Une journée à Sintra

On ne vient pas à Sintra pour fuir les touristes de la capitale. On vient ici pour voir de beaux châteaux à un saut de puce de Lisbonne, avec une horde d’autres touristes. Visitant le site en février, je ne m’attendais pas à autant de monde, je dois l’avouer. Néanmoins, cette escapade en dehors de Lisbonne était une bonne idée. Je rêvais depuis longtemps de voir le palais de Pena, mais je ne soupçonnais pas la richesse des lieux à visiter à Sintra, site classé à l’UNESCO depuis 1995. Si le palais de Pena attire toutes les attentions, il y a en réalité cinq châteaux et un couvent à visiter dans les environs. Une seule journée ne suffit donc pas pour en faire le tour.

Aller à Sintra

Il est fortement déconseillé de se rendre à Sintra en voiture à cause des petites rues et du trafic important, surtout l’été. Il est en revanche très facile de s’y rendre en train depuis Lisbonne. Le train direct part de la gare de Rossio. Comme il dessert la banlieue de Lisbonne, il y a de nombreux départs dans la journée. Le trajet jusqu’à Sintra dure environ 40 minutes. Le billet coûte 4,50€ (à noter que le train pour Sintra est compris dans la Lisboa card).

À la descente du train, la petite ville de Sintra est donc assaillie par les touristes. Mieux vaut savoir ce qu’on veut visiter pour ne pas perdre trop de temps. Nous voulions visiter le palais national de Pena et le château des Maures, mais voulions un peu plus de renseignements. À l’office du tourisme, on nous conseille plutôt de visiter le Palacio da Pena et le Palacio nacional de Sintra avec ses deux cheminées blanches, car « il n’y a que des ruines à voir au Castelo dos Mouros! » Pour se déplacer de château en château, il faut prendre un bus touristique. Le billet coûte 11€ pour la journée et comprend l’utilisation de toutes les lignes de la région de Sintra. Il faut donc choisir le bus selon le château où vous voulez aller. La ligne la plus utilisée est la 434 qui dessert Sintra, le château des Maures, le palais national de Pena et le palais national de Sintra.

Castelo dos Mouros

C’est donc contre l’avis de la dame à l’office du tourisme que nous décidons d’aller tout de même au Castelo dos Mouros (château des Maures), parce que nous, nous aimons bien les ruines. Nous voulions voir deux châteaux différents. Et nous n’avons absolument pas regretté ce choix. Caché dans la forêt, le chemin pour s’y rendre est agréable et assez rapide. La végétation a largement repris ses droits dans ce château du VIIIe siècle. Sintra faisait alors partie du Califat de Cordoue. Il était autour de 10h du matin, à l’ouverture des châteaux, et nous avons donc profité d’une visite au calme avec le château presque pour nous toutes seules.

Abandonné à partir du XVe siècle, ravagé par un incendie au XVIe siècle puis par un tremblement de terre au XVIIIe siècle, le château ne doit son salut qu’au roi Ferdinand II au XIXe siècle, amoureux du Moyen-âge et de la région de Sintra.

Ses remparts à flanc de colline lui donnent un air de muraille de Chine. Il faut grimper plus de 500 marches pour atteindre la tour la plus haute, la torre Real, d’où Ferdinand II admirait son palais de Pena sur la colline en face. Malgré mon vertige pour monter, j’ai profité de la vue jusqu’à l’océan (15 km de Sintra) d’un côté et jusqu’à Lisbonne de l’autre (30 km). On apercevait même le pont du 25 avril et la statue du Christ roi dans la brume au-dessus du Tage! En nous retournant, nous étions face à la colline du palais de Pena et avions donc une vue imprenable. Il aurait vraiment été dommage de ne pas venir voir ce château des Maures.

Palacio nacional da Pena

Il est possible de marcher du château des Maures jusqu’au palais national de Pena, mais nous avons préféré reprendre le bus (ça grimpe beaucoup!). Comme il fallait s’y attendre, le Palacio da Pena était le point noir de l’affluence touristique. Il faut d’ailleurs réserver un créneau spécifique pour entrer. C’est un palais unique, tout droit sorti d’un conte, un enchevêtrement de couleurs et de styles différents, à la fois romantique, baroque, gothique, mauresque, manuélin et même mythologique. À l’origine un monastère, on doit son architecture actuelle au roi Ferdinand II (encore lui) en 1883. Il est néanmoins devenu palais national en 1910 lorsque le Portugal est devenu une république. Il existe deux billets: un pour le parc et les terrasses (7,50€) et un qui inclut également la visite intérieure (14€).

L’extérieur du palais est une part déjà importante de la visite. On trouve des terrasses un peu partout qui sont prises d’assaut pour des séances photos portraits Instagram plus ou moins longues (un véritable fléau dans ce genre d’endroit). Il y a de quoi faire! Des murs jaunes, des murs bleus, des murs rouges, des azulejos, des statues, des tourelles, des remparts, des arches, etc. Sans oublier le grand parc arboré où il fait bon flâner!

La visite intérieure était plutôt amusante. Les salles sont très décorées, très chargées, avec des meubles imposants en bois massif, des bibelots bien kitsch, des décors en trompe-l’œil, de la porcelaine de Limoges avec des petites couronnes dessus, des peintures un peu osées, des têtes de cerfs, etc. Bref, un savoureux mélange à ne pas reproduire chez soi! Les principaux occupants du palais furent le roi Charles Ier et sa femme française, la reine Amélie, qui régnèrent à partir de 1889. À la suite de l’assassinat de son mari en 1908, la reine Amélie se retira au palais de Pena les deux années suivantes, jusqu’à la proclamation de la république.

La ville de Sintra

Il serait dommage de ne pas faire un tour dans les petites rues pleines de charme de Sintra avant de partir. Et si vous prenez le temps de vous arrêter, il faut absolument tester les spécialités culinaires de la ville: les petites tartes au fromage (queijadas: fromage, sucre, cannelle) et les oreillers (travesseiros: pâte feuilletée à l’amande). S’il vous reste du temps, vous pourrez également visiter le palais national (mais nous avons fait l’impasse).

CARNET PRATIQUE

*cet article contient des liens affiliés. Si vous achetez vos billets en cliquant sur ces liens, ils seront au même tarif pour vous que dans les lieux concernés, mais je recevrai une petite commission qui permet de soutenir le blog. Merci!*

2 réflexions sur “Une journée à Sintra

    • C’est ce que je me disais aussi! Ça doit être infernal en été. Et puis c’est énormément de gens juste venus faire leur pose pour instagram, c’est insupportable. Le site ne les intéresse pas, ils veulent juste leur tête avec le site autour. Bref! Heureusement que la visite vaut le déplacement 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.