A la recherche de Shakespeare

Shakespeare UK

Vous l’ignorez peut-être, mais aujourd’hui (23 avril) marque le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare, le « barde » anglais comme l’ont surnommé ses congénères. Autant vous dire qu’en Grande-Bretagne, on a sorti les cotillons, les collants et les culottes courtes depuis déjà plusieurs semaines pour célébrer l’événement. L’occasion pour moi de vous faire découvrir l’Angleterre de ce bon William.

#Stratford-upon-Avon, Warwickshire

IMG_2531 - Copie
La bourgade natale de Shakespeare se trouve à environ 2h de Londres. Dans mon imaginaire, c’était un petit village-musée de l’époque Tudor loin du reste du monde. J’étais donc surprise de découvrir qu’en réalité il s’agit d’une véritable petite ville avec des nouveaux bâtiments mais avec un centre historique incroyablement préservé. Pour tout dire, Stratford-upon-Avon c’est un peu « Shakespeareland », mais après tout, si on vient dans ce petit coin d’Angleterre, c’est exactement pour ça.

IMG_2591

la bière estampillée W.S

La première chose à savoir, c’est que nous ne sommes pas les seuls à vouloir découvrir le monde du dramaturge anglais…5, 5 millions touristes par an se joignent à nous. Il faut donc savoir apprécier les lieux fréquentés. Que vous soyez fan de Shakespeare ou non, la ville est très agréable pour flâner au milieu de ces bâtiments de l’ère Tudor et de cette ambiance si particulière de théâtre à chaque coin de rue.

Pas besoin de chercher bien longtemps pour trouver la maison de Shakespeare, enfin la maison de son père pour être précise. Elle se trouve dans Henley street, juste derrière la horde de touristes qui prend des selfies. Ne vous fiez pas à mes photos, il aura fallu attendre un dimanche soir que les boutiques soient fermées et les touristes repartis pour faire croire que Stratford est déserte. La visite de la maison est assez émouvante en fait, marcher dans l’intimité de William Shakespeare, ce n’est pas rien (surtout la chambre de William et de ses frères avec le lit rouge, et la chambre suivante où il est né). Il y a des bénévoles en costume un peu partout pour vous raconter des petites histoires et répondre à vos questions. Et dans la cour, il y a presque toujours des acteurs de la troupe de théâtre Shakespeare Aloud qui sont capables de réciter n’importe quel vers ou de jouer n’importe quelle scène du répertoire sur commande, ils sont juste bluffants! L’entrée coûte £22 et comprend le pass des maisons et de l’église.

Et puis, on se dirige sur les bords de la rivière Avon jusqu’à l’église Holy Trinity où a été baptisé (1564) et où est enterré ce bon vieux William (1616). Là encore, beaucoup de touristes pour accéder jusqu’à la tombe dans le fond de l’église. Il est mort à 52 ans, laissant derrière lui deux filles qui n’auront pas de descendance. Sur sa tombe, on peut lire:

“Mon ami, pour l’amour du Sauveur, abstiens-toi
De creuser la poussière déposée sur moi.
Béni soit l’homme qui épargnera ces pierres
Mais maudit soit celui violant mon ossuaire”

IMG_2683

IMG_2673

Le pèlerinage se termine toujours au bord de l’eau au théâtre de la Royal Shakespeare Company. Je n’ai pas eu la chance de voir de pièce dans ce théâtre (à ma prochaine visite peut-être) mais c’est un des théâtres les plus réputés du pays où tous les comédiens dignes de ce nom ont déjà joué.

IMG_2641

Dans les environs de Stratford-upon-Avon, il y a deux autres maisons à visiter pour les fans de Shakespeare. Tout d’abord, le cottage d’Anne Hathaway. La femme de Shakespeare est née et a habité dans cette jolie maisonnette à toit de chaume jusqu’à son mariage avec William en 1582. C’est une agréable visite à faire avec de magnifiques jardins. Vous pouvez aussi aller visiter la ferme de Mary Arden, la mère de Shakespeare. Vous pourrez faire l’expérience de la vie à la campagne au XVIe siècle dans cette ferme toute biscornue.

IMG_2705

chez Anne Hathaway

IMG_2707

chez Mary Arden

#Londres

P1160031
A Londres, c’est sur la rive sud de la Tamise que l’on peut trouver le temple de Shakespeare: le Globe Theatre. Il est situé à côté du musée de la Tate Modern. Autant le dire tout de suite, il ne s’agit que d’une réplique du célèbre théâtre. L’original se situait à 230 mètres de là, il avait été construit en 1599 par la compagnie de théâtre de William Shakespeare pour jouer ses pièces. Le théâtre fut détruit par un incendie en 1613 puis reconstruit l’année suivante. Malgré le succès, il fut fermé par le mouvement puritain de l’époque en 1642, puis démantelé dans les mois qui ont suivi. Heureusement il restait des documents et dessins de l’époque. En 1997, une réplique a donc vu le jour d’après les plans du XVIIe siècle.
Le nouveau Globe est un théâtre à peu près rond sur trois étages. Il a la particularité d’être un théâtre à ciel ouvert. Si vous avez la « chance » comme moi d’y aller un jour de pluie, pensez à prendre un K-way (pas de parapluie) car vous serez trempés…mais les acteurs auront aussi pris la pluie donc on se sent moins seul. Pour être honnête, ça n’a gâché en rien l’expérience et je conseille à tout le monde d’aller voir une pièce de Shakespeare dans cet écrin. Si vous n’allez pas voir de pièce, vous pouvez toujours faire une visite du théâtre et en apprendre plus sur notre ami William.

582084_10150924772342303_1840461200_n

486236_10150924772202303_477191575_n

J’ai toujours eu du mal à lire Shakespeare car écrit dans un vieil anglais avec des tournures de phrases particulières. Mais sur scène, les mots de Shakespeare prennent une autre dimension. Et pourtant, la première fois que j’ai vu une représentation de « Midsummer night’s dream » (le songe d’une nuit d’été), ce n’était qu’un petit groupe d’étudiants sur la pelouse d’un college d’Oxford, mais ça m’a transportée. J’ai ensuite eu la chance de voir « Othello » (avec Ewan McGregor), « Hamlet » (avec Jude Law) et « Much ado about nothing » (Beaucoup de bruit pour rien) par une troupe française sur la scène du Globe, et j’ai toujours trouvé ça remarquable.

#Les festivités

Cela fait déjà plusieurs semaines que les festivités ont débuté en Angleterre mais ce week-end, il sera impossible de passer à côté de Shakespeare. Dans les rues, à la radio, à la télévision, dans les théâtres, dans les cathédrales, dans les bibliothèques, dans les musées et même dans les salles de concert, l’Angleterre entière va vibrer au rythme des sonnets. Le programme national est véritablement impressionnant. Il y aura des représentations, des concerts, des conférences dans toutes les villes du pays. Des artistes comme Sir Ian McKellen, Dame Judi Dench, David Tennant, Benedict Cumberbatch et Ralph Fiennes monteront sur la scène du Royal Shakespeare Theatre de Stratford (en présence du Prince Charles) pour interpréter leurs scènes préférées qui seront retransmises sur la BBC pendant toute la journée (soirée retransmise en live sur Arte Concert à partir de 21h20). On ouvrira pour la première fois au public la salle de classe du dramaturge. A Londres, les 4 km qui séparent Westminster Bridge de Tower Bridge seront investis de 37 écrans de cinéma jouant une scène de chacune des 37 pièces de théâtre de Shakespeare. Un gala sera donné au London Philarmonic avec des musiques inspirées des œuvres du barde. Au musée de la Tate Britain, on jouera des scènes devant des tableaux de Turner. A la British Library, il y aura la nuit Shakespeare avec des performances et même un DJ. Hier, au parlement britannique, des députés ont récité des scènes. Royal Mail a sorti des timbres avec des citations de Shakespeare pour l’occasion. Le métro de Londres a même changé le nom des stations sur sa carte pour lui rendre hommage. Bref, aujourd’hui (et comme il le disait si bien), « le monde entier est un théâtre ».

570f73111600002b0031bac0

Pour ma part, je vais peut-être me faire une soirée girly avec les DVD de « Shakespeare in Love » et de « Romeo + Juliet », et essayé de capter la retransmission live de la soirée à Stratford à défaut d’être en Angleterre.

A noter qu’Arte se met à l’heure de Shakespeare avec une programmation très intéressante du 23 au 28 avril.

#ShakespeareLives

A la recherche de Shakespeare

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s