dans le chaos de Manille

Manille Philippines

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’un petit séjour parisien pour retrouver deux amis des Philippines en visite expresse dans notre capitale. Je les ai connus lorsque j’habitais à Manille il y a 5 ans, et je n’avais pas eu l’occasion de les revoir depuis. J’ai donc joué le guide touristique à Paris pour mes amis du bout du monde assez émerveillés, et aussi un peu frigorifiés! Au fil des discussions, les souvenirs me sont revenus comme un boomerang, les comparaisons entre les deux villes étaient inévitables et cela m’a donné envie de me replonger un peu dans le chaos de Manille le temps d’un article.

Vivre à Manille, c’est un peu une épreuve du quotidien…je suis sûre que les parisiens vous diront la même chose mais ils ne connaissent pas leur chance. La première chose dont les Philippins ont fait l’éloge, ce sont les trottoirs! Je n’y avais plus repensé, mais il est vrai que j’avais fait le même genre de réflexion lors d’un week-end à Hong Kong après quelques mois à Manille. Leçon numéro 1, être un piéton à Manille relève de l’exploit certains jours. Dans le chaos de la ville tentaculaire, le petit piéton n’est pas prioritaire, les trottoirs n’existent pas partout (ou en très mauvais état, ou jonchés d’immondices), les passages piétons encore moins, traverser un boulevard peut donc s’avérer très très dangereux. Le code de la route est quasiment virtuel, c’est à qui passera le premier…vous auriez dû voir les yeux écarquillés de mes deux Philippins à observer le ballet des voitures autour de l’Arc de Triomphe! Ce qui passe pour nous comme le carrefour le plus chaotique du pays représentait pour eux un exemple flagrant d’ordre et d’organisation!

DSCN5782

Ils trouvaient aussi Paris très calme voire silencieux. Pour eux, les parisiens sont très civilisés et polis (oui oui, je leur ai demandé de répéter cette dernière phrase, jamais on n’avait qualifié les parisiens de gens civilisés et polis!), car en effet à Manille, on conduit à l’oreille. Le rétroviseur ne sert strictement à rien, on klaxonne à tout bout de champ pour montrer sa présence aux autres véhicules…vous ne pouvez qu’imaginer la cacophonie qui règne. Manille a d’ailleurs été élue « pire ville au monde » concernant ses embouteillages en 2015. Si vous ajoutez au flot des voitures et des taxis, les milliers de jeepneys (vieilles jeeps américaines converties en bus locaux), les millions de tricycles (motos équipées d’une sorte de gros side-car qui servent de taxis), les bus, et les fils électriques qui traversent la ville de façon tout à fait anarchique, Manille est la reine du chaos urbain.

Le métro en revanche est très civilisé (mes amis ont été choqués de voir les Parisiens resquiller et passer sans ticket dans le métro). Il y a malheureusement peu de lignes mais elles sont efficaces. Le truc qui m’a quand même surprise là-bas, c’est qu’il y a des voitures réservées aux femmes…je les ai finalement peu fréquentées, car aux heures de pointes dans les voitures mixtes, les hommes se lèvent facilement pour laisser les femmes s’asseoir (ce qui m’arrangeait bien) et que je n’ai jamais constaté d’harcèlement ou de comportement déplacé, bien moins qu’à Paris en fait!

DSCN5787 DSCN5789

Et puis il y a la pollution omniprésente à Manille, l’air est difficilement respirable la plupart du temps. Je me souviens avoir vite singé les Philippins avec leur petite serviette sur le nez pour pouvoir survivre à quelques centaines de mètres de marche à pied. J’avais acheté une petite serviette dédiée à ça. J’ai tenté une fois, une seule, de porter du blanc. Le résultat fut un pantalon gris à la fin de la journée. Notez aussi l’état de mes pieds, j’étais obligée de les laver tous les matins en arrivant au bureau et tous les soirs en rentrant à la maison.

DSCN6557

Mes amis ont aussi été impressionnés par la propreté de la Seine et m’ont demandé sérieusement si les parisiens s’y baignaient l’été. A voir la Seine et sa couleur verte, j’avais du mal à croire qu’on puisse l’imaginer propre mais il est vrai  que la rivière Pasig de Manille sert à tout, surtout de poubelle à ciel ouvert (et de bains publics à certains endroits).

DSCN6894

ne vous fiez pas aux apparences, ce bras de rivière se situe au pied d’un grand hôtel

Bon, j’avoue qu’il est un peu idiot de comparer Manille et Paris, ces deux mégapoles n’ont rien à voir l’une avec l’autre, ni dans l’organisation, ni dans le mode de vie, elles sont évidemment diamétralement opposées et cela ne sert à rien de dire « c’est mieux à Paris » ou l’inverse.  J’ai aimé vivre à Manille et j’ai aimé vivre à Paris, pour des raisons bien différentes. Cet article découle simplement de discussions avec mes amis qui découvraient les joies (et les malheurs) de Paris.

Pour en savoir + sur Manille: ICI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s