suis rendue compte que je connaissais peu de peintres britanniques en dehors des très connus (Francis Bacon, John Constable…). J’ai passé beaucoup de temps à regarder les détails de l’Ophelia de John Everett Millais. Et j’étais surprise après tous ces beaux tableaux classiques de finir ma visite avec A bigger splash de David Hockney. Mais je crois que le gros point fort de la Tate Britain, c’est sa collection de tableaux de Joseph Turner (1775-1851). Plusieurs salles lui sont consacrées pour abriter les 282 toiles et aquarelles du maître anglais. Son utilisation et sa maîtrise la lumière valent à elles-seules une visite à la Tate Britain. Turner a tellement marqué l’art britannique qu’il existe un prix Turner très médiatisé que l’on décerne tous les ans aux jeunes artistes les plus prometteurs.

Baker Street

P1160065london-undergroundBaker Street
Autre saut de puce pour le nord du borough cette fois-ci. Baker Street est pour toujours associée au nom de Sherlock Holmes, le célèbre détective de Sir Arthur Conan Doyle. Si Sherlock Holmes n’a jamais existé et est un personnage de fiction, Conan Doyle l’a fait résider dans une rue de Londres qui existe bel et bien. En effet, dans les romans, Holmes et son fidèle acolyte le Docteur Watson habitaient chez Mrs Hudson au 221b Baker Street. Le numéro 221b n’existe pas, le musée se situe plus loin dans la rue.

P1020294

Madame Tussauds

7896377344_f7cd84c071_blondon-undergroundBaker Street
Dans la rue adjacente (Marylebone Road) se trouve Madame Tussauds. Ce musée est connu pour ses statues de cire de personnages historiques et célébrités. Il a été fondé en 1835 par une sculptrice française, Mme Tussaud (vous l’auriez deviné), exilée à Londres. Pour être tout à fait honnête, j’ai visité ce musée dans mon adolescence et n’y suis jamais revenue. Personnellement ça ne m’intéresse pas du tout et l’entrée est chère (£33 à la porte, moins cher sur le site internet officiel). Dur dur pour moi de vous conseiller cette attraction touristique pourtant très populaire.

Paddington station

08-1860-paddington-bearlondon-undergroundPaddington
La gare de Paddington dessert l’ouest du pays jusqu’en Cornouailles et le Pays de Galles. Si le nom de cette gare nous est familier, c’est grâce au personnage de livres pour enfants l’ours Paddington. Crée par Michael Bond en 1958, ce petit ours à chapeau est un immigré péruvien qu’une famille anglaise trouve dans la gare de Paddington et qui lui donne donc ce nom. Dans la gare, on peut trouver une statue du petit ours (et une boutique).

Hyde Park

IMG_1254london-undergroundMarble Arch, Hyde Park Corner, Knightsbridge
J’aime toutes les saisons à Londres mais la présence de tant de parcs dans la ville rend l’automne vraiment spécial. Plus que des poumons verts, les parcs sont un véritable art de vivre à Londres. Certes, au printemps et en été, les parcs sont de véritables paradis de verdure dans lesquels on peut prendre sa dose d’oxygène, de calme et de soleil, mais en automne les parcs revêtent ces couleurs incroyables. Hyde Park est assez magique pour ça. Il fait partie des huit parcs royaux de la capitale et jouxte les Kensington Gardens. C’est le plus grand parc de la ville avec ses 140 hectares. IMG_1267C’est le roi Henry VIII qui s’appropria le terrain en 1536 pour ses parties de chasse. Cent ans plus tard, le roi James Ier l’ouvrit au public. C’était d’ailleurs le premier parc royal auquel le public avait accès. Hyde Park est un parc très bien aménagé avec un lac. Une des attractions du parc c’est son Speakers’ Corner, littéralement un petit coin où chacun est libre de s’exprimer (dans les limites de la loi bien entendu) sur tous les sujets depuis 1872. A la période de Noël, on trouve une grande fête foraine à Hyde Park appelée le Winter Wonderland. Et l’été, de grands artistes comme les Rolling Stones viennent y donner des concerts.

Kensington Gardens

IMG_1278london-undergroundQueensway, Lancaster Gate
Les jardins de Kensington sont dans le prolongement de Hyde Park et ne sont séparés de ce dernier que par le lac du Serpentine. Ils tiennent leur nom du palais de Kensington dont ils étaient les jardins. Techniquement ils font partie du borough de Westminster alors que le palais fait partie du borough de Kensington (voir plus bas). Ils sont ouverts au public depuis 1841. Ils sont finement aménagés avec une mare au milieu (et des cygnes assez vicieux attention!), un mémorial pour la princesse Diana et les jardins italiens. IMG_1293
Si j’aime les Kensington Gardens, c’est aussi pour leur côté magique de l’enfance. En effet, J.M.Barrie, l’auteur de Peter Pan, habitait au bord du parc (Leinster Terrace) et il s’inspira du lieu pour écrire son personnage symbolisant l’enfance. Il y a d’ailleurs une statue du fameux petit garçon qui ne voulait pas grandir dans les jardins avec sur son socle des lapins et des fées. Le film Finding Neverland, qui retrace comment J.M.Barrie a écrit Peter Pan, a beaucoup de scène dans le parc puisque c’est ici qu’il a rencontré le petit garçon qui lui inspira le personnage.
LIMG_1316es jardins italiens sont un ensemble de 4 bassins avec des fontaines et des sculptures italiennes. Ils ont plus de 150 ans et étaient un cadeau du prince Albert pour sa femme la reine Victoria. IMG_1300Ils s’inspirent des jardins d’Osborne House, la résidence des époux sur l’île de Wight (voir Ile de Wight). Ces jardins italiens sont aussi connus à l’écran car on peut les voir dans le deuxième volet de Bridget Jones quand Mark Darcy (Colin Firth) et Daniel Cleaver (Hugh Grant) se battent et finissent dans une des fontaines.

Abbey Road

P1020285london-undergroundSt John’s Wood
Tout au nord du borough et un peu éloigné des autres attractions touristiques, il y a Abbey Road. Si cette rue est mondialement connue, c’est que c’est le titre du 11ème album des Beatles sorti en 1969. Les Beatles n’étaient pas allés chercher le titre très loin, c’était tout simplement le nom de la rue dans laquelle étaient situés leurs studios d’enregistrement. Les studios ont ensuite pris le même nom suite au succès du disque. Ils ne se visitent malheureusement pas car ils sont toujours en activité (depuis 1931) et accueillent régulièrement les plus grands artistes du monde (Pink Floyd, Oasis, Radiohead, Michael Jackson, Mick Jagger, Take That, Muse…). Les graffitis sur le mur ne sont plus forcément exclusivement des messages de fans des Beatles et le mur est repeint régulièrement.
P1020275Le célèbre passage pour piétons immortalisé sur la pochette est un passage incontournable pour les fans du monde entier (et un véritable cauchemar pour les voitures qui doivent s’arrêter le temps que les touristes prennent leur photo).

Somerset House

somerset-house-london-01london-undergroundTemple
Retour dans le sud du borough non loin de la Tamise. Située sur le Strand (une grande avenue partant de Trafalgar Square jusqu’aux Royal Courts of Justice), la Somerset House est cachée par une arche qu’il faut franchir pour la découvrir. Elle fut construite en 1776 dans le but d’accueillir des bureaux administratifs. C’est encore le bureau des impôts d’ailleurs. C’était également le lieu d’exposition de la Royal Academy of Arts avant qu’elle ne déménage dans la Burlington House sur Piccadilly. Aujourd’hui, c’est souvent le lieu d’événements comme la Fashion Week. En hiver, on peut y trouver une patinoire géante, et en été on y organise un festival de musique le Summer Series.

Twinings

IMG_2933london-undergroundTemple
Quand on dit que les Anglais aiment le thé, on ne se trompe pas. Pour preuve, la maison Twinings (que nous connaissons bien en France) a établi son premier salon de thé ici sur le Strand en 1706. Il est encore ouvert de nos jours. D’ailleurs voici l’occasion de tordre le cou à une croyance française, celle du thé de 5 heures. Les Anglais ne pratiquent pas le Five o’clock que nous leur accordons. Ils boivent du thé (de préférence dans un mug et avec du lait) à toute heure de la journée. Le terme tea peut signifier plusieurs choses au Royaume-Uni, c’est ainsi la boisson, mais aussi le goûter ou encore plus étonnamment le repas du soir que l’on sert traditionnellement vers 18h.

Royal Courts of Justice

IMG_2931london-undergroundTemple
J’ai hésité à ranger les Royal Courts of Justice ici, techniquement appartenant à ce borough mais à la « frontière » avec le borough de City et largement en rapport avec le quartier de Temple (voir plus bas). Les RCJ sont en fait la Cour d’Appel et la Haute Cour de Justice. Les bâtiments néogothiques ont été inaugurés par la reine Victoria en 1882.

IMG_2932


CITY OF LONDON

La City est le cœur historique de Londres. C’est ici que tout a commencé et Londres fut longtemps limitée aux murs de ce borough. Autrefois le centre économique de la ville, du pays et donc de l’empire, la City garde encore son influence sur les milieux financiers (grâce au London Stock Exchange) même si les banques ont migré vers le quartier de Canary Wharf. Les rues de la City garde leur effervescence avec tous ces gens pressés en costume. Quant aux touristes, ils se concentrent surtout autour de la cathédrale saint Paul.

CITY

Temple Bar (Birch)

IMG_2936london-undergroundTemple
Cette colonne en plein milieu de la rue (Fleet Street) devant les Royal Courts of Justice marque la limite entre le borough de Westminster et l’entrée dans le borough de la City. Le monument a été érigé en 1878 par le sculpteur Charles Birch à la suite de la démolition de l’ancienne porte qui prenait un peu trop de place (voir Temple Bar Wren plus bas). IMG_2929A l’époque, le souverain devait s’arrêter devant la porte et demander au Lord Mayor l’autorisation d’entrer dans la City. Même si certains lui donnent le nom de Griffon, la sculpture représente un dragon. C’est le symbole de la City avec l’épée de saint Paul et on en trouve à chaque entrée du borough, comme ci-contre sur Victoria Embankment. Il tient ici le drapeau de la City qui est en fait le drapeau anglais (croix de saint Georges) avec l’épée rouge de saint Paul.

Temple
london-undergroundTemple

Le quartier de Temple est un quartier hors du temps. Il n’est pas sur les circuits touristiques, et il est bien caché pour celui qui ne le cherche pas. Il faut passer sous cette arche (2, Temple Gardens) pour y accéder ou passer par une petite arche discrète en face des Royal Court of Justice sur le Strand. Ce quartier si tranquille abrite des écoles de Droit. Le quartier s’articule autour de l’église du Temple. En effet, c’est ici que s’établirent les moines-chevaliers du Temple (l’ordre des Templiers) en 1185. Le quartier garda le nom. L’ordre des Templiers fut dissout en 1312 et c’est l’ordre des Hospitaliers qui hérita de tous les biens, donc du quartier du Temple. Trente ans plus tard, les Hospitaliers cédèrent leur bail à des juristes qui occupent depuis le quartier. Aujourd’hui, le quartier est divisé en deux par la Middle Temple Lane, d’un côté l’Inner Temple, de l’autre le Middle Temple. Ce sont deux écoles de Droit. Temple était l’endroit où les avocats et juristes faisaient leurs études, logeaient, puis exerçaient. Le quartier est donc un grand ensemble de bâtiments de juristes entourés par des petits jardins. L’église du Temple, construite au XIIème siècle, était donc le siège des Templiers en Angleterre au moment des Croisades. Elle est ronde, comme beaucoup d’églises de l’ordre. Elle est surtout connue pour ses gisants des Templiers à l’intérieur…et pour avoir été un épisode dans la quête du Da Vinci Code. Attention, son entrée n’est pas gratuite (£5).

Blackfriars Station
london-undergroundBlackfriars

La particularité de cette gare de Londres? Elle est posée sur la Tamise. Ouverte en 1886 sous le nom de St Paul’s, elle a subi beaucoup de transformations (la dernière rénovation date de 2012) et a été rebaptisée Blackfriars en 1937. Elle dessert la grande banlieue de Londres mais aussi Brighton. Je n’ai jamais vu ailleurs une gare-pont. Et du coup, quand on sort du train, on a une vue comme celle-ci sur la Tate Modern jusqu’au Shard! Attention, les photos sont interdites dans la gare et je me suis faite disputée carrément avec une annonce micro pour avoir pris celle-ci (donc elle se devait de figurer sur la page). Le pub en face de la gare s’appelle…the Blackfriar! Il ne paye pas de mine comme ça mais sa forme de Flat Iron Building le rend déjà original. Passez la porte et venez voir la déco! Vous ne serez pas déçu.

.
.Cathédrale Saint-Paul
london-undergroundSaint Paul’s

La cathédrale Saint-Paul se dresse fièrement au coeur de la City depuis 1710. Avant ça, il y eu 4 autres cathédrales. Celle du Moyen-Âge était d’ailleurs encore plus grande que l’actuelle. En 1666, le Grand Incendie de Londres la détruisit (voir The Monument plus bas). L’architecte Sir Christopher Wren dirigea alors les travaux. On doit énormément à Wren dans la reconstruction et la modernisation de Londres. Il a été l’architecte de tellement de projets ou de rénovations qu’il est impossible de passer à côté de son oeuvre lorsqu’on se balade à Londres (pour en nommer uns: cathédrale Saint-Paul, observatoire de Greenwich, The Monument, Chelsea hospital, Kensington Palace, Hampton Court ainsi que 52 églises). Wren en fit le plus haut bâtiment de la capitale avec ses 111 mètres, et elle le demeura jusqu’en 1962. Son dôme est le deuxième plus grand d’Europe (après Saint-Pierre de Rome). A l’instar de l’Abbaye de Westminster, son entrée est payante (£18) et les photographies interdites à l’intérieur. Elle a été le théâtre de l’enterrement de l’amiral Nelson et du mariage du prince Charles avec Lady Diana. L’amiral Nelson est d’ailleurs enterré dans la crypte de la cathédrale ainsi que Sir Christopher Wren.

Temple Bar (Wren)

IMG_3304london-undergroundSaint Paul’s
Cette grande porte de pierre juste à côté de la cathédrale Saint-Paul était autrefois la porte qui séparait le borough de la City avec Westminster. Construite par Sir Christopher Wren en 1672 à la place de l’ancienne porte en bois détruite par le Grand Incendie (1666), elle n’était pas située ici mais dans Fleet Street avec le Griffon de Birch (voir plus haut). Elle fut détruite pierre par pierre en 1878 à cause des embouteillages qu’elle occasionnait. Les pierres ont été conservées et on a reconstruit la porte en 2003.

London Stock Exchange

IMG_3306london-undergroundSaint Paul’s
Juste derrière la porte de Temple Bar se trouve la place de Paternoster. Même si elle est affublée d’un nom purement religieux, elle est totalement dévouée aux banques et au système financier. Le bâtiment derrière la colonne du Paternoster est la Bourse de Londres (London Stock Exchange). Elle a emménagé sur la place fraîchement refaite en 2004. C’est une des places financières les plus importantes du monde.

One New Change

IMG_3333london-undergroundSaint Paul’s
One New Change est un centre commercial situé juste derrière la cathédrale saint Paul. Pourtant son plus gros atout n’est pas le nombre de boutiques mais son rooftop!IMG_3328
Sa terrasse est en effet accessible par tous grâce à son ascenseur de verre. Certes, le bâtiment n’est pas hyper haut mais la vue sur la cathédrale est vraiment sympa et inhabituelle. Par beau temps, on peut voir jusqu’à la roue du London Eye (si si elle est sur la photo). Bref, c’est gratuit, c’est sympa et en plus il a y un bar pour profiter de la vue.

Millennium bridge
london-undergroundMansion House

Comme son nom l’indique, le Millennium Bridge a été construit pour l’an 2000. Il forme comme une grande épine dorsale au-dessus de la Tamise et relie la Tate Modern à la Cathédrale saint Paul. C’est un pont pour les piétons et il mesure 320 mètres de long. Imaginé par l’architecte Norman Foster, il a ouvert, un peu à la va-vite, avec deux mois de retard en juin 2000, mais il a dû être fermé à peine deux jours plus tard. La raison? Il bougeait! Il bougeait tellement que les Londoniens l’ont surnommé the wobbly bridge (le pont qui tremble). Après des travaux, le pont a rouvert en 2002. Pour l’avoir traversé un jour de grand vent, on ressent encore des petites vibrations.

The Royal Exchange

IMG_3395london-undergroundBank
Si vous sortez à la station Bank, vous tomberez nez-à-nez avec le Royal Exchange, l’ancienne Bourse de Londres. La première bourse fut fondée au XVIème siècle par Thomas Gresham. C’était la bourse la plus importante du monde jusqu’en 1914.Le bâtiment actuel date de 1844 mais il n’abrite plus la bourse (stock exchange) depuis 2004. Désormais on y trouve des bureaux et des boutiques. Le nouveau siège se trouve à Paternoster Square (voir Cathédrale saint Paul).

Mansion House

IMG_3394london-undergroundBank
A gauche sur la photo, voici Mansion House à la sortie de la station de métro Bank. C’est la résidence officielle du Lord Mayor de Londres. A ne pas confondre avec le maire de Londres! Le Lord Mayor est en fait le maire du borough de City. Le bâtiment date de 1752.

The Monument
london-undergroundMonument

Une des dates clés pour comprendre l’histoire de Londres c’est 1666. Le 2 septembre 1666 se déclara un énorme incendie qui brûla pendant 3 jours et ravagea tout sur son passage, du quartier de Temple jusqu’aux portes de la Tour de Londres. Quasiment la totalité du quartier de la City a disparu, plus de 13 000 maisons, 87 églises dont la cathédrale saint Paul. A l’époque, Londres était à peine plus étendue que le quartier de la City. Même si le nombre de morts est inconnu (on dit qu’il n’y aurait eu que 6 décès), 70 000 des 80 000 habitants de la City auraient perdu leur maison dans l’incendie. Certains disent que l’incendie n’était en fait pas accidentel et qu’il aurait été déclenché pour éradiquer une épidémie de peste qui avait déjà fait 80 000 victimes. Vrai ou non, l’épidémie fut effectivement stoppée. Pour commémorer cette tragédie, on demanda à l’architecte Christopher Wren de construire une colonne dorique, The Monument. Ses 61 mètres de haut représentent la distance de la colonne jusqu’à la boulangerie où l’incendie a débuté dans Pudding Lane. La colonne date de 1677 et serait la plus haute colonne de pierre au monde. Et j’avoue qu’elle est impressionnante. Si vous êtes motivés, vous pouvez grimper les 311 marches qui mènent au sommet (entrée £4). Je l’ai fait une fois et c’est quand même assez physique mais à la fin j’ai eu un petit diplôme pour dire que je l’avais fait (illustrant que ce n’est pas une promenade de santé!). La vue est normalement superbe…mais le temps était malheureusement très très bas et très très gris le jour de ma visite (à refaire par ciel bleu donc!).

Guildhall

IMG_5894

london-undergroundBank
Ce très joli bâtiment médiéval fut la mairie de la City et servit aussi de tribunal pendant plusieurs siècles. Il sert désormais pour des cérémonies ou des expositions d’art.

Leadenhall market
london-underground
Monument

Le Leadenhall market n’est pas un marché à proprement dit mais plutôt une galerie couverte. C’est un des trésors cachés de Londres, je suis passée souvent devant sans remarquer l’entrée. La galerie telle qu’on la voit aujourd’hui date de la fin du XIXe siècle. Les couleurs et la lumière la rendent véritablement exceptionnelle. Elle a été utilisé dans le premier film de la saga d’Harry Potter lors de la scène dans Diagon Alley.

Liverpool Street Station

IMG_3338london-undergroundLiverpool Street
Comme son nom ne l’indique pas, les trains au départ de la gare de Liverpool Street partent vers la région d’Anglia et vers l’aéroport de Stansted (et pas du tout vers Liverpool). C’est la gare principale du quartier de la City. Elle date de 1874.

IMG_3337

30 St Mary Axe

P1110900london-undergroundLiverpool Street, Aldgate
Inauguré en 2004, la tour 30 St Mary Axe tient son nom du nom de la rue dans laquelle elle se trouve. Cependant c’est un nom un peu barbare et tous les Londoniens l’appellent The Gherkin (« le cornichon ») en raison de sa forme très suggestive.
Il abrite essentiellement des bureaux. Il a été réalisé par la célèbre architecte Norman Foster à qui on doit la mairie de Londres, la rénovation du British Museum, le Millennium Bridge ou encore le viaduc de Millau.

Walkie Talkie Tower

IMG_0503london-undergroundMonument
Ce grand building avec sa forme un peu bizarre au 20 Fenchurch Street s’appelle le Walkie Talkie (oui, c’est inversé par rapport au français). Si personnellement son architecture n’est pas trop à mon goût,  son attrait réside dans son rooftop. Le Sky Garden est situé au 35ème étage et surtout, son accès est gratuit, contrairement au rooftop du Shard par exemple. En revanche, il faut s’y prendre à l’avance car on ne peut pas se présenter à l’improviste, il faut réserver. Honnêtement, cela fait un an que j’essaie d’y aller à chacune de mes visites à Londres, mais je n’ai toujours pas réussi car c’est sold out très rapidement. Un jour donc…un jour! La petite église devant s’appelle All Hallows-by-the-Tower car située juste devant la Tour de Londres (voir plus bas dans Tower Hamlets). Elle se vante d’être la plus vieille église de Londres.

Saint Dunstan in the East Church
london-undergroundMonument, Tower Hill

Se balader dans la City et tomber sur un endroit hors du temps. Londres peut offrir ces petits moments précieux malgré la frénésie du quartier. L’église de Saint Dunstan in-the-East est un petit havre de paix au milieu des buildings et des gens pressés. Elle est située entre London Bridge et le Tower Bridge. Le début de sa construction date de 1100. Elle fut largement endommagée par le Grand Incendie de 1666 et au lieu de la rénover totalement, on se contenta de la rafistoler par-ci par-là. Le clocher fut ajouté par Sir Christopher Wren (il est partout!). Elle fut ensuite lourdement démolie par les bombardements du Blitz de 1941. L’Eglise anglicane n’en avait plus besoin alors il fut décidé de la laisser telle quelle pour la transformer en jardin public. C’est donc son usage aujourd’hui, quelques ruines entretenues, un jardin anglais et des arbres qui ont repris le dessus. Tout ça dans un silence presque monacal. Bref, un vrai coup de cœur hors des sentiers battus. Oui, pour l’anecdote, il existe bien une église Saint Dunstan in-the-West sur Fleet Street en meilleur état mais avec beaucoup moins de charme.


TOWER HAMLETS

Le borough de Tower Hamlets est très lié à la Tamise. Les principaux monuments se trouvent d’ailleurs au bord du fleuve (Tour de Londres, Tower Bridge, Canary Wharf…). C’est aussi un quartier qui a accueilli beaucoup d’immigrés d’Asie (notamment du Bangladesh).

TOWER HAMLETS

Tower of London

IMG_3506london-undergroundTower Hill
La Tour de Londres (Tower of London) est une remarquable forteresse qui a traversé les siècles et qui est située au bord de la Tamise près de Tower Bridge. Elle doit son nom à sa tour centrale, la White Tower, dans laquelle sont désormais exposés les joyaux de la Couronne. Sa construction débuta en 1066 sous l’ordre de Guillaume le Conquérant. IMG_1324C’était à la fois un palais pour la famille royale et une prison pour les opposants au roi.
La Tour de Londres est donc un grand ensemble de plusieurs bâtiments et tours. On y pénètre par la Byward Tower (la tour du mot de passe) après avoir acheté son billet (£24,50) aux guichets sur l’esplanade. Attention, si vous visitez la Tour en hiver, elle ferme plus tôt (dernière admission à 16h).
P1160066Dans la forteresse, vous allez croiser des Yeoman Warders (plus communément appelés Beefeaters). Ce sont les gardiens immuables de la Tour depuis 1485. Ils y travaillent et ils y résident. Pour entrer dans ce corps prestigieux, il faut avoir effectué au moins 22 ans de service dans les forces armées, avoir été décoré de la médaille pour bons et loyaux services et être au minimum gradé sergent-major. Il faut aussi avoir le sens de la communication car les Beefeaters sont aussi guides (si vous maîtrisez l’anglais, n’hésitez pas à vous joindre à une de leurs visites gratuites, c’est toujours plein d’anecdotes).
IMG_1326L’attraction principale de la Tour de Londres, c’est la White Tower. Ici sont enfermés précieusement (surtout quand on voit la taille de la porte blindée de la chambre-forte!) les joyaux de la Couronne depuis 1303. Dans cette salle surprotégée (et dans laquelle les photos sont interdites), vous pourrez admirer les couronnes des différents souverains britanniques, mais aussi les sceptres, globes, bagues etc…tout l’attirail nécessaire au couronnement. Pour éviter les attroupements, vous circulez sur des tapis roulants autour des joyaux, on se croirait un peu dans un restaurant japonais. La collection n’en est pas moins impressionnante avec notamment le plus gros diamant du monde. D’ailleurs, tous ces bijoux et attributs n’appartiennent pas à la reine mais à la nation britannique. IMG_1328
La Tour était un véritable instrument de terreur pour le peuple. A son époque, la White Tower était la tour la plus élevée de la ville, ce qui rappelait à tous les Londoniens la menace qu’elle représentait. Elle était tout d’abord la résidence des souverains britanniques mais au fur et à mesure de ses renforcements, elle est devenue également une prison redoutée. Contrairement à ce qu’on croit, il y a eu peu d’exécutions dans la Tour elle-même car  les exécutions se passaient surtout sur l’esplanade de Tower Hill juste devant. Cependant, le roi Henry VIII y fit enfermer et décapiter deux de ses 6 femmes, Anne Boleyn (la mère de la reine Elizabeth Ière) et Catherine Howard. Beaucoup de touristes viennent encore rendre hommage à Anne Boleyn qui est enterrée dans la chapelle royale de la Tour.
IMG_1387Un autre épisode de l’Histoire britannique a rendu la Tour tristement célèbre: la mort des deux petits princes Edward et Richard dans la Bloody Tower en 1483 (ci-contre). Edward V et Richard étaient les fils d’Edward IV mais étaient trop jeunes pour régner (12 et 10 ans). Leur oncle, le futur Richard III qui était leur Lord Protecteur, les emmena à la Tour, officiellement pour les protéger et garder le trône, mais les deux garçons « disparurent » au bout de quelques mois. Ils avaient été assassinés mais on ne retrouva leurs ossements qu’en 1674.
IMG_1358Outre ces histoires sinistres, vous pourrez aussi découvrir une large collection d’armures, dont certaines appartenaient à Henry VIII, qui rappelle la vocation de forteresse de la Tour.
Une dernière petite histoire sur la Tour: vous verrez aussi des énormes corbeaux se promener dans les jardins. Ils ne sont pas de vulgaires corbeaux. IMG_1383La légende dit que si les six corbeaux s’envolent et quittent la Tour de Londres, la Tour s’effondrera et avec elle la monarchie britannique toute entière. Depuis le roi Charles II (XVIIème siècle), on garde 7 corbeaux (un de plus au cas où!) en permanence dans la Tour, et pour s’assurer que le présage ne se réalise pas, on a rogné un peu leurs ailes pour éviter l’évasion (ne vous en faites pas, ils sont traités comme des rois!).

P1160035

Tower Bridge

IMG_0511london-undergroundTower Hill, London Bridge
Qu’y a t’il de plus iconique à Londres que Big Ben et Tower Bridge? Si iconique d’ailleurs que beaucoup de touristes pensent qu’il s’appelle London Bridge (qui est en fait un pont un peu plus en amont, voir borough de Southwark) alors qu’il tient son nom de la Tower of London juste à côté. Ce pont à bascule victorien a ouvert en 1894.
149075_453347927302_1194479_nJ’ai habité 5 ans à Londres et je ne l’ai vu ouvert qu’une seule fois. Je pensais donc, à tort, que le pont s’ouvrait rarement. En réalité il s’ouvre en moyenne 3 fois par jour. Le phénomène est impressionnant à voir. Pour avoir les horaires, n’hésitez pas à consulter le site officiel.
P1160034En novembre 2014 a ouvert la toute nouvelle Tower Bridge Exhibition. L’entrée coûte £9. On peut monter dans la tour nord (côté Tour de Londres), traverser la Tamise en haut des passerelles et voir la salle des machines dans la tour sud côté Southwark. Et surtout, ils ont installé un Glass Floor sur les deux passerelles, un sol transparent pour voir la Tamise couler sous nos pieds (et les bus, et les gens et les bateaux). C’est une expérience un peu flippante mais totalement sans risque…et la vue est absolument splendide! Pour plus de photos et d’informations, voir mon article iciIMG_3452

Saint Katherine’s docks

IMG_3433london-undergroundTower Hill
Voici un des petits trésors cachés de Londres, le port de sainte Katherine. Vous êtes peut-être passés à côté sans le voir. Il est situé juste à côté de la Tour de Londres, au pied de Tower Bridge derrière une petite arcade avec son nom. IMG_3436Et oui, en plein centre de Londres, il y a un port tranquille avec de vieux bateaux mais aussi des petits yachts de riches propriétaires des immeubles alentours. Faites un pas et vous entrez dans un petit havre de calme pour vous promener sans personne. D’ailleurs, au milieu, il y a le Starbucks le plus cool de la capitale.

Old Spitalfields Market

london-undergroundLiverpool Street

Petit retour à la sortie de Liverpool Street Station pour y trouver le marché de Spitalfields. Il existe depuis 1638 mais les bâtiments actuels datent de 1887. C’était à la base un marché de fruits et légumes mais il fut transféré en banlieue en 1991. Depuis, les halles furent restaurées et le marché se tient tous les jours de la semaine. Vous y trouverez un peu de tout, un peu de vieux objets, des fringues vintage, de la nourriture, des trucs farfelus…il y a aussi de vrais restaurants maintenant à l’intérieur.

Brick Lane

london-undergroundLiverpool Street

Juste en face de Spitalfields market, vous trouverez Brick Lane. Autrefois quartier exclusivement bangladeshi (les panneaux en bengali l’attestent), cette longue rue est devenue aujourd’hui un quartier assez branchouille. La rue était auparavant réputée pour les meilleurs currys de la capitale. Un peu à l’image de Shoreditch, Brick Lane est aujourd’hui très « arty » avec des artistes à chaque coin de la rue. Le week-end, la rue est bondée avec des étals un peu partout, et on peut encore y trouver de bons currys malgré les touristes et les hipsters qui s’y baladent.

Canary Wharf
london-undergroundCanary Wharf/ Heron Quays

Situé sur une péninsule appelée Isle of Dogs (qui n’est pas une île et qui n’a sûrement pas plus chiens qu’un autre quartier), Canary Wharf est pourtant un quartier intéressant et totalement désertique le dimanche. C’est le nouveau quartier d’affaires de Londres depuis la fin des années 1980. Environ 100 000 personnes y travaillent. On s’y sent un peu comme à New York au milieu de la jungle des buildings, on peut y faire du shopping ou tout simplement marcher le long des canaux. Durant le XIXe siècle (et jusque les années 1980) ce quartier était les docks de Londres. Il tire son nom des grands entrepôts qui stockaient les produits venus des îles Canaries (entre autres).

Museum of London Docklands
london-undergroundWest India Quay

Si vous voulez en savoir plus sur le quartier de Canary Wharf et son passé, c’est au musée des Docklands qu’il faut aller. Il a ouvert en 2003 dans un ancien entrepôt à sucre de 1802. J’ai beaucoup aimé ce musée (gratuit) car il raconte une autre histoire de Londres, celle du commerce. Le rôle de la Tamise dans la prospérité de la ville est souvent méconnu et ce musée permet d’explorer le fleuve. Il ne passe pas à côté de la face sombre de l’empire florissant: l’esclavage. Vous y trouverez des histoires de pirates jusqu’au développement urbain des anciennes zones portuaires de ces dernières années.


CAMDEN

Le borough de Camden est globalement un borough assez aisé avec ses quartiers comme Hampstead, Primrose Hill, Highgate ou Bloomsbury. C’est dans ce borough que vous ferez vos premiers pas à Londres si vous arrivez par l’Eurostar. Il y a beaucoup de choses différentes à faire ici entre la visite presque obligatoire du British Museum, des balades dans les parcs d’Hampstead Heath ou de Primrose Hill, une balade en péniche le long du canal ou encore chiner dans les allées du surprenant Camden Market.

CAMDEN

British Museum

P1160012london-undergroundRussell Square
Le British Museum est un des meilleurs musées du monde. Je le trouve assez extraordinaire et j’y suis allée autant de fois que j’ai pu (mon université était le bâtiment d’à côté, ça aide). Il raconte l’histoire culturelle du monde entier et toutes les LMG67320211893468_000047civilisations (ou presque) y sont représentées, alors quelque soit votre centre d’intérêt, vous y trouverez votre bonheur. Il est ouvert depuis 1759 et il est gratuit.
Il est bien entendu célèbre pour sa collection remarquable sur l’Egypte ancienne, la plus grande collection du monde après celle du Caire, et surtout ses momies. J’en ai fait des nuits entières de cauchemars. P1170592Il expose aussi depuis 1802 la fameuse pierre de Rosette  grâce à laquelle Champollion a pu interpréter les hiéroglyphes pour la première fois.
Le musée traite de tous les continents. J’ai par exemple été impressionnée par ses salles sur la Perse et ses lions ailés assyriens mais aussi par la présence d’une statue de l’Ile de Pâques (moai).
LMG67320211893468_000009Même si faire la totalité des salles est une utopie, il ne fallait pas manquer de visiter la salle de lecture au centre de l’édifice avec sa coupole. La salle de lecture ronde date de 1857 et a été conservée malgré les transformations du musée (qui datent seulement de 2000 après le transfert de la British Library dans un autre bâtiment et la construction du toit de la cour). Karl Marx était un habitué de cette bibliothèque. Malheureusement, pour des raisons qui me sont inconnues, la salle de lecture est fermée depuis 2013 jusqu’à nouvel ordre.

King’s Cross Station

P1170573london-undergroundKing’s Cross saint Pancras
La gare de King’s Cross est située littéralement à côté de celle de saint Pancras mais n’a pas son cachet. Elle dessert l’Ecosse et le nord de l’Angleterre. Elle a fait l’objet de nombreuses rénovations ces dernières années. Elle est soudain devenue très populaire avec les livres d’Harry Potter P1170570car c’est dans cette gare, sur le quai 9 ¾, que le petit sorcier prend son train pour aller à l’école Poudlard. Si le quai magique n’existe évidemment pas, il y a dans le hall un endroit qui le symbolise (et qui a changé de place plusieurs fois) avec un chariot de malles de voyage et la fameuse chouette qui traverse un mur. Comme ils font ça bien, il y a même un photographe et des accessoires pour tout faire comme Harry Potter. Tout ceci à côté de la boutique officielle…évidemment!

P1170572

St Pancras Station

249554_10150195841662303_3171735_nlondon-undergroundKing’s Cross saint Pancras
Si vous arrivez à Londres par l’Eurostar, c’est ici que vous foulerez le sol britannique à la sortie du train. Ce ne fut pas toujours le cas puisqu’avant 2007, on arrivait à la gare de Waterloo. Il faut bien l’avouer, la gare de saint Pancras est une des plus belles gares qui soit. Elle date de 1868. L’intérieur est très classe (comparé à la gare du Nord, y’a pas de mal), et l’extérieur victorien ressemble à un château. Son toit de verre au-dessus des quais, conçu par William Barlow, était le plus grand du monde à son époque. Difficile de croire qu’elle a failli être rasée dans les années 1960 car elle ne servait plus à grand chose et était dans un état lamentable, l’hôtel était même fermé depuis 1935.

Camden High Street

169016_488343102302_3390630_nlondon-undergroundCamden Town
Dès que vous sortirez du métro à Camden Town, vous serez dépaysé. Camden est un quartier comme nul autre situé au centre du borough, tout dans l’éclectisme et l’excentricité. Et l’excentricité s’affiche d’abord sur les murs des magasins…et même sur les murs des petites maisons dans les rues adjacentes.

180025_488343162302_4542957_n

P1170367

Camden markets

164158_488343312302_5755520_nlondon-undergroundCamden Town
Le marché de Camden est en fait composé de plusieurs marchés accolés les uns aux autres: ceux dans la rue, celui près du canal, celui dans les anciennes écuries du quartier. Établis dans les années 1970, ils ont eu leur heure de gloire dans les années 1990, surtout car ils étaient ouverts le dimanche contrairement aux boutiques de centre-ville (qui sont désormais ouvertes le dimanche). P1170366Il est difficile de décrire Camden, c’est un mélange de plusieurs cultures marginales comme les hippies, les gothiques, les punks, les clubbers…tout le monde y a sa place. Oui, Camden, c’est un joyeux bordel, surtout le dimanche avec le débarquement massif de touristes. C’était également le quartier des groupes de rock (The Rolling Stones, Pink Floyd, Led Zepplin, The Who, Jimi Hendrix, The Doors, The Sex Pistols, David Bowie, The Ramones, The Clash, Blondie, Joy Division, Madness, The Smiths, Blur, Oasis, Pulp, The Libertines, Amy Winehouse…) 180420_488343702302_1826672_navec ses nombreux pubs et clubs dans lesquels on joue et on boit. Vous trouverez des statues, des tableaux, des t-shirts etc pour vous rappeler le son des guitares. Le quartier a néanmoins beaucoup changé depuis 2006. Les constructions de magasins à l’intérieur du marché ont, selon moi, dé-marginalisé cette ambiance éclectique…si bien qu’on se croirait plus au cirque parfois que dans un espace de liberté. Il faut quand même noter que Camden en semaine est très différent de Camden le week-end. LMG67320211893468_000160C’est plus calme et plus appréciable même s’il y a beaucoup moins de vendeurs, tandis que le week-end c’est bondé, il faut une heure pour faire 100 mètres. Dans les marchés, vous trouverez de tout et du n’importe quoi, des souvenirs de touristes, des vêtements vintage, d’autres futuristes (la visite au magasin CyberDog dans les écuries est indispensable), des antiquités, des produits artisanaux, d’autres moins, de la nourriture de tous les pays du monde…

Camden Lock Market

167917_488343242302_4507543_nlondon-undergroundCamden Town
Ce côté-là du marché borde le canal. Il se tient autour d’une cour et des péniches. C’est ici que le marché de Camden a commencé dans les années 1970 avec des petits artisans qui venaient vendre leurs produits.
5328_124172262302_3976745_nAujourd’hui, le dimanche, c’est surtout un marché avec des étales de nourriture du monde entier et pour tous les goûts. Un vrai paradis pour les papilles! Mais attendez-vous à jouer des coudes sérieusement pour pouvoir manger. Et ne rêvez même pas d’un endroit pour vous asseoir.

Regent’s canal

P1170604london-undergroundCamden Town
Le canal qui traverse le quartier de Camden est une balade très agréable à faire. Il a été creusé en 1820 par John Nash (encore lui!) pour relier le Grand Union Canal et la Tamise. Il est long de 14 kilomètres entre Maida Vale et Limehouse (borough de Tower Hamlets). P1170603J’avais pour habitude de me promener sur une petite portion du canal en partant de Camden Lock. Je suivais les bords du canal et appréciais les jolies maisons bourgeoise et les péniches au calme en remontant jusqu’au niveau du Zoo de Londres dans Regent’s Park. Je bifurquais alors à droite dans Primrose Hill pour finir en haut de sa colline avec la vue sur Londres. Vous pouvez également faire un tour en péniche.

Primrose Hill

DSCN2230london-undergroundChalk farm
Ne vous fiez pas à la photo trompe-l’œil, Primrose Hill est bel et bien comme son nom l’indique, une colline. C’est un parc au-dessus du marché de Camden et de son bourdonnement. Mon trajet habituel débutait à Camden, je longeais alors le canal en direction du zoo de Londres. Arrivée au niveau du zoo à gauche, je sortais des abords du canal à droite pour entrer dans le parc et finalement monter cette sacrée colline pour avoir une vue imprenable sur Londres. L’endroit est romantique et très réputé, il figure dans beaucoup de films.

The Roundhouse

IMG_3393london-undergroundChalk Farm
The Roundhouse est une salle de concert atypique située au nord du marché de Camden. Elle porte bien son nom puisqu’elle est effectivement ronde. A la base, elle a été construite en 1847 comme plaque tournante pour faire faire demi-tour aux premiers trains du pays entre Londres et Birmingham. Mais les locomotives sont vite devenues trop longues pour le bâtiment alors on le transforma en entrepôt pour le gin. Puis la Roundhouse fut abandonnée dans les années 1930 avant de trouver une nouvelle utilité depuis 1964 comme centre artistique puis salle de concert. A l’intérieur il reste toutes les colonnes de fer qui lui donnent tout son charme.

Hampstead Heath

LMG67320211893468_000164london-undergroundHampstead Heath
Le parc d’Hampstead Heath est un grand parc sauvage et boisé au nord du borough. Mon conseil: sortir du métro à la station Hampstead au lieu de prendre le train pour Hampstead Heath. Ainsi vous serez obligés de vous balader dans le quartier/village avant d’entrer dans le parc, et ce quartier géorgien est tellement mignon et tranquille qu’il serait vraiment dommage de passer à côté.
LMG67320211893468_000169Peu importe l’entrée que vous choisirez, trouvez une des collines du parc pour une vue dégagée sur Londres (notamment Parliament Hill). Tout au nord du parc se trouve la Kenwood House. En été il y a souvent des concerts ou des spectacles à cet endroit. Le lieu a même servi au tournage du film Notting Hill.

Highgate Cemetery

london-undergroundArchway

Un cimetière n’est peut-être pas forcément sur votre liste de visites à Londres. Mais après tout, des milliers de touristes se pressent bien dans le cimetière du Père Lachaise à Paris. Le cimetière d’Highgate est aux antipodes de celui du Père Lachaise. Il a quelque chose d’extraordinaire. Celui-ci a un côté magique et mystérieux. Si vous avez déjà navigué sur les pages consacrées à l’Angleterre ou à l’Ecosse, vous aurez remarqué que j’aime beaucoup les cimetières britanniques. Celui de Highgate a ouvert en 1839 et contient plus de 53 000 tombes. Il est divisé en deux parties, est et ouest. La partie ouest n’est accessible que sur visites guidées (£12) mais la partie est est en accès libre (£4). La plupart des visiteurs (moi y compris) ne visite donc que la partie est…et vient surtout voir la tombe de Karl Marx avec son buste massif (ce n’est pas forcément ce qui m’a intéressée le plus). En effet, il est décédé à Londres en 1883. La nature a repris ses droits dans ce cimetière victorien, les racines des arbres viennent perturber les pierres tombales. Cela lui donne un côté enchanteur, romantique, poétique, mais aussi inquiétant, comme si un mort-vivant allait tout à coup pousser sa pierre-tombale et sortir de là-dessous en criant.


KENSINGTON AND CHELSEA

Kensington et Chelsea sont des quartiers très huppés de Londres. A South Kensington, vous entendrez beaucoup parler français tout simplement car c’est le quartier français (l’ambassade est ici, le lycée français, des boutiques etc), du moins pour nos compatriotes fortunés. C’est aussi le borough de ce que l’on surnomme Albertopolis, c’est-à-dire un ensemble d’institutions consacrées aux arts décidées par le prince Albert (le Royal Albert Hall, le Victoria and Albert Museum, le Science Museum, le Natural History Museum, le Royal College of Music, le Royal College of Art et l’Imperial College of Science and Technology). De plus, avec ses parcs et le palais de Kensington, il y a beaucoup de promenades à faire dans ce borough résidentiel mais très animé.

KENSINGTON CHELSEA

Kensington Palace

IMG_2761london-undergroundHigh Street Kensington, Queensway
A l’extrémité ouest d’Hyde Park se trouve le Palais de Kensington. C’est le deuxième palais de la capitale, après celui de Buckingham, à être encore habité par des membres de la famille royale. Les premiers souverains à l’occuper furent Guillaume III et son épouse Mary II qui en firent l’acquisition en 1689. P1140854Ce n’était qu’une modeste maison à l’époque et ils engagèrent Christopher Wren (à qui on doit notamment la cathédrale saint Paul) pour l’agrandir. La reine Victoria y est née et y est devenue reine. Plus proche de nous, c’est le prince Charles et la princesse Diana qui en firent leur résidence ainsi que la reine-mère jusqu’à sa mort. Aujourd’hui, c’est la résidence londonienne du prince William, de Kate, du petit George et de la petite Charlotte, mais aussi du prince Harry.
P1140788On peut visiter une partie du palais (entrée à £17 pour adulte, gratuit pour les enfants) toute l’année contrairement au palais de Buckingham ouvert seulement deux mois. J’ai absolument adoré le visiter, c’était très ludique car il y avait des jeux tout le long, et à chaque bonne réponse ou défi relevé, on pouvait ajouter un élément sur notre couronne en papier. Même si elle n’était qu’en papier, et que je suis une adulte, j’ai trouvé très fun de se balader dans le palais ainsi. Et à la fin, on avait droit aussi à une photo sur un trône et on pouvait choisir notre titre (il me semble que j’étais la reine de l’univers). P1140864Lors de la visite, on peut voir quelques objets personnels de la famille royale ainsi qu’un bon nombre de robes et tenues de gala ayant appartenues à la reine Elizabeth II ou à la princesse Diana. Moi j’ai particulièrement apprécié de voir la robe de mariée de la reine Victoria, surprise de constater que cette femme de poigne était aussi petite que moi en réalité. Lors de ma visite, les jardins étaient décorés à l’occasion des fêtes de fin d’année, c’était très poétique de s’y promener.

Royal Albert Hall

P1160043london-undergroundSouth Kensington
Techniquement, le Royal Albert Hall n’est pas dans le borough de Kensington mais il est au bout de la rue Exhition Road et il fait tellement partie de Kensington qu’il serait difficile de l’inclure dans le borough de Westminster. Il est reconnaissable entre tous avec sa façade de briques rouges et sa forme circulaire.
378482_10150415030517303_605037952_nSi vous avez l’occasion d’aller à un concert au Royal Albert Hall, sautez dessus! J’ai fait beaucoup de salles de concerts dans ma vie mais le RAH est sûrement la plus belle salle et a certainement la meilleure acoustique grâce à ses disques de résonance au plafond.
347_32922287302_9190_nIl peut contenir un peu plus de 5 000 spectateurs. Il a été inauguré en 1871 par la reine Victoria qui lui a donné ce nom en souvenir de son mari décédé (1861). Aujourd’hui, le RAH accueille des événements tels que des concerts de musique classique (le fameux festival des BBC Proms) mais aussi du rock, du cirque, ou encore des matches de tennis (tous les ans en décembre) et des conventions. Tous les artistes rêvent un jour de jouer dans cette salle prestigieuse.

Albert Memorial

P1160047london-undergroundSouth Kensington
Erigé en 1876 en mémoire du prince Albert, mort en 1861 de la typhoïde (à l’âge de 41 ans), l’Albert Memorial est un monument gigantesque de style néogothique victorien. Il est situé juste en face du Royal Albert Hall à l’entrée d’Hyde Park. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, le prince Albert était le mari adoré de la reine Victoria. Elle ne mourut que 40 ans plus tard mais porta son deuil jusqu’à son propre décès. Le couple a beaucoup œuvré pour la modernisation de la société britannique.

Natural History Museum

IMG_3245london-undergroundSouth Kensington
Il en jette le musée d’Histoire naturelle de Londres…rien que le bâtiment est sublime avec son faux-air d’école d’Harry Potter. Il est également immense, prévoir plusieurs heures pour le visiter. S’il y a trop de monde à l’entrée principale, il y a une entrée secondaire dans Exhibition Road. Le Natural History Museum a été inauguré en 1881.
IMG_3254Le musée présente des collections impressionnantes sur les créatures peuplant la Terre, vivantes ou disparues, ainsi que sur l’histoire et la composition de notre planète et du système solaire. Dans le hall d’entrée se trouve « Dippy », un gigantesque squelette de diplodocus (en fait la première réplique au monde) qui accueille les visiteurs depuis 1905.
IMG_3269Il est divisé en zones de couleur selon le sujet, ce qui est très pratique. En zone bleu, tout ce qui touche aux dinosaures (et il y en a beaucoup!), au corps humain, aux mammifères etc…En zone rouge, tout ce qui touche à la composition de la Terre, en zone verte vous trouverez tout ce qui touche aux animaux et à l’écologie, et enfin en zone orange ce sont les jardins et les labos. Le musée est très ludique et les enfants l’adorent…et il est bien entendu gratuit.

Victoria and Albert Museum

IMG_3244london-undergroundSouth Kensington
Juste à côté du Natural History Museum, vous trouverez le Victoria and Albert Museum (ou V&A comme l’appellent les Londoniens). J’ai toujours trouvé ce musée un peu confus quant à son sujet car il y a en réalité une multitude de sujets abordés dans ce musée. Les collections sont gigantesques (4,5 millions d’objets y sont exposés!) et je n’en ai jamais fait le tour complet.
IMG_3235Lui aussi gratuit, il est officiellement consacré aux beaux-arts et aux arts décoratifs du monde entier (« art et design »). Vous y trouverez donc tout autant des sculptures italiennes de la Renaissance que des vêtements de grands couturiers. Cet été (2015), l’exposition principale était par exemple sur les chaussures.
IMG_3234Il a été inauguré par la reine Victoria (vous l’auriez deviné) en 1857 sur une idée de son mari le prince Albert (évidemment) et fut dans un premier temps le Museum of Manufactures. Il a été imaginé après l’Exposition universelle de Londres (1851) pour promouvoir l’excellence dans tous les arts. Le grand avantage de ce musée, c’est surtout sa richesse dans les collections internationales. On peut découvrir des centaines d’objets, sculptures, peintures et vêtements chinois, iraniens, japonais, turques, indiens…et on fait le tour du monde en un après-midi. Mon seul reproche, c’est qu’il y a un peu trop de tout justement, et qu’on peut se sentir un peu perdu par l’éclectisme des collections.
IMG_3238N’hésitez pas à faire un tour dans le jardin John Madejski au centre du musée et dans le magnifique café…juste pour voir. Dans la rotonde de l’entrée principale vous pourrez admirer un chandelier de verre de 11 mètres de haut (photo précédente).

Harrods

P1020670london-undergroundKnightsbridge
Du V&A, remontez Brompton Road jusqu’à Harrods. On disait autrefois qu’on pouvait trouver absolument tout ce qu’on cherchait chez Harrods, même un éléphant. Aujourd’hui, Harrods est plutôt le paradis des touristes (surtout des touristes fortunés). Et dire que tout a débuté avec une petite épicerie ouverte par monsieur Harrod en 1849. En 1901, il inaugurait l’énorme magasin que nous connaissons aujourd’hui.
381450_10150415042627303_1420360522_nLe meilleur moment (selon moi) pour y faire un tour, c’est à partir de novembre. Harrods sort ses collections de Noël et c’est assez enchanteur. Prévoyez un gros gros budget néanmoins si vous voulez décorer votre sapin à la mode Harrods. Il faut y aller au moins une fois, grimper les escalators égyptiens et admirer le Food Hall (en photo) et ses fruits hors de prix.

Cadogan Hall

IMGP3050london-undergroundSloane Square
Cadogan Hall est une ancienne église de 1907 transformée en salle de concert depuis 2004. C’est la salle de résidence du Royal Philarmonic Orchestra. Elle ne contient que 950 places et est très réputée pour les petits concerts intimistes de musique classique, mais pas que.

Earls Court

IMG_3349london-undergroundEarl’s Court
Le complexe d’Earls Court a ouvert ses portes en 1887, puis a été reconstruit en 1937 dans le style art déco. C’était la plus grande salle de spectacle et de conférence de Londres avec ses 19 000 places. Il a accueilli tous les plus grands concerts et c’était la salle qui accueillait tous les ans les Brit Awards (l’équivalent beaucoup plus populaire des Victoires de la musique). Earls Court a fermé ses portes il y a quelques mois pour un nouveau projet d’urbanisme.

Holland Park

DSCN2055london-undergroundHolland Park
Holland Park est, comme son nom l’indique, un parc situé au milieu du quartier de Kensington and Chelsea, entre Kensington High Street et Holland Park Avenue. Le parc est très tranquille et surtout pour les habitués du quartier. Mais Holland Park c’est aussi tout le quartier environnant. C’est un des quartiers que je rêverais d’habiter si j’avais beaucoup d’argent, les maisons y sont somptueuses et les voisins des célébrités (Elton John, les Beckham, Robbie Williams…).
DSCN2057Vous tomberez peut-être au hasard de votre balade sur les Holland Park Mews indiqués par leur arche d’entrée. Cette rue tranquille et pavée était à la base les écuries des riches propriétaires du coin. Désormais, les écuries ont été transformées en 67 petites maisons coquettes (et complètement hors de prix).

Notting Hill

IMG_3339london-undergroundNotting Hill Gate, Holland Park
Le quartier de Notting Hill a été rendu célèbre par le film éponyme sorti en 1999 avec Hugh Grant et Julia Roberts. C’est un quartier assez tranquille et cossu. Comme le film le montre bien, les maisons sont bordées de jardins accessibles seulement par les propriétaires. Donc en tant que touriste, c’est un peu frustrant de s’y balader. P1170581La fameuse librairie de Hugh Grant se trouve en bas de Notting Hill sur Blenheim Crescent. Tous les samedis a lieu le marché des antiquaires sur Portobello Road. Avec les années, c’est devenu plus une attraction touristique qu’un marché authentique. Chaque année, le quartier est en effervescence à la fin du mois d’août pour le fameux carnaval caribéen de Notting Hill.


HAMMERSMITH AND FULHAM

Pour être honnête, je n’allais pas souvent dans ce borough. Il s’est néanmoins beaucoup développé et a été réhabilité ces dernières années surtout autour du quartier de Shepherd’s Bush avec le réaménagement du Common et l’ouverture de l’énorme centre commercial Westfield. J’y allais surtout pour sa salle de concert appelée Shepherd’s Bush ou encore son petit club de jazz 606.

HAMMERSMITH FULHAM

The Fulham Football Club

DSCN1966london-undergroundPutney Bridge
N’étant pas une grande fan de football, je n’avais pas encore mentionné cette religion britannique sur ma page. Londres compte plusieurs grands clubs: Arsenal, Chelsea, West Ham, Tottenham, Crystal Palace et Fulham. Celui de Fulham a été fondé en 1879, ce qui en fait le plus vieux de la capitale. Son stade s’appelle Craven Cottage.

Chelsea Harbour

P1170576london-undergroundImperial Wharf
Le port de Chelsea est une marina pour résidents très fortunés entourée d’immeubles tout aussi inabordables. S’y promener peut être très sympa sous le soleil.

The Boat Race

DSCN1970london-undergroundPutney Bridge, Chiswick
The Boat Race n’est pas un lieu mais un événement annuel. Il s’agit en fait de la course d’aviron entre les universités de Cambridge et Oxford qui débute à Putney Bridge pour finir au niveau de Chiswick Bridge. La course a lieu vers la fin mars début avril depuis 1829…une véritable tradition. Des milliers de personnes s’agglutinent le long du parcours et il faudra y aller de très bonne heure si vous voulez une place correcte (oui oui on voit les deux bateaux au centre de ma photo). A ce jour, la lutte fratricide entre les deux universités est acharnée puisque Cambridge a remporté 81 courses contre 79 pour Oxford (2015).


ISLINGTON

Je dois avouer que je connais plus le borough d’Islington pour ses salles de concerts (The Garage, l’Academy et l’Union Chapel) et ses pubs que pour ses lieux à visiter. D’ailleurs, ce n’est pas du tout un borough touristique, si ce n’est que pour l’Emirates Stadium, le stade de foot de l’équipe d’Arsenal.

ISLINGTON

photo 2london-undergroundHighbury and Islington
L’Union Chapel est une église toujours en service du XIXème siècle. Et pourtant c’est aussi une salle de concert pour tous les styles de musique. C’est ce qui rend les concerts dans ce lieu si particuliers et si magiques. En 2012, elle a été élue meilleure salle de concert de Londres par les lecteurs de Time Out.


HACKNEY

Le borough d’Hackney est considéré comme l’East London. Ce n’est pas le plus cossu il faut le dire, mais ces dernières années il est devenu très branché, surtout pour les sorties.

HACKNEY

photo 1

london-undergroundOld Street, Shoreditch
Hackney, c’est un peu the place to be depuis quelques années. Il n’y a rien à visiter mais c’est une atmosphère bien particulière. C’est ici le nouveau cœur des soirées branchées londoniennes (surtout Old Street et Shoreditch). Et avec cette popularité nouvelle, le quartier change et devient une sorte de musée à ciel ouvert avec en plus des bars à chaque coin de rue.
IMG_3884C’est le siège du street art que ce soit en matière de graffitis (qui sont de véritables œuvres d’art) ou d’installations. On y organise même des visites guidées sur ce thème désormais.


BRENT

Mes seules visites dans le borough de Brent se sont limitées au stade de Wembley ou à la salle de concert adjacente. Rien de bien excitant dans ce quartier résidentiel du nord.

BRENT

Wembley Stadium

P1170578london-undergroundWembley Park
Un premier stade de Wembley se tenait au même endroit depuis 1923. Vétuste, il fut fermé puis démoli en l’an 2002. Un nouveau stade fut inauguré en 2007. Il peut contenir 90 000 spectateurs, c’est le deuxième plus grand stade d’Europe. Il est reconnaissable et visible de loin avec sa grande arche. P1170577Il appartient à la fédération anglaise de football. Il accueille donc les matches de l’équipe nationale, des matches de league, des matches de rugby mais aussi des grands concerts. Le record du plus grand nombre de concerts à Wembley est détenu par le groupe anglais Take That avec 12 concerts depuis l’ouverture du stade. J’y suis allée pour plusieurs concerts et l’ambiance avec 90 000 personnes m’a vraiment impressionnée!


NEWHAM

Newham est sûrement le borough qui a le plus évolué ces derniers années avec le développement exigé par les Jeux Olympiques. La plupart des installations de Jeux de 2012 sont ici, ce qui a forcé la modernisation du quartier et le développement des transports pour désenclaver le secteur.

NEWHAM

Olympic Park

541535_10150924780417303_1941712739_nlondon-undergroundStratford
Avec les Jeux Olympiques de 2012, la ville de Londres a réhabilité tout le quartier de Stratford au nord-est. C’est un redéveloppement tout à fait réussi. Le point central est évidemment le nouveau stade olympique de 80 000 places. Très peu utilisé depuis 2012, il sera bientôt le nouveau stade de l’équipe de foot de West Ham. photo 3Il existe encore d’autres installations sportives toujours en activité tout autour comme le centre aquatique ou le vélodrome. Un autre emblème du quartier olympique se nomme la Tour Arcelor Mittal Orbit (en rouge sur la photo). Haute de 115 mètres, elle a été imaginée par Anish Kapoor à qui on doit aussi le fameux « haricot » de Chicago. Ne sachant pas trop quoi en faire, elle devrait être transformée en toboggan géant en 2016. Une autre raison moins sportive (quoique!) de venir à Stratford, c’est l’immense centre commercial Westfield (il y en a un autre à Shepherd’s Bush, mentionné plus haut).

Emirates Airline (téléphérique)
london-underground
Royal Victoria

Oui, il y a un téléphérique à Londres au-dessus de la Tamise (depuis 2012). Il fait un circuit fermé entre sa station d’Emirates Royal Docks (métro Royal Victoria, près de la salle Excel) et celle d’Emirates Greenwich Peninsula (métro North Greenwich, près de la salle de l’O2). C’est une façon originale de traverser et de voir la ville autrement 90 mètres au-dessus de l’eau. On a une vue imprenable sur l’O2 et sur Canary Wharf. Je conseille de prendre la ligne dans le sens Royal Docks- Greenwich Peninsula pour avoir une plus jolie vue de face. La traversée dure une dizaine de minutes et ne coûte que £3,50, on peut même utiliser son Oyster Card (la carte des transports de Londres) car le téléphérique est inclus dans le système des transports en commun. Bref, un bon plan! Même s’il faut souvent faire la queue…

Thames barrier

barrierlondon-undergroundPontoon Dock
Londres est une ville proche de la mer donc sujette aux marées et doublement exposée aux inondations. Érigée dans les années 1980, la barrière de la Tamise est constituée de piliers gris assez esthétiques avec des parois qui peuvent se lever en cas de danger pour fermer le fleuve.

 


GREENWICH

Passons aux boroughs du sud. Un peu à l’instar du rive droit/rive gauche de Paris, à Londres la « division se fait entre le nord et le sud de la Tamise. Greenwich est mon borough « chouchou ». J’y ai vécu deux ans qui ont été très agréables. Greenwich a ce côté petit village en face des grands buildings de Canary Wharf et cette atmosphère de ville de bord de mer avec l’importance de la Tamise dans le quartier. J’ai aimé cette façon d’être dans la ville sans être vraiment dans la ville. Si vous passez plusieurs jours à Londres, je recommande d’y venir une journée, il y a beaucoup de choses à visiter, de bons restaurants, un parc pour se prélasser et une vue sur Londres incroyable. Long live Greenwich!

GREENWICH

Royal Observatory Greenwich
london-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich

Si il est l’heure qu’il est partout dans le monde aujourd’hui, c’est parce qu’en 1884, une convention internationale a décidé que l’heure serait définie en fonction du méridien zéro situé à Greenwich. C’est ce qu’on appelle le Greenwich Mean Time (GMT). A 13h tous les jours, la Time Ball (la boule rouge sur le toit) tombe pour marquer l’heure. Elle est installée là depuis 1833 à une époque où peu de personnes pouvaient s’offrir une horloge. Le complexe astronomique du Royal Observatory Greenwich est situé dans Greenwich Park, tout en haut d’une des collines du parc. Je ne vous cache pas que la pente est un peu rude pour y monter mais l’effort vaut le coup. Le ticket d’entrée est à £9,5. L’observatoire a été fondé en 1675 par le roi Charles II qui voulait qu’on puisse établir des cartes de navigation plus précises grâce à la position des étoiles. L’observatoire a été déplacé après la Seconde Guerre mondiale car Londres était devenue trop polluée pour l’observation du ciel. C’est désormais un musée. Située juste à l’entrée de l’observatoire, une horloge avec un cadran de 24h a été installée par l’horloger Charles Shepherds en 1852 et a été la première à donner l’heure exacte du méridien. D’ailleurs, parlons du méridien! Il est matérialisé dans la cour de l’observatoire (vous aussi, venez faire la photo traditionnelle avec un pied de chaque côté!). C’est aussi une bonne occasion de mettre sa montre à l’heure exacte et officielle. Le méridien est aussi matérialisé la nuit avec un laser qui descend jusqu’à Canary Wharf.

Queen’s House

P1110170 - Copielondon-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich
Le pavillon de la Reine (le bâtiment blanc au premier plan) est une ancienne résidence royale construite en 1619 pour la reine Anne du Danemark (épouse de James Ier). Elle décéda avant la fin de la construction et c’est finalement la reine Henrietta (épouse de Charles Ier) qui en fit usage la première. Greenwich était à l’époque un village éloigné de Londres où les souverains venaient se relaxer. Le fameux roi Henry VIII est même né à Greenwich, ainsi que ses deux filles la future reine Mary Ière et la future Elizabeth Ière (dans un palais aujourd’hui détruit). La Queen’s House a été le premier bâtiment de style classique en Grande-Bretagne (construit par Inigo Jones qui revenait d’Italie). Dans le quartier, on l’appelle la Maison Blanche. Attention, la Queen’s House est fermée jusqu’en juillet 2016 pour rénovation.

Old Royal Naval College
london-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich

Situés sur le site de l’ancien palais de Greenwich (XVème siècle), ces magnifiques bâtiments emblématiques du quartier (Old Royal Naval College) étaient donc l’école de la Royal Navy entre 1873 et 1998. Mais les bâtiments avaient été construits bien avant par l’architecte Chritsopher Wren (à qui on doit la cathédrale saint Paul entre autres) entre 1696 et 1712. Ils étaient tout d’abord destinés à être un hôpital, le Royal Hospital for Seamen (fermé en 1869). Wren avait conçu les bâtiments en deux parties de façon à conservé la perspective et la vue sur la Tamise de la Queen’s House. Ce sont désormais un lieu touristique de la capitale. Gratuits, on peut visiter le Painted Hall, la chapelle et le Discover Greenwich visitor centre. Dans la tour de droite (quand on regarde en direction de la Tamise) se trouve la chapelle. Elle a été achevée en 1798 et construite par James Stuart et William Newton. Elle est dédiée à saint Pierre et saint Paul et est toujours en service (vérifiez les horaires des services religieux si vous voulez la visiter un dimanche). En semaine, vous pouvez peut-être tomber sur une répétition de concert ou récital, comme ce fut mon cas une ou deux fois, prenez quelques minutes pour écouter, l’acoustique est parfaite. Dans la tour de gauche, on trouve le fameux Painted Hall. Comme son nom l’indique, il est largement décoré de peintures gigantesques. Les Anglais en sont tellement fiers qu’ils l’ont surnommé la « chapelle sixtine britannique ». Dessiné par Christopher Wren et Nicholas Hawksmoor, la salle était au départ la salle à manger des résidents de l’hôpital (d’ailleurs il y a encore des tables pour évoquer la fonction première). Les murs et le plafond ont été peints par Sir James Thornhill, et ça lui a pris 19 ans quand même. Sacrément impressionnant! N’hésitez pas à utiliser les miroirs à roulettes à disposition pour ne pas vous casser la nuque en observant le plafond.

National Maritime Museum

IMG_2703london-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich
Le National Maritime Museum est situé juste à côté de la Queen’s House. Il est gratuit. Il a ouvert en 1934 (inauguré officiellement en 1937 par le roi George VI). C’est probablement le plus grand musée maritime du monde avec de petits objets tels que des compas jusqu’à de véritables bateaux.
.

Greenwich Park

london-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich

Le parc de Greenwich fait 74 hectares. Il fait partie des huit parc royaux de Londres et étaient un espace de chasse pour les souverains. Aujourd’hui beaucoup moins boisé, il fait le bonheur des londoniens qui veulent s’échapper de la ville. Il a la particularité d’avoir plusieurs collines en haut desquelles la vue sur le quartier de Canary Wharf est splendide. On peut voir jusqu’au quartier de la City. C’est pour moi la plus belle vue de Londres avec les bâtiments de l’Old Royal Naval College et la Queen’s House en contre-bas.

Greenwich market

london-underground Cutty Sark for Maritime Greenwich
IMG_2702Le marché de Greenwich est un marché couvert qui est présent du mardi au dimanche. Il existe un marché à cet endroit depuis le XIVème siècle. Pour le trouver, il faut passer sous une arche car il est caché. J’aime beaucoup ce marché avec des producteurs locaux pour bien manger et des petits artisans et leurs collections parfois originales. C’est un bon endroit pour flâner un peu…mais il est souvent bondé de monde.

Cutty Sark

IMG_2744london-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich
Le Cutty Sark est un bateau mythique pour les Britanniques. C’est un clipper qui faisait la liaison avec les Etats-Unis au XIXème siècle (1869). En 1871, il a remporté en 107 jours la course du thé qui se disputait avec la Chine.
Le Cutty Sark a pris sa retraite en cale sèche à Greenwich en 1957 pour devenir un musée. P1140774En 2007, un violent incendie criminel détruisit une grande partie du bateau. J’habitais alors à côté et je me souviens du choc que cela a provoqué. Heureusement, les éléments principaux du bateau (comme le mât et le plancher) avaient été démontés pour une grande opération de rénovation donc les dommages ont pu être limités. Pleinement restauré, le bateau fut réouvert aux visiteurs en 2012 avec un nouveau musée.

Greenwich foot tunnel

2387377061_0965460423_zlondon-undergroundCutty Sark for Maritime Greenwich
Il aura fallu un incident dans la station de métro de Cutty Sark et mon obligation de me rendre à l’autre bout de la ville au plus vite pour un examen pour traverser la Tamise à pieds, dans le tunnel entre Cutty Sark et l’île des chiens (Isle of Dogs) pour y prendre le métro. Sur le principe, je trouve ça assez original d’avoir un tunnel piéton pour aller sur l’autre rive, mais je vous avouerai que le tunnel est un peu glauque et qu’il aurait bien besoin d’une petite rénovation pour le rendre un peu plus attractif. Il est ouvert depuis 1902 et l’entrée se trouve à côté du Cutty Sark dans le petit dôme sur l’esplanade.

P1140771

vue sur Londres de l’esplanade de Greenwich (The Shard, London Eye)

The O2
london-undergroundNorth Greenwich

Construit pour célébrer l’an 2000, le projet du Millennium Dome (désormais the O2) fut un véritable fiasco. Il servait de hall d’exposition mais n’a pas attiré le nombre de visiteurs souhaité et fut fermé dès la fin de l’année 2000. Ne sachant pas quoi en faire, il a été notamment été rouvert pendant les fêtes de Noël pour donner un toit temporaire aux sans-abris. Après de gros travaux, il a été rouvert officiellement en 2007 en tant que salle de concert. La salle peut accueillir 20 000 spectateurs et c’est devenu la salle la plus populaire d’Europe. The O2 est en fait tout un complexe avec de nombreux restaurants et cafés, un cinéma, une autre salle de concert beaucoup plus petite (l’IndigO2) mais aussi des expositions temporaires.  On peut même désormais escalader le dôme jusqu’en haut du toit. On peut aussi prendre un téléphérique pour aller de l’autre côté de la Tamise aux Royal Victoria Docks (voir borough de Newham).


SOUTHWARK

J’ai vécu un an à Southwark (oui, j’ai toujours vécu au sud de la Tamise) et j’ai beaucoup aimé ce borough car il est très vivant. Il change beaucoup lui aussi, Londres est un chantier permanent. Depuis les années 1990, il s’est racheté une conduite et une réputation. A voir absolument: Tate Modern et Borough Market.

SOUTHWARK

Shad Thames

IMG_3492 - Copielondon-undergroundLondon Bridge, Bermondsey
A partir du Tower Bridge, si on s’éloigne de la Tamise, on prend la rue appelée Shad Thames. C’est une rue pavée qui a aujourd’hui beaucoup de cachet. A l’époque victorienne, les bateaux de commerce arrivaient jusqu’ici et tout le quartier n’était composé que d’entrepôts et de docks pour les épices, le thé, le café ou les tissus. Autant dire que le quartier était mal famé. IMG_3486Les derniers entrepôts fermèrent en 1972 car les docks se trouvaient désormais plus à l’est, et les bâtiments furent abandonnés. Ils furent réhabilités en appartements de luxe, bars et restaurants dans les années 1990 et désormais on rêverait d’y vivre (pour ma part en tout cas!).

London City Hall

P1160033london-undergroundLondon Bridge
A côté de Tower Bridge, on trouve aussi un drôle de bâtiment en forme de carapace. La mairie de Londres a ouvert en 2002. En effet, le poste de maire de la ville n’a été créé qu’en 2000. Il y avait auparavant une sorte d’assemblée, le Greater London Council, mais le GLC a été dissout en 1986 par Margaret Thatcher qui voyait d’un mauvais œil ce pouvoir local. IMG_3426Entre 1986 et 2000, il n’y avait donc pas de responsable de la ville mais les pouvoirs avaient été plus ou moins délégués aux boroughs. Le premier maire de la ville fut Ken Livingstone pendant 8 ans, et c’est désormais le sulfureux Boris Johnson qui dirige la ville. Le bâtiment en lui-même est situé juste à côté de Tower Bridge et a été conçu par l’architecte Norman Foster à qui on doit aussi notre viaduc de Millau.

Hay’s Galleria

IMG_3508london-undergroundLondon Bridge
Un peu plus loin sur la promenade le long de la Tamise, on peut tomber sur des endroits inattendus tels que la Hay’s Galleria. Initialement un entrepôt et un quai de marchandises principalement pour l’importation de thé, le bâtiment fut réhabilité dans les années 1980. Il doit son nom à son propriétaire d’origine, le marchand Alexander Hay (XVIIème siècle). La fontaine d’un bateau (que j’ai toujours pris pour un hommage au Nautilus alors que pas du tout) rappelle le passé maritime du bâtiment. Aujourd’hui, la galerie abrite des restaurants et des boutiques.

London Bridge

IMG_3511london-undergroundLondon Bridge
Beaucoup de touristes étrangers ont tendance à nommer Tower Bridge « London Bridge » car il est tellement représentatif de la ville de Londres. Et pourtant, le vrai London Bridge, le voilà, tout en béton, beaucoup moins de charme. Il permet de relier Southwark à la City et date de 1973 (même si un pont existe à cet endroit depuis la naissance de la ville).

The Shard

IMG_0506london-undergroundLondon Bridge
The Shard est l’un des derniers gratte-ciels inaugurés à Londres. Il date de 2012 et est officiellement le plus haut immeuble d’Europe avec ses 310 mètres de haut. C’est peut-être donc la plus belle vue à 360 degrés sur Londres que l’on puisse trouver (il paraît qu’on peut voir jusqu’à 60 kilomètres). Il faut par contre payer son droit d’accès aux étages supérieurs (à partir du 69ème étage) et c’est un peu cher: £26 pour un ticket en journée, £36 pour un ticket qui vous donnera un accès aussi le soir. J’avoue ne pas avoir encore essayé vu le prix…

Borough Market
london-undergroundLondon Bridge

Borough Market est le plus vieux marché de fruits et légumes de Londres. En effet, on vient de fêter ses 1000 ans! On y trouve aujourd’hui tout ce qui se mange dans une ambiance conviviale. Un vrai petit paradis gustatif! C’est un des endroits préférés à Londres. C’est d’ailleurs ici que viennent se fournir tous les grands chefs des restaurants étoilés et il ne m’était pas rare d’y croiser Jamie Oliver (j’ai habité dans le coin pendant un an). Il peut y avoir néanmoins pas mal de touristes mais l’expérience vaut le coup. Pour les cinéphiles, c’est ici qu’habite Bridget Jones et que le petit sorcier Harry Potter loge au Leaky Cauldron.

Cathédrale de Southwark
london-underground
London Bridge

La cathédrale anglicane est située juste à côté de Borough market. Sa construction a débuté au XIIe siècle mais elle n’a été consacrée cathédrale qu’en 1905. William Shakespeare l’aurait fréquentée, son frère y est d’ailleurs enterré ainsi que deux de ses confrères de théâtre. Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, a choisi cette cathédrale pour sa cérémonie d’intronisation au poste de maire.

Golden Hinde II

london-undergroundLondon Bridge
IMG_5873En longeant la Tamise, au détour d’un pub, on tombe sur un vieux gréement caché par les bâtiments. Il s’agit d’une réplique du Golden Hinde, le navire avec lequel Sir Francis Drake a effectué son tour du monde en 1577. La réplique date de 1973. Elle a elle aussi traversé l’Atlantique et se trouve à Southwark depuis 1996 (St Mary Overie Dock). On peut la visiter (moyennant £5) et il y a souvent des événements dessus. Pour les enfants, effet pirates garanti!

Southwark Bridge

LMG67320211893468_000053london-undergroundLondon Bridge
Un premier pont à péage fut construit au même endroit en 1819 mais celui d’aujourd’hui date de 1921 (et est gratuit). Même s’il est très central, c’est le pont le moins utilisé de la capitale. Je trouve que c’est un des jolis ponts de Londres avec ses couleurs verte et jaune.

Globe Theatre

globelondon-undergroundSouthwark, London Bridge
Situé juste à côté du musée de la Tate Modern, le Globe Theatre est le théâtre de Shakespeare. Autant le dire tout de suite, il ne s’agit que d’une réplique du célèbre théâtre. L’original se situait à 230 mètres de là, il avait été construit en 1599 par la compagnie de théâtre de William Shakespeare pour jouer ses pièces. 582084_10150924772342303_1840461200_nLe théâtre fut détruit par un incendie en 1613 puis reconstruit l’année suivante. Malgré le succès, il fut fermé par le mouvement puritain de l’époque en 1642, puis démantelé dans les mois qui ont suivi. Heureusement il restait des documents et dessins de l’époque. En 1997, une réplique a donc vu le jour d’après les plans du XVIIème siècle. 486236_10150924772202303_477191575_n
Le nouveau Globe est un théâtre à peu près rond sur trois étages. Il a la particularité d’être un théâtre ouvert, comme à l’époque (il n’y a pas de toit). Si vous avez la « chance » comme moi d’y aller un jour de pluie, pensez à prendre un K-way (pas de parapluie) car vous serez trempés…mais les acteurs auront aussi pris la pluie donc on se sent moins seul. Pour être honnête, ça n’a gâché en rien l’expérience et je conseille à tout le monde d’aller voir une pièce de Shakespeare dans cet écrin. Si vous n’allez pas voir de pièce, vous pouvez toujours faire une visite du théâtre et en apprendre plus sur notre ami William.

Tate Modern
london-undergroundSouthwark, London Bridge

Ayant habité un an à quelques minutes à pieds de ce musée d’art moderne, je peux clamer haut et fort y avoir passé un nombre d’heures incalculable! C’est d’ailleurs là-bas que j’ai appris à apprécier l’art moderne, ce qui n’était pas forcément pas ma tasse de thé auparavant. Construit en 1952, le bâtiment imposant était en fait une centrale électrique jusqu’en 1981. Il fut transformé en musée en l’an 2000. Quelle idée brillante! Les volumes du bâtiment en font un véritable écrin pour les œuvres. Le hall d’entrée est immense (Turbine Hall) et il sert la moitié de l’année pour une exposition. Ma préférée fut celle de 2004 d’Olafur Eliasson où un soleil couchant illuminait le musée avec un miroir au plafond. Et en plus, on a une vue imprenable sur la Tamise et Saint Paul depuis les terrasses. Comme les trois autres Tate (Tate Britain, Tate Liverpool, Tate St Ives), l’accès à la Tate Modern est gratuit sauf pour les expositions ponctuelles.

Imperial War Museum
london-undergroundElephant and Castle, Lambeth North

Quittons les rives de la Tamise (nous y reviendrons pour continuer la balade dans le prochain borough) pour aller plus au sud. Fondé en 1917, le musée devait être le témoin des sacrifices de la Première Guerre mondiale. Il a été transféré dans cet ancien hôpital à Southwark en 1936. Fermé quelques mois pour des rénovations, l‘Imperial War Museum a rouvert en 2014 avec de nouvelles salles et aménagements. Le thème de la guerre et des combats pourrait paraître un peu triste pour une visite, mais le musée est véritablement intéressant avec ses chars d’assaut et ses avions. Il traite de toutes les guerres jusqu’à celle contre le terrorisme actuel. L’étage sur l’Holocauste est quand même assez plombant pour le moral avec ses photos et ses habits appartenant aux victimes tout comme aux bourreaux. Entrée gratuite.

Elephant and Castle

photo 1london-undergroundElephant and Castle
Objectivement, si vous êtes touristes à Londres, il n’y a pas de raison particulière qui pourrait vous mener à Elephant and Castle (sauf peut-être pour changer de moyen de transport ou aller à l’Imperial War Museum). Il faut avouer que ce quartier n’est pas terrible avec son centre commercial hideux d’un autre âge en plein milieu. Son nom est pour le moins original cependant. Il n’y a pourtant aucun château et encore moins d’éléphant dans le coin. Il s’agissait en fait du nom d’une auberge-relais pour les voyageurs à chevaux du XVIIIème siècle. Shakespeare en parle même dans sa pièce La Nuit des Rois. Le nom est resté.


LAMBETH

Situé juste en face de Westminster, le borough de Lambeth a beaucoup à offrir pour les touristes notamment avec la roue du London Eye et le National Theatre. C’était également souvent mon point de départ pour une balade à pieds sur les quais le long de la Tamise jusqu’à Tower Bridge (balade que je recommande fortement!)

LAMBETH

National Theatre

P1170607london-undergroundWaterloo
Continuons la promenade au bord de la Tamise que nous avions quittée au niveau de la Tate Modern. Le National Theatre (officiellement le Royal National Theatre mais personne ne l’appelle ainsi) a ouvert en 1976 à Southbank sur la rive sud de la Tamise. Soyons francs, c’est le théâtre le plus laid que j’ai pu voir. Il devait être dans l’air du temps dans les années 1970 mais ces énormes blocs de béton au bord du fleuve sont juste hideux aujourd’hui. Cela n’enlève en rien la qualité des salles de théâtre à l’intérieur ni le choix des pièces en représentation. La programmation est éclectique et souvent très intéressante (ne vous inquiétez pas pour l’homme sur le toit, il s’agissait d’une exposition de statues éphémère).

London County Hall

IMG_0465london-undergroundWaterloo
Le grand bâtiment à côté de London Eye est l’ancien London County Hall. C’était le siège du gouvernement local de Londres de 1922 à 1986 lorsque Margareth Thatcher, alors Premier Ministre, décida de le supprimer (voir London City Hall plus haut). Le bâtiment a eu différentes utilités depuis comme un musée Dali (2000 à 2010) ou la galerie Saatchi. Aujourd’hui, c’est un grand hôtel mais aussi l’Aquarium de Londres et le London Dungeon (sorte de musée des horreurs).

London Eye
london-undergroundWaterloo

London Eye (l’oeil de Londres) est une immense grande roue située à Southbank sur les bords de la Tamise. Difficile de la rater! Elle a ouvert le 31 décembre 1999 dans le cadre des célébrations de l’an 2000 (tout comme l’O2 à Greenwich). D’ailleurs elle est aussi connue sous le nom de Millennium Wheel (la roue du millénaire). C’était la plus grande roue du monde à son ouverture (ce n’est plus le cas). Elle n’était pas faite pour durer mais l’engouement du public a incité les promoteurs à la garder, elle est ainsi devenue un des symboles de Londres (et a changé de promoteurs à plusieurs reprises…aujourd’hui elle appartient à Coca Cola). Le ticket est un peu cher (environ £23) mais le tour complet dure 30 minutes. Les 32 nacelles tournent très très lentement et sont très sécurisées. Elles peuvent contenir jusqu’à 25 personnes, on peut se lever ou s’asseoir à sa guise, ce n’est pas du tout la même sensation que dans une roue de fête foraine. Et la vue est quand même très impressionnante. Je ne l’ai fait qu’une seule fois, et de nuit, et c’était très beau toutes ces lumières dans la ville (par contre pour les photos avec un petit appareil, c’était pas top!). Elle change souvent de couleurs la nuit selon les événements en cours dans la capitale ou dans le monde (en vert par exemple lors de la saint Patrick). Elle s’enflamme tous les ans pour les célébrations du nouvel an.

 

Waterloo station

DSCN4281london-undergroundWaterloo
La gare de Waterloo a ouvert en 1922. elle dessert les villes du sud-ouest de l’Angleterre comme Bournemouth, Exeter ou Southampton. C’était la gare historique de l’Eurostar avant le transfert du terminal à la gare de saint Pancras.

MI6 Building

IMG_3223london-undergroundVauxhall
Si vous vous promenez le long de la Tamise vers le Vauxhall Bridge, vous ne pourrez pas manquer cet imposant bâtiment (pas forcément très joli). Il s’agit en fait du siège du MI6 c’est-à-dire les Services Secrets britanniques…en d’autres termes, c’est ici que travaille James Bond. Et d’ailleurs on peut le voir exploser dans le film Skyfall.


RICHMOND UPON THAMES

Richmond est un borough très cossu au sud-ouest de Londres. Les maisons y sont hors de prix. S’y promener est vraiment très agréable, on ne se croit plus du tout à Londres, même si on n’est pas si loin du centre. Bien que techniquement le palais d’Hampton Court se trouve à l’intérieur de la limite du borough, son code postal est néanmoins dans le county du Surrey. Pour la visite d’Hampton Court, voir la page sur South East.

RICHMOND

Richmond Park
london-undergroundRichmond 

Le parc de Richmond s’étend sur plus de 1000 hectares. On est littéralement en pleine campagne au bord de la ville. C’est un des huit parcs royaux de Londres. A la base, c’était une vaste étendue de chasse que le roi Charles Ier avait fait soigneusement clôturer en 1637 avec un large mur afin de garder le gibier à sa portée. Quatre siècles plus tard, les cerfs enfermés pour la chasse sont toujours là. Il y en aurait 650. Et c’est ce qu’il y a de particulier dans ce parc, la proximité avec le cerfs et les biches, vous en croiserez assurément lors de votre promenade et peut-être pourrez-vous vous approcher un peu (mais attention, pas trop près quand même). C’est un moment magique. Il y a une campagne pour réduire leur nombre car des routes traversent le parc et ils causent beaucoup d’accidents.

Royal botanic gardens de Kew
london-undergroundKew Gardens

Les jardins de Kew sont assez exceptionnels, tellement qu’ils ont été classés au patrimoine de l’UNESCO en 2003. Ils ont été fondés en 1759 par la princesse Augusta dans un premier temps comme les jardins du petit palais de Kew. Mais ils sont officiellement jardins botaniques et centre de recherches en horticulture en 1840. Les jardins s’étendent sur plus de 120 hectares. Il y a plusieurs serres dans les jardins dont deux datant de l’époque victorienne absolument impressionnantes. La Palm House (ci-dessus) fut la première construite en 1848 et fait 19 mètres de haut, de quoi admirer les palmiers jusqu’à leurs cimes. La deuxième, Temperate House, est la plus grande. Elle date de la fin du XIXème siècle et fait deux fois la surface de la Palm House. C’est la plus grande serre victorienne au monde encore debout. Malheureusement elle est fermée pour rénovation jusqu’en 2018. La Grande Pagode a été construite en 1762. Attention, contrairement aux autres parcs de Londres, les Kew Gardens sont payants. Il faudra débourser £15 pour un ticket d’entrée. Mais ils sont un passage obligé pour les amoureux des plantes et fleurs pour sa collection impressionnante.


BROMLEY

Bromley est un borough résidentiel de l’outer London (en-dehors du centre) au sud de la capitale à la bordure avec le county du Kent.

image - Copie

photo 3On s’éloigne beaucoup du centre de Londres en allant dans le borough de Bromley. Il tient son nom de la ville de Bromley, la plus importante du borough. A l’origine, la ville se trouvait dans le Kent mais avec l’expansion de Londres, le nouveau borough de Bromley fut créé et intégré au Grand Londres en 1903. Plus de métro pour aller jusque là, il faut prendre un train de banlieue. La petite ville est pourtant plaisante et de nombreux Londoniens font le commute tous les jours pour aller travailler au centre.

photo 4

Londres

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s