La péninsule de Dingle

péninsule de Dingle 2

La péninsule de Dingle est une des cinq péninsules du sud-ouest de l’Irlande. Je ne savais rien sur ce bout d’Irlande moins touristique avant de partir. Avec trois copines, nous profitions d’un long week-end à Dublin pour prendre la route direction la côte opposée. La veille, nous étions descendues le long de la Wild Atlantic Way de Galway à Tralee sous une pluie battante et nous étions arrivées de nuit à notre Bed & Breakfast à Inch Beach sur la péninsule de Dingle.

C’est la lumière du jour et le bruit des vagues qui nous réveillent le lendemain matin…et lorsque nous ouvrons les rideaux, nous découvrons que nous sommes au bord de la plage, entourées par des collines et qu’un arc-en-ciel vient briser le ciel pour se poser au milieu de l’eau devant nous, ne manquent que les Leprechauns. Il y a pire comme réveil. La péninsule de Dingle allait nous offrir de merveilleux cadeaux tout au long de la journée.

Inch beach Irlande arc-en-ciel

Inch Beach est elle-même une péninsule sur la péninsule de Dingle. C’est une immense plage de sable fin comme on ne les imagine pas en Irlande. Le ciel se dégage…après toute la pluie de la veille, il y a comme un petit air de perfection dans cette matinée sur la plage.

Inch Beach Irlande

Nous prenons la route avec le regret de laisser ce coin derrière nous. La Wild Atlantic Way continue tout autour de la péninsule. Nous partons direction la ville de Dingle à une petite demi-heure en voiture. Dingle est un petit port très coloré. Beaucoup de touristes viennent ici pour apercevoir la mascotte de la ville, Fungie le dauphin.

IMG_8394

Cela fait plus de trente ans que ce dauphin a élu domicile dans la baie de Dingle et qu’il amuse les touristes de passage. Il vit totalement en liberté, mais il manque rarement de pointer le bout de son nez quand un bateau navigue dans la baie. Dingle exploite bien le filon avec plusieurs tours en bateau organisés pour le voir. Il nous en a coûté 16€ par personne (on ne paie que si Fungie se montre) pour plus d’une heure de bateau. Visiblement Fungie n’était pas trop en forme ce jour-là, mais il a quand même suivi notre embarcation…et comme je n’avais jamais vu de dauphin, cela a suffit à me réjouir. Voir un dauphin en Irlande, c’est incroyable. Et en plus, les paysages de la côte étaient magnifiques.

Fungie Irlandebaie Dingle Irlandebaie Dingle 2 Irlande

Comme nous repasserons plus tard par Dingle, nous ne nous attardons pas et reprenons la route côtière (Slea Head Drive) jusqu’à Ventry, une autre plage. Le ciel s’est voilé, mais il y a toujours des Irlandais pour se baigner, alors que nous ne quittons pas nos parka.

Ventry IrlandeVentry 2 irlande

La Slea Head Drive longe la côte escarpée. C’est ici que je dois remercier Christel, ma copine au volant, d’avoir cédé à tous mes cris pour s’arrêter toutes les trois minutes pour prendre des photos. La péninsule se dévoile au gré des virages, derrière chaque colline on découvre un village, une plage, des îles au large, un paysage à couper le souffle. Un de nos arrêts nous mène à Cashel Murphy, un petit village celte de pierre où cinq familles vivaient à l’âge de bronze. Appuyée sur le mur d’une des maisons, je regarde l’horizon, entre les moutons, les petits murets des champs et la mer, je me dis que le paysage n’a pas dû changer depuis 3000 ans. Le propriétaire éleveur de moutons est là avec ses deux petits garçons roux (de véritables amours!) pour répondre aux questions des visiteurs. En bonus, on a le droit de faire des câlins aux agneaux, pas farouches ils n’attendent que ça, une vraie expérience irlandaise!

Cashel murphy Irlandemoutons Cashel murphy IrlandeCashel murphy maison Irlande

La route contourne le bout de la péninsule, nous remontons de virage en virage jusqu’à une nouvelle plage, celle de Coumeenoole. Protégée par des falaises aux rochers acérés, la plage ne se dévoile que si on y descend à pieds. Le vent s’est levé, les vagues agitent l’horizon. L’atmosphère est tellement différente de notre première plage à Inch. Je ne sais pas si c’est son côté caché, le vent, les vagues, le ciel menaçant, les falaises sauvages ou la vue embuée sur les énigmatiques îles Blaskets, mais il y a quelque chose de mystérieux dans l’air. Au creux d’une falaise, nous découvrons une forêt de petits cairns de galets entourés de fleurs et d’eau qui ruisselle du haut de la falaise. On dirait presque que des fées habitent ici pour protéger le lieu.

Coumeenoole beach IrlandeCoumeenoole 2 IrlandeCoumeenoole 3 IrlandeBlaskets islands IrlandeCoumeenoole 4 Irlande

Nous continuons de remonter la côte quand soudain un bus rempli de touristes s’arrête sur le bas côté juste devant nous. Comme des moutons irlandais, on se dit qu’il y a sûrement une bonne raison et nous nous arrêtons également. Nous sommes à Ceann Sibeal, un lieu de tournage de Star Wars (ici s’érigeaient les temples Jedi, merci le petit panneau explicatif). Nous, c’est surtout la beauté de la vue qui nous touche. On dirait que le vent a façonné les falaises fières face au vent du large.

Ceann Sibéal Irlande

Nous faisons le tour de la baie jusqu’à Feohanagh, la pluie que l’on redoutait fait son apparition. Il y aura un peu moins d’arrêts photos.

Feohanagh Irlande

Nous redescendons vers Dingle par les collines pour faire le plein de la voiture et quelques courses. Le soleil est miraculeusement revenu. Dingle est une explosion de couleurs après plusieurs heures dans les nuances de vert et de gris de la côte. La petite ville est une vraie carte postale d’Irlande avec ses maisons colorées.

Dingle 2 IrlandeDingle Irlande

Il est 18h, la journée touche à sa fin et nous rentrons vers Dublin à quatre heures de route de l’autre côté du pays. Mais les routes irlandaises vont nous réserver une dernière surprise dans les collines. Au point appelé Conor Pass, on a une vue incroyable sur la péninsule.

Conor pass Irlande

vue vers le sud et Dingle

Conor pass 2 Irlande

vue vers le nord et le mont Brandon

Conor pass 3 Irlande

Peut-être est-on plus émerveillé quand on ne s’attend à rien? En allant sur la péninsule de Dingle, je m’attendais à voir du vert et des moutons. Je ne m’attendais pas à ce relief dramatique, à ces côtes escarpées, à ces plages de sable fin, à voir un dauphin…La péninsule de Dingle, moins connue que d’autres régions d’Irlande, fut une véritable belle découverte que je conseille fortement si vous longez la Wild Atlantic Way.

péninsule de Dingle

Publicités

12 réflexions sur “La péninsule de Dingle

  1. WôôW Merci de me faire revivre notre merveilleuse escapade irlandaise! Je m’aperçois que tu as tout bien noté concernant les lieux que nous avons parcourus 😉
    Bon on y retourne quand???
    Quand est-ce qu’on repart à l’aventure?

  2. C’est magnifique! C’est dingue, il peut faire n’importe quelle météo, les paysages d’Irlande sont toujours sublimes! ❤ Je ne connais pas encore le Sud mais ça ne saurait tarder, j'y retournerai bientôt je pense, et il est clair que je passerai par la péninsule de Dingle, c'est superbe!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s