Richmond-upon-Thames

Richmond est un borough très cossu au sud-ouest de Londres. Les maisons y sont hors de prix. S’y promener est vraiment très agréable, on ne se croit plus du tout à Londres, même si on n’est pas si loin du centre. Il compte trois immenses parcs, celui de Richmond, celui de Kew et celui du palais d’Hampton Court.

Richmond park

Richmond

Le parc de Richmond s’étend sur plus de 1000 hectares. On est littéralement en pleine campagne au bord de la ville. C’est un des huit parcs royaux de Londres. A la base, c’était une vaste étendue de chasse que le roi Charles Ier avait fait soigneusement clôturer en 1637 avec un large mur afin de garder le gibier à sa portée. Quatre siècles plus tard, les cerfs enfermés pour la chasse sont toujours là. Il y en aurait 650. Et c’est ce qu’il y a de particulier dans ce parc, la proximité avec le cerfs et les biches, vous en croiserez assurément lors de votre promenade et peut-être pourrez-vous vous approcher un peu (mais attention, pas trop près quand même). C’est un moment magique. Il y a une campagne pour réduire leur nombre car des routes traversent le parc et ils causent beaucoup d’accidents.

Jardins royaux botaniques de Kew

Kew gardens

 

Les Kew Gardens sont assez exceptionnels, tellement qu’ils ont été classés au patrimoine de l’UNESCO en 2003. Ils ont été fondés en 1759 par la princesse Augusta dans un premier temps comme les jardins du petit palais de Kew. Mais ils sont officiellement jardins botaniques et centre de recherches en horticulture en 1840. Les jardins s’étendent sur plus de 120 hectares. Il y a plusieurs serres dans les jardins dont deux datant de l’époque victorienne absolument impressionnantes. La Palm House fut la première construite en 1848 et fait 19 mètres de haut, de quoi admirer les palmiers jusqu’à leurs cimes. La deuxième, Temperate House, est la plus grande. Elle date de la fin du XIXe siècle et fait deux fois la surface de la Palm House. C’est la plus grande serre victorienne au monde encore debout. La Grande Pagode a été construite en 1762. On peut également visiter Kew palace, le plus petit palais royal. Attention, contrairement aux autres parcs de Londres, les Kew Gardens sont payants. Il faudra débourser £15 pour un ticket d’entrée. Mais ils sont un passage obligé pour les amoureux des plantes et fleurs pour sa collection impressionnante.

Pour une visite plus détaillée des jardins et du palais de Kew: ici

Hampton Court palace

gare d’Hampton Court

 

Hampton Court Palace est facilement reconnaissable grâce à ses briques rouges. Il est situé à environ 25 km au sud-ouest de Londres, au bord de la Tamise. Vous pouvez y aller en prenant le train de la gare de Waterloo jusqu’à la gare d’Hampton Court (comptez £18 pour l’entrée). Il fut construit par le cardinal Wolsey, archevêque de York et conseiller du roi Henry VIII. Quand il tomba en disgrâce aux yeux du roi, il lui offrit son château…tout simplement!

Henry VIII est surtout connu pour avoir épousé six femmes (Catherine d’Aragon/ Anne Boleyn/ Jane Seymour/Anne de Clèves/Catherine Howard/ Catherine Parr) et en avoir décapité deux. Il régna de 1509 à sa mort en 1547. Père des futures reines Mary Ie (la fameuse Bloody Mary) et Elisabeth Ie, il fit scission avec l’Eglise de Rome afin de pouvoir épouser sa deuxième femme Anne Boleyn.

L’horloge astronomique date de 1540. Elle est tout à fait remarquable et indique différents paramètres: l’heure, le jour et le mois (jusqu’ici tout est normal), mais aussi la position du soleil, les douze signes du zodiaque, le nombre de jours écoulés depuis le début de l’année, les phases de la Lune, l’âge de la Lune en nombre de jours, et l’heure de la marée haute à London Bridge.

Le palais n’est plus habité par la famille royale depuis le XIXe siècle. La reine Victoria fit ouvrir le château au public en 1838. L’une des pièces majeures de l’ère Tudor qui subsiste encore aujourd’hui au palais est le Grand Hall. C’était la plus grande pièce du palais à l’époque. Elle servait de salle à manger. Son plafond  en bois sculpté est véritablement impressionnant. Le château subit d’importants changements sous le règne du roi Guillaume d’Orange et de son épouse la reine Mary II. En 1689, ils ordonnent au grand architecte de l’époque Sir Christopher Wren (architecte entre autres de la cathédrale saint Paul à Londres) de détruire petit à petit le palais Tudor pour le transformer en palais baroque pour lui donner un air de Versailles. Les appartements d’Henry VIII furent perdus et on installa les nouveaux appartements royaux dans une nouvelle aile construite par Wren avec une façade élégante et beaucoup de fenêtres.

Pour + de visites royales à Londres: ici