Southwark

Tate modern

Southwark

Construit en 1952, ce bâtiment imposant était en fait une centrale électrique jusqu’en 1981. Il fut transformé en musée en l’an 2000, puis agrandi en 2016 avec la construction de la tour Switch house. Quelle idée brillante! Les volumes du bâtiment en font un véritable écrin pour les œuvres. Le hall d’entrée est immense (Turbine Hall) et il sert la moitié de l’année pour une exposition. Je vais régulièrement visiter la Tate Modern mais ma salle préférée reste la salle réservée aux neuf tableaux Seagram murals de Rothko. Et en plus, on a une vue imprenable sur la Tamise et Saint Paul depuis les différentes terrasses. Comme les trois autres Tate (Tate Britain, Tate Liverpool, Tate St Ives), l’accès à la Tate Modern est gratuit sauf pour les expositions ponctuelles.

Millennium bridge

Southwark

Comme son nom l’indique, le Millennium Bridge a été construit pour l’an 2000. Il forme comme une grande épine dorsale au-dessus de la Tamise et relie la Tate Modern à la Cathédrale saint Paul. C’est un pont pour les piétons et il mesure 320 mètres de long. Imaginé par l’architecte Norman Foster, il a ouvert, un peu à la va-vite, avec deux mois de retard en juin 2000, mais il a dû être fermé à peine deux jours plus tard. La raison? Il bougeait! Il bougeait tellement que les Londoniens l’ont surnommé the wobbly bridge (le pont qui tremble). Après des travaux, le pont a rouvert en 2002. Pour l’avoir traversé un jour de grand vent, on ressent encore des petites vibrations.

Globe theatre

Southwark

Situé juste à côté du musée de la Tate Modern, le Globe theatre est le théâtre de Shakespeare. Autant le dire tout de suite, il ne s’agit que d’une réplique du célèbre théâtre. L’original se situait à 230 mètres de là, il avait été construit en 1599 par la compagnie de théâtre de William Shakespeare pour jouer ses pièces. Le théâtre fut détruit par un incendie en 1613 puis reconstruit l’année suivante. Malgré le succès, il fut fermé par le mouvement puritain de l’époque en 1642, puis démantelé dans les mois qui ont suivi. Heureusement il restait des documents et dessins de l’époque. En 1997, une réplique a donc vu le jour d’après les plans du XVIIe siècle. Le nouveau Globe est un théâtre à peu près rond sur trois étages. Il a la particularité d’être un théâtre ouvert, comme à l’époque (il n’y a pas de toit). Si vous avez la « chance » comme moi d’y aller un jour de pluie, pensez à prendre un K-way (pas de parapluie) car vous serez trempés…mais les acteurs auront aussi pris la pluie donc on se sent moins seul. Pour être honnête, ça n’a gâché en rien l’expérience et je conseille à tout le monde d’aller voir une pièce de Shakespeare dans cet écrin. Si vous n’allez pas voir de pièce, vous pouvez toujours faire une visite du théâtre et en apprendre plus sur notre ami William.

Winchester palace

London bridge

Il ne reste que ces murs et ces rosace du grand hall du palais de Winchester, demeure des évêques de Winchester à Londres au Moyen-âge. Le palais date du XIIe siècle et fut utilisé jusqu’à son incendie en 1814.

Golden Hinde

London bridge

En longeant la Tamise, au détour d’un pub, on tombe sur un vieux gréement caché par les bâtiments. Il s’agit d’une réplique du Golden Hinde, le navire avec lequel Sir Francis Drake a effectué son tour du monde en 1577. La réplique date de 1973. Elle a elle aussi traversé l’Atlantique et se trouve à Southwark depuis 1996 (St Mary Overie Dock). On peut la visiter (moyennant £5) et il y a souvent des événements dessus. Pour les enfants, effet pirates garanti!

Southwark cathedral

London bridge

La cathédrale anglicane est située juste à côté de Borough market. Sa construction a débuté au XIIe siècle mais elle n’a été consacrée cathédrale qu’en 1905. William Shakespeare l’aurait fréquentée, son frère y est d’ailleurs enterré ainsi que deux de ses confrères de théâtre. Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, a choisi cette cathédrale pour sa cérémonie d’intronisation au poste de maire.

Borough market

London bridge

Borough Market est le plus vieux marché de fruits et légumes de Londres. En effet, on vient de fêter ses 1000 ans! On y trouve aujourd’hui tout ce qui se mange dans une ambiance conviviale. Un vrai petit paradis gustatif! C’est un des endroits préférés à Londres. C’est d’ailleurs ici que viennent se fournir tous les grands chefs des restaurants étoilés. Il peut y avoir néanmoins pas mal de touristes mais l’expérience vaut le coup. Pour les cinéphiles, c’est ici qu’habite Bridget Jones et que le petit sorcier Harry Potter loge au Chaudron baveur.

The Shard

London bridge

The Shard date de 2012 et est officiellement le plus haut immeuble d’Europe avec ses 310 mètres de haut. C’est peut-être donc la plus belle vue à 360 degrés sur Londres que l’on puisse trouver (il paraît qu’on peut voir jusqu’à 60 kilomètres). Il faut par contre payer son droit d’accès aux étages supérieurs (à partir du 69e étage) et c’est un peu cher: £34 pour un ticket. J’avoue ne pas avoir encore essayé vu le prix…

Hay’s galleria

London bridge

Un peu plus loin sur la promenade le long de la Tamise, on peut tomber sur des endroits inattendus tels que la Hay’s Galleria. Initialement un entrepôt et un quai de marchandises principalement pour l’importation de thé, le bâtiment fut réhabilité dans les années 1980. Il doit son nom à son propriétaire d’origine, le marchand Alexander Hay (XVIIe siècle). La fontaine d’un bateau (que j’ai toujours pris pour un hommage au Nautilus alors que pas du tout) rappelle le passé maritime du bâtiment. Aujourd’hui, la galerie abrite des restaurants et des boutiques.

London city hall

London bridge

A côté de Tower Bridge (voir page de Tower Hamlets), on trouve aussi un drôle de bâtiment en forme de carapace. La mairie de Londres a ouvert en 2002. En effet, le poste de maire de la ville n’a été créé qu’en 2000. Il y avait auparavant une sorte d’assemblée, le Greater London Council, mais le GLC a été dissout en 1986 par Margaret Thatcher qui voyait d’un mauvais œil ce pouvoir local.  Entre 1986 et 2000, il n’y avait donc pas de responsable de la ville mais les pouvoirs avaient été plus ou moins délégués aux boroughs. Le premier maire de la ville fut Ken Livingstone pendant 8 ans, puis Boris Johnson et désormais Sadiq Khan. Le bâtiment en lui-même est situé juste à côté de Tower Bridge et a été conçu par l’architecte Norman Foster à qui on doit aussi notre viaduc de Millau.

Tower bridge

London bridge

Qu’y a t’il de plus iconique à Londres que  Tower Bridge? Si iconique d’ailleurs que beaucoup de touristes pensent qu’il s’appelle London Bridge (qui est en fait un pont un peu plus en amont) alors qu’il tient son nom de la Tower of London juste à côté. Ce pont à bascule victorien a ouvert en 1894. Il s’ouvre plusieurs fois par jour en fonction de la taille des bateaux qui naviguent sur la Tamise. N’hésitez pas à vérifier les horaires sur le site officiel pour assister à ce phénomène toujours fascinant. Depuis 2014, on peut visiter l’intérieur des tours du pont grâce à la  tower bridge exhibition. L’entrée coûte £9,80. On peut monter dans la tour nord (côté Tour de Londres), traverser la Tamise en haut des passerelles et voir la salle des machines dans la tour sud côté Southwark. Et surtout, ils ont installé un Glass Floor sur les deux passerelles, un sol transparent pour voir la Tamise couler sous nos pieds (et les bus, et les gens et les bateaux). C’est une expérience un peu flippante mais totalement sans risque…et la vue est absolument splendide! Pour plus de photos et d’informations, voir mon article ici

Shad Thames

London bridge

Shad Thames une rue pavée qui a aujourd’hui beaucoup de cachet. A l’époque victorienne, les bateaux de commerce arrivaient jusqu’ici et tout le quartier n’était composé que d’entrepôts et de docks pour les épices, le thé, le café ou les tissus. Autant dire que le quartier était mal famé. Les derniers entrepôts fermèrent en 1972 car les docks se trouvaient désormais plus à l’est, et les bâtiments furent abandonnés. Ils furent réhabilités en appartements de luxe, bars et restaurants dans les années 1990 et désormais on rêverait d’y vivre (pour ma part en tout cas!).

Imperial war museum

Lambeth north ou Elephant and castle

Quittons les rives de la Tamise pour aller plus au sud. Fondé en 1917, le musée devait être le témoin des sacrifices de la Première Guerre mondiale. Il a été transféré dans cet ancien hôpital à Southwark en 1936. Fermé quelques mois pour des rénovations, l‘Imperial War Museum a rouvert en 2014 avec de nouvelles salles et aménagements. Le thème de la guerre et des combats pourrait paraître un peu triste pour une visite, mais le musée est véritablement intéressant avec ses chars d’assaut et ses avions. Il traite de toutes les guerres jusqu’à celle contre le terrorisme actuel. L’étage sur l’Holocauste est quand même assez plombant pour le moral avec ses photos et ses habits appartenant aux victimes tout comme aux bourreaux. Entrée gratuite (pour d’autres visites de musées historiques: ici).