Angles-sur-l’Anglin, un des plus beaux villages de France

Situé aux confins du département de la Vienne, à 50 min à l’est de Poitiers, le village d’Angles-sur-l’Anglin est un de ces détours de France qui vaut le déplacement. Seul village du département à être classé parmi les plus beaux villages de France, Angles-sur-l’Anglin a une riche histoire et des ruelles médiévales pleines de charme. Il doit son nom tout en rondeur à la tribu saxonne des Angles (à qui on doit également le nom d’ « Angleterre ») et à la rivière qui le traverse, l’Anglin.

La forteresse

L’incontournable du village est évidemment sa forteresse du XIe siècle qui domine la vallée du haut de son promontoire. Elle est accrochée à plus de 40 m au-dessus de l’Anglin, la rivière en contrebas. Mais elle va perdre son intérêt à la fin du XVe siècle lorsque l’évêque Pierre d’Amboise préfère construire le château de Dissay plutôt que d’entretenir sa forteresse. Après la Révolution, la forteresse n’est plus qu’une carrière de pierre pour les habitants des environs. Ce n’est qu’en 1986 que la commune a racheté les ruines de la forteresse (pour 1 franc symbolique!).

Il ne reste donc aujourd’hui que des ruines de l’ancienne forteresse sur cet éperon rocheux. Le seul bâtiment encore debout est la chapelle saint-Pierre qui date du XIIe siècle (mais qui a été partiellement reconstruite au XVe siècle). Cette chapelle est un peu à l’écart de la forteresse car elle a été érigée au point culminant de la falaise. On y accède par une tranchée dite « des Anglais » car selon la légende locale, l’armée anglaise aurait aménagé ce passage pour s’emparer de la forteresse juste après leur victoire à Nouaillé-Maupertuis en 1356 (pour en savoir un peu plus sur cette fameuse bataille, vous pouvez lire mon article Ce que vous ignorez sur Poitiers).

Le Roc aux Sorciers

L’histoire des lieux ne commence cependant pas au Moyen-âge. Il faut remonter bien plus loin pour trouver les traces des premiers habitants. Angles-sur-l’Anglin n’est pas qu’un village médiéval, c’est aussi un centre préhistorique important. Il y a 14 000 ans, des hommes vivaient déjà ici et nous ont laissé des témoignages dans la pierre. En 1927, Lucien Rousseau, un passionné de préhistoire, découvre des outils datant de l’ère magdalénienne (de 17 000 à 12 000 ans avant notre ère) mais c’est Suzanne Cassou de saint-Mathurin qui va réellement fouiller les lieux à partir de 1947 étant persuadée qu’elle va trouver des œuvres de ces premiers hommes. C’est avec son amie, la seule archéologue britannique d’alors, Dorothy Garrod, qu’elle va trouver une trentaine de sculptures. La fresque mesure une vingtaine de mètres, c’est la plus grande fresque sculptée de l’ère magdalénienne retrouvée à ce jour.

A l’instar de Lascaux, l’abri où a été découvert cette fresque, le Roc aux sorciers, est fermé au public mais on peut visiter le centre d’interprétation dans le village. Il s’agit d’un petit parcours à la fois en plein air et dans un musée où on peut apprendre comment vivaient les hommes à cette époque et à quoi pouvaient ressembler les lieux, mais aussi avec une présentation d’une reproduction de la fresque. Si on peut s’attendre à trouver des représentations d’animaux, on est plus surpris de trouver des représentations des courbes et sexes féminins.

La vieille ville

Angles-sur-l’Anglin a donc su garder son charme médiéval avec ses petites ruelles et ses maisons de pierre. L’été, le village attire les touristes qui viennent découvrir son histoire mais aussi ses artisans, notamment les ateliers de broderie ainsi que des petits brocanteurs intarissables. Le faubourg Sainte-Croix de l’autre côté du pont mérite également qu’on s’y attarde avec de jolies maisons de caractère et l’église éponyme.

Le village était plutôt calme lors de ma visite car les ateliers et boutiques d’artisans étaient fermés, ce qui m’a permis de prêter attention aux petits détails dans les rues.

L’Anglin

Le charme d’Angles-sur-l’Anglin réside également dans sa rivière qui le traverse. De l’autre côté du pont, on trouve une base de canoë pour découvrir la vallée en suivant l’Anglin. Il y a aussi un autre petit pont piéton qui permet d’accéder à une petite île.

CARNET PRATIQUE

  • 48 km à l’est de Poitiers (environ 50 min en voiture)
  • Billet d’entrée pour la forteresse: 6€ adulte / 4€ enfant. Ouverture de début mai à fin septembre
  • Billet d’entrée du Roc aux sorciers: 7€ adulte / 4,50€ enfant. Ouverture de début mai à fin septembre
  • Billet combiné forteresse – roc aux sorciers: 10€ adulte/ 6€ enfant

2 réflexions sur “Angles-sur-l’Anglin, un des plus beaux villages de France

  1. J’avais adoré découvrir ce village en famille il y a quelques années ! Je n’avais jamais entendu parler de la fresque avant ton article, merci pour les infos ! ♥ xx

    • Merci pour ton commentaire ! Je crois que le roc aux sorciers a été fermé assez longtemps, en tout cas il était fermé durablement quand j’avais découvert le village il y a quelques années aussi. Certes, c’est tout petit par rapport à Lascaux mais je suis quand même impressionnée qu’on ait une telle œuvre dans le coin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.