Kensington and Chelsea

Kensington et Chelsea sont des quartiers très huppés de Londres. A South Kensington, vous entendrez beaucoup parler français tout simplement car c’est le quartier français (l’ambassade est ici, le lycée français, des boutiques etc), du moins pour nos compatriotes fortunés. C’est aussi le borough de ce que l’on surnomme Albertopolis, c’est-à-dire un ensemble d’institutions consacrées aux arts décidées par le prince Albert (le Royal Albert Hall, le Victoria and Albert Museum, le Science Museum, le Natural History Museum, le Royal College of Music, le Royal College of Art et l’Imperial College of Science and Technology). De plus, avec ses parcs et le palais de Kensington, il y a beaucoup de promenades à faire dans ce borough résidentiel mais très animé.

Kensington palace

High street Kensington

A l’extrémité ouest d’Hyde Park se trouve le Kensington Palace. C’est le deuxième palais de la capitale, après celui de Buckingham, à être encore habité par des membres de la famille royale. Les premiers souverains à l’occuper furent Guillaume III et son épouse Mary II qui en firent l’acquisition en 1689. Ce n’était qu’une modeste maison à l’époque et ils engagèrent Christopher Wren (à qui on doit notamment la cathédrale saint Paul) pour l’agrandir. La reine Victoria y est née et y est devenue reine. Plus proche de nous, c’est le prince Charles et la princesse Diana qui en firent leur résidence ainsi que la reine-mère jusqu’à sa mort. Aujourd’hui, c’est la résidence londonienne du duc et de la duchesse de Cambridge (prince William et Kate). Ouvert toute l’année, on peut visiter les deux parties du palais, les appartements du roi richement décorés, et de l’autre côté les appartements de la reine avec un peu moins de dorures car c’était la partie informelle du palais (entrée 20,50€). N’oubliez pas de visiter les somptueux jardins (accès gratuit). Si vous voulez en savoir plus sur la visite du palais de Kensington, je vous invite à lire mon article détaillé ici.

Royal Albert Hall

South Kensington

Le Royal Albert Hall n’est pas dans le borough de Kensington mais il est au bout de la rue Exhition Road et il fait tellement partie de Kensington qu’il serait difficile de l’inclure dans le borough de Westminster. Il est reconnaissable entre tous avec sa façade de briques rouges et sa forme circulaire. C’est certainement la plus belle salle de concert de Londres, et l’acoustique y est exceptionnelle grâce à ses disques de résonance au plafond. Il peut contenir un peu plus de 5 000 spectateurs. Il a été inauguré en 1871 par la reine Victoria qui lui a donné ce nom en souvenir de son mari décédé (1861). Aujourd’hui, le RAH accueille des événements tels que des concerts de musique classique (le fameux festival des BBC Proms) mais aussi du rock, du cirque, ou encore des matches de tennis (tous les ans en décembre) et des conventions.

Albert memorial

South Kensington

Erigé en 1876 en mémoire du prince Albert, mort en 1861 de la typhoïde (à l’âge de 41 ans), l’Albert Memorial est un monument gigantesque de style néogothique victorien. Il est situé juste en face du Royal Albert Hall à l’entrée d’Hyde Park. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, le prince Albert était le mari adoré de la reine Victoria. Elle ne mourut que 40 ans plus tard mais porta son deuil jusqu’à son propre décès. Le couple a beaucoup œuvré pour la modernisation de la société britannique.

Natural history museum

South Kensington

Le musée d’Histoire naturelle de Londres est tout simplement impressionnant, rien que le bâtiment est sublime avec son faux-air d’école d’Harry Potter. Il est également immense, il faut prévoir plusieurs heures pour le visiter. S’il y a trop de monde à l’entrée principale, il y a une entrée secondaire dans Exhibition Road. Le Natural History Museum a été inauguré en 1881. Ce musée familial présente des collections remarquables sur les créatures peuplant la Terre, vivantes ou disparues, ainsi que sur l’histoire et la composition de notre planète et du système solaire. Dans le hall d’entrée se trouve Hope, un gigantesque squelette de baleine bleue de 25 mètres de long (de 1905 à 2017 c’était le squelette d’un diplodocus qui accueillait les visiteurs). Il est divisé en zones de couleur selon le sujet, ce qui est très pratique. En zone bleu, tout ce qui touche aux dinosaures (et il y en a beaucoup!), au corps humain, aux mammifères etc…En zone rouge, tout ce qui touche à la composition de la Terre, en zone verte vous trouverez tout ce qui touche aux animaux et à l’écologie, et enfin en zone orange ce sont les jardins et les labos. Le musée est très ludique et les enfants l’adorent…et il est bien entendu gratuit.

Victoria and Albert museum

South Kensington

Juste à côté du Natural History Museum, vous trouverez le Victoria and Albert Museum (ou V&A). Les collections sont gigantesques (4,5 millions d’objets y sont exposés!). Il est gratuit et est officiellement consacré aux beaux-arts et aux arts décoratifs du monde entier (« art et design »). Vous y trouverez donc tout autant des sculptures italiennes de la Renaissance que des vêtements de grands couturiers. Il a été inauguré par la reine Victoria (vous l’auriez deviné) en 1857 sur une idée de son mari le prince Albert (évidemment) et fut dans un premier temps le Museum of Manufactures. Il a été imaginé après l’Exposition universelle de Londres (1851) pour promouvoir l’excellence dans tous les arts. Le grand avantage de ce musée, c’est surtout sa richesse dans les collections internationales. On peut découvrir des centaines d’objets, sculptures, peintures et vêtements chinois, iraniens, japonais, turques, indiens…et on fait le tour du monde en un après-midi. N’hésitez pas à faire un tour dans le jardin John Madejski au centre du musée et dans le magnifique café…juste pour voir. Dans la rotonde de l’entrée principale vous pourrez admirer un chandelier de verre de 11 mètres de haut (photo précédente).

Science museum

South Kensington

Le Science museum est situé juste à côté du Victoria and Albert museum, derrière le Natural history museum. Fondé en 1852 grâce à des objets de l’exposition universelle de 1851, c’est un musée familial et ludique (accès gratuit). On peut y trouver la plus ancienne locomotive, le premier moteur à réaction, des avions, plein de voitures, le premier ordinateur et même la capsule spatiale de la mission Apollo 10 et le module d’exploration lunaire d’Apollo 11. On peut également y faire des tas d’expériences.

Harrods

Knightsbridge

On disait autrefois qu’on pouvait trouver absolument tout ce qu’on cherchait chez Harrods, même un éléphant. Aujourd’hui, Harrods est plutôt le paradis des touristes (surtout des touristes fortunés). Et dire que tout a débuté avec une petite épicerie ouverte par monsieur Harrod en 1849. En 1901, il inaugurait l’énorme magasin que nous connaissons aujourd’hui. Le meilleur moment pour y faire un tour, c’est à partir de novembre. Harrods sort ses collections de Noël et c’est assez enchanteur. Prévoyez un gros gros budget néanmoins si vous voulez décorer votre sapin à la mode Harrods. Il faut y aller au moins une fois, grimper les escalators égyptiens et admirer le Food Hall et ses fruits hors de prix.

Holland park

High street Kensington ou Holland park

 

Holland park est un des seuls grands parcs du centre à ne pas appartenir à la couronne. Néanmoins, situé dans le quartier huppé de Kensington, il est bordé par de jolies maisons cossues de riches Londoniens et célébrités. On y trouve donc une école de golf, des courts de tennis, un terrain de cricket et des terrains de football. C’était à l’origine le parc du château de Cope au XVIIe siècle (rebaptisé Holland House au XVIIIe siècle). Il ne reste pas grand chose de ce somptueux château détruit en grande partie par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Il reste une aile qui est désormais une auberge de jeunesse. Holland park est surtout très romantique avec son orangerie, son petit restaurant, ses jardins et ses paons. Il y a aussi le jardin japonais de Kyoto ouvert depuis 1992 et qui est très joli. Beaucoup de célébrités habitent aux alentours du parc.

Mews

Holland park

Vous tomberez peut-être au hasard de votre balade sur les Holland Park Mews indiqués par leur arche d’entrée. Cette rue tranquille et pavée était à la base les écuries des riches propriétaires du coin. Désormais, les écuries ont été transformées en 67 petites maisons coquettes (et complètement hors de prix). Il existe encore plusieurs mews dans le quartier qui ont tous été réaménagés.