Causeway Coastal Route – Irlande du nord

La Causeway Coastal Route (la route côtière de la Chaussée des Géants) est une route mythique qui longe la côte nord du pays en partant de Belfast jusqu’à Londonderry (environ 200 km). C’est une des plus belles routes du monde avec des vues irlandaises typiques, des petits villages, une mer aux milles couleurs, des collines verdoyantes, des sites naturels d’exception…C’est sur cette route que je suis tombée amoureuse de l’Irlande du Nord. Une balade de 200 km en voiture, on se dit que ça se fait facilement en une journée…mais c’est sans compter tous les arrêts au long du chemin, surtout si le ciel bleu est de la partie. Il faut savoir que dans cette région, le temps change très rapidement. En une heure, vous pouvez expérimenter un grand ciel bleu en t-shirt pour vous retrouver grelottant et complètement trempé sous une pluie torrentielle et un ciel totalement bouché quelques minutes plus tard (c’est du vécu!). C’est ce qui fait aussi le charme du pays. Je vous présente ici un itinéraire d’une centaine de kilomètres, de Carnlough jusqu’à Downhill en passant notamment par l’incontournable Chaussée des Géants, Carrick-a-rede et la distillerie de Bushmills.

Carnlough

Carnlough est un petit port tranquille de la côté est face à l’Ecosse. Il est situé à 1h10 en voiture au départ de Belfast en passant par la route côtière. Entre Belfast et Carnlough, vous pouvez vous arrêter dans la petite ville de Carrickfergus pour admirer son château fort du XIIe siècle, ou encore faire le détour sur la péninsule d’Islandmagee pour découvrir le sentier maritime des Gobbins (article dédié ICI).

Red arch

A la sortie du village de Waterfoot, la route passe sous une arche en pierres rouges qui annonce notre prochain arrêt.

Cushendun

Entre Cushendall et Ballycastle se trouve le petit village de Cushendun à l’embouchure de la rivière Dun. Sa plage de pierres rouges est étonnante, même sous les nuages. Elle est si particulière qu’elle figure même dans la série Game of Thrones, et ce n’est pas le seul endroit de cette route qui a servi au tournage de la série.

Torr Head

Il faut quitter la route principale et faire un détour le long de la côte par un chemin de traverse pour accéder à Torr Head. La route étroite s’arrête là. Tout au bout, on trouve une vieille station de garde-côtes. Par temps clair, ce qui n’était donc pas vraiment le cas à ce moment-là, on peut voir les côtes écossaises du Mull of Kintyre.

Murlough Bay

Un tout petit peu plus loin se trouve la baie de Murlough. Il y a un petit air de bout du monde à cette route très sinueuse sur laquelle on croise les doigts pour ne croiser aucune autre voiture. Le cas doit être rare. On y croise surtout des moutons, beaucoup de moutons, et des vaches. Tout ce petit monde occupe allègrement la route sans se soucier si vous voulez passer donc il faut parfois prendre son mal en patience. Cette baie frappée par le vent fut aussi un lieu de tournage de Game of Thrones. Arrivés au bout de la route, tout en bas de la falaise, pas d’autre choix que de faire demi-tour et prier une nouvelle fois pour ne croiser personne en montant.

Carrick-a-Rede

Puis c’est le site de Carrick a Rede qui se dévoile une fois qu’on a passé Ballycastle. En l’espace de 5 minutes, au détour d’un virage, le ciel s’éclaircit miraculeusement. C’est un cadre incroyable pour faire une pause. Il faut préciser que la balade est payante (environ 7€) et qu’elle est déconseillée si vous avez le vertige.

Après quelques minutes à marcher le long de la côte, vous arriverez à un petit pont suspendu de 30 m de haut au-dessus de l’eau qui relie les deux rochers du bout. Cela fait 350 ans qu’il y a un pont de cordes à cet endroit, il servait aux pêcheurs de saumons pour aller récupérer leurs filets. Néanmoins les pêcheurs ne s’en servent plus en ce moment pour préserver les ressources. Le pont a été sécurisé en 2008 et ouvert aux touristes. Long de 20 m (et ne pouvant supporter que 8 personnes à la fois), le Carrick-a-Rede Rope Bridge peut faire peur (il est souvent cité parmi les ponts les plus impressionnants du monde). En toute relativité, il n’est pas non plus infranchissable mais comme il n’est constitué que de planches et de cordes, il bouge facilement. Cependant, la traversée vaut vraiment le coup. Une fois de l’autre côté, vous pourrez observer au loin les côtes écossaises. Vous pourrez observer également les oiseaux et les fleurs des rochers, et si vous vous retournez vers la terre ferme, vous pourrez voir des grottes qu’on aimerait bien partir explorer (et qu’on ne voit que si on a traversé). Par beau temps, la mer a des nuances prodigieuses de bleu et de vert allant du bleu encre à certains endroits pour virer carrément au turquoise presque transparent à d’autres endroits. Moi, j’avais l’impression de marcher dans une carte postale dans ce site.

Le port de Ballintoy

Juste à côté se trouve le petit port de Ballintoy. Il se mérite car il faut encore une fois descendre à flanc de colline sur une petite route sinueuse (mais moins perdue que Murlough Bay). C’est un port minuscule mais plein de charme. Il connaît une toute nouvelle notoriété depuis qu’il a figuré dans Game of Thrones. Il est bordé par une multitude de rochers battus par les vagues qui lui donnent un air imprenable.

Whitepark bay

Entre Ballintoy et la Chaussée des Géants, la route longe la baie de Whitepark. Des moutons menaient tranquillement leur petite vie sur la route bloquant le trafic, ce qui nous a donné l’occasion de nous arrêter sur le bord pour admirer la vue paradisiaque.

La Chaussée des Géants

Nous reprenons la route direction l’arrêt incontournable de la Causeway coastal routela Chaussée des Géants. Pour tout dire, cela faisait des années que je rêvais de voir ce site exceptionnel et j’avais peur d’être déçue. Ma seule déception fut que l’accès au site était une fois de plus payant (environ 12€ en passant au centre d’information, audio-guide compris). Il est néanmoins possible d’y accéder sans payer. Je vous conseille fortement d’y aller en dehors des gros week-ends d’affluence car le site draine énormément de touristes. Le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986…et en y mettant les pieds, on comprend pourquoi. Il faut marcher un peu avant d’apercevoir la fameuse langue de pierre avançant dans la baie.

Alors pourquoi est-ce que ce site s’appelle la Chaussée des Géants (Giants’ Causeway)? La légende locale raconte qu’un géant appelé Finn MacCool avait construit un chemin en jetant des pierres pour traverser la mer jusqu’en Ecosse. Il voulait affronter son ennemi juré, un autre géant du nom de Benandonner. Mais lorsqu’il le vit arriver sur le chemin, il prit peur et partit se cacher chez lui. Sa femme Oonagh le déguisa avec des vêtements pour bébé et lorsque Benandonner arriva dans la demeure, il fut effrayé par la taille du bébé et se dit que son père devait donc avoir une taille gigantesque. Il repartit en Ecosse les jambes à son cou en prenant soin de détruire le chemin derrière lui afin que Finn MacCool ne traverse jamais la mer. Pour qui veut croire à la légende, sachez qu’il existe en Ecosse (sur le site de Staffa) un endroit avec des pierres similaires, qui serait donc l’arrivée de la chaussée. Bien sûr il y a une explication logique et géologique à la formation de cette chaussée, mais une fois sur place, j’ai bien voulu croire à la légende. Ces pierres sont découpées de façon parfaite, on dirait des tomettes. On a vraiment du mal à croire que c’est un site naturel, et non pas un site façonné par les hommes. Comme je ne comprends rien à la géologie, on m’a juste expliqué que ce « carrelage » était le fruit de l’érosion de la roche basaltique, initialement de la lave refroidie en forme de colonnes hexagonales. Je préfère croire à la légende de Finn MacCool (comment ne pas y croire avec un nom pareil?). En tout cas, c’était vraiment splendide même avec la pluie.

Et pour admirer tout ça sous des angles différents, nous sommes montés tout en haut des falaises par les chemins balisés…et on y a trouvé des moutons (évidemment!). On a surtout pu profité d’une vue grandiose sur la Chaussée et sa baie, avec même un petit rayon de soleil.

La distillerie Bushmills

Quelques kilomètres plus loin, le ciel devient menaçant jusqu’à nous tomber dessus en arrivant à Bushmills. Voilà le parfait timing pour une activité à l’intérieur. La distillerie de Bushmills est un autre incontournable en Irlande du Nord, même si vous n’aimez pas le whisky. Tout d’abord, parce que c’est la plus vieille distillerie de whisky du monde (ouverte en 1608!) et ensuite parce que c’est la dernière distillerie encore ouverte en Irlande du Nord. La visite est là aussi payante (environ 7€) mais très instructive. On passe par toutes les étapes de fabrication. En revanche, autant le dire, la très forte odeur de fermentation peut en incommoder quelques uns. Les guides sont très clairs dans leurs explications, et une dégustation du whisky de votre choix est prévue à la fin de la visite (on peut aussi se restaurer dans la cantine de la distillerie).

Le château de Dunluce

Il ne reste que des ruines de ce château du XIVe siècle, il est accroché au bord de la falaise. Il se fond dans le paysage. Il a été détruit par une grosse tempête au XVIIe siècle. Avec le ciel bas sur les ruines, je m’attendais presque à voir surgir un fantôme. D’ailleurs il aurait inspiré C.S. Lewis pour ses Chroniques de Narnia, et il a servi de décor à…vous l’aurez deviné, Game of Thrones. L’entrée est payante, mais la partie gratuite est grandement suffisante pour les curieux car on pénètre quand même dans certaines parties du château (d’ailleurs je n’ai pas fait la visite payante).

Downhill strand

Dernier arrêt sur la Causeway Coastal Route, la plage de Downhill. Nous sommes passés alors dans le comté de Londonderry, de l’autre côté de la rivière Bann. La plage fait 11 km, et particularité qu’on ne trouverait pas en France, on peut aller sur la plage en voiture! Nous nous sommes arrêtés juste à la sortie du village de Castlerock pour admirer la plage de Downhill juste en-dessous du Mussenden Temple. Il a été construit en 1785 en s’inspirant du Temple de Vesta à Rome. C’était une bibliothèque. L’édifice est assez surprenant dans ce paysage irlandais. C’est avec une tempête de sable et une température presque polaire que nous achevons notre road trip…un jour peut-être nous pousserons jusqu’à Derry-Londonderry.

Pour voir plus de lieux de tournage de Game of Thrones en Irlande du Nord, c’est par ICI.

9 réflexions sur “Causeway Coastal Route – Irlande du nord

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.