Toronto, ON

Au départ, je n’avais pas prévu d’aller jusqu’à Toronto lors de mon périple dans l’est canadien. Et puis, je me suis dit que quitte à être au Canada, j’aimerais vraiment voir les chutes du Niagara…et qu’il y avait peu de chance que je revienne dans ce coin juste pour ça. Décision était prise, il fallait donc faire un crochet par Toronto, la grande ville la plus proche des chutes côté canadien. Je n’attendais pas grand chose de cette ville à l’aspect américain, initialement juste un point d’attache pour moi. Mais bien sûr j’allais quand même en profiter pour la visiter et ne pas seulement y passer. Au final, j’aurais bien aimé y rester une journée de plus!

Toronto sign

Ici on se sent un peu aux Etats-Unis, tout est grand et démesuré. On se promène dans une forêt de gratte-ciel bien alignés sur des rues toutes droites. C’est la ville du Canada où on trouve le plus de gratte-ciel. Capitale de la province d’Ontario et anglophone, Toronto compte presque 3 millions d’habitants. Une des artères principales s’appelle Yonge Street et elle fait 86 km de long!

metro sign Torontogratte-ciel TorontoToronto by night

AGO

A mon arrivée à Toronto, il pleuvait si intensément que j’ai failli ne pas sortir de mon auberge. Mais n’ayant que deux demi-journées dans la ville, il fallait prendre sur moi. J’ai donc profité de la pluie pour aller visiter l’Art Gallery of Ontario (AGO de son petit nom). On trouve un peu de tout dans cet incontournable musée, de l’art moderne (Warhol, Giacometti, Picasso…), de l’art contemporain, de l’art canadien, des classiques (Monet ou Degas par exemple), des photographies et de l’art indigène…Il y en a pour tous les goûts et c’est fascinant (malgré le ticket d’admission à presque $20).

AGO Torontoart indigène AGO Toronto PiqtoukunAGO salle Toronto

CN Tower

Jour différent, météo différente. J’ai la chance d’avoir mes dernières heures à Toronto sous le soleil. J’en profite donc pour monter en haut de son bâtiment le plus emblématique: la tour CN (ticket d’entrée à $35). Sans elle, on ne reconnaîtrait pas la skyline de Toronto entre milles. Elle domine la ville du haut de ses 553 m et je crois que c’est la tour la plus haute dans laquelle je suis montée. La plateforme d’observation est quant à elle située à 346 m de hauteur (plus haut que le Top of the rock de New York). On peut prendre la mesure de la ville vue d’en haut. Il y a même une petite partie avec un plancher de verre pour avoir un peu le vertige, ainsi qu’un étage en plein-air (attention au vent!).

tour CN TorontoToronto cn tower topîles de Torontopieds CN Tower Toronto

Le port

Le lac Ontario est si vaste qu’on a facilement l’impression que Toronto est au bord de l’océan. Si le temps s’y prête, un tour en bateau est absolument obligatoire pour justement découvrir cette skyline si particulière. Juste en face se trouvent une quinzaine d’îles qui font le bonheur des habitants l’été. J’ai profité du beau soleil d’automne pour faire une petite sortie en bateau pour en faire le tour et c’était très agréable.

port TorontoTorontoîles de Toronto bateauxîles de Toronto skyline

Ontario legislature

L’Assemblée législative d’Ontario siège dans ce bâtiment de Queen’s park depuis 1892.

parlement Toronto

City Hall

Quand le nouveau et l’ancien se font face. C’est en 1965 que la mairie de Toronto fut déplacée de l’autre côté de Nathan Phillips Square dans ce bâtiment en deux partie. Les lettres de Toronto ont été ajoutées en 2015. En face, on trouve l’ancienne mairie. Elle date de 1899 et m’a fait pensé aux bâtiments victoriens que l’on trouve en Angleterre. D’ailleurs, la cloche qui se trouve dans la tour de l’horloge s’appelle…Big Ben!

city hall TorontoToronto old city hall

 

Publicités