Les vignes du Poitou

LES VIGNES DU POITOU

Voilà une chose que je ne fais pas assez sur le blog, je ne vous parle pas assez de mon petit coin de France. Je parie que vous ignoriez que nous avons aussi des vignes en Poitou.

En juin, j’ai participé à mon premier Instameet des instagramers de Poitiers. C’est une petite communauté bien active qui permet de découvrir des lieux dans le département de la Vienne. Cette fois-ci, c’était donc la visite d’un vignoble qui nous était proposée. J’ai sauté sur l’occasion, dans ma famille aussi nous avons quelques rangs de vignes avec lesquelles nous faisons du vin et du pineau (seulement pour notre consommation personnelle). J’ai tellement aimé découvrir ce patrimoine qu’il valait bien un petit article.

vignes Lavauguyot

Le domaine Ampelidae est situé à Marigny-Brizay à environ une demi heure en voiture de Poitiers. Le nom Ampelidae signifie « ce qui vient de la vigne ». Notre visite se passe au Manoir de Lavauguyot, le site principal du domaine. Au XIXe siècle, le manoir était le fief de Rodolphe Salis, le fondateur du célèbre cabaret Le Chat Noir à Montmartre. En effet, le domaine appartenait à sa tante et il s’y rendait souvent.

Ampelidae

Frédéric Brochet, le propriétaire actuel, est un passionné…et un chercheur. Il produit du vin issu de l’agriculture biologique. Il s’intéresse aussi aux nouvelles technologies et utilise un robot dernier cri pour s’occuper des vignes. Il expérimente aussi sur une petite parcelle en plantant d’autres cépages moins connus pour s’adapter notamment au changement climatique.

 

Quand on visite son domaine, Frédéric nous transmet sa passion sans oublier la réalité de son métier. Ce qui m’a particulièrement intéressée, c’est que la visite « Sens dessus-dessous » nous fait effectivement utiliser tous nos sens. On ne se contente pas d’apprendre les différents cépages ou comment on taille la vigne, Frédéric nous parle du terroir, de géologie (silex, calcaire, argile), d’histoire, de chimie, de faune et de flore (il connaît chaque petite plante qui pousse sur le domaine). Et surtout, on expérimente.

 

Sur le domaine, on trouve 5 cépages: le Sauvignon, le Sauvignon gris, le Pinot noir, le Cabernet franc et le Chardonnay. Dans le jardin extraordinaire du domaine, il y a un carré consacré à chaque cépage. Dans chaque carré, on découvre les plantes associées que l’on peut identifier dans le bouquet du vin. Par exemple, pour le Chardonnay, on trouve la sauge ananas et l’aubépine. On s’amuse à sentir la sauge qui a véritablement une forte odeur d’ananas. C’est l’occasion de découvrir de façon ludique non seulement les différents bouquets de façon plus précise mais aussi de découvrir des plantes.

carré cépage

Puis place à la visite de la cave troglodyte creusée dans le calcaire. Par cette journée caniculaire, la fraîcheur de la cave est une véritable aubaine. Elle date du XIe siècle. Dans la cave on peut voir le vieux fouloir, quand on pressait le raisin pieds nus. La musique résonne dans la cave alors que l’on en explore les recoins éclairés.

 

C’est enfin le temps de la dégustation. Le vin du domaine est distribué dans une trentaine de pays. Nous goûtons chaque bouteille avec un fromage de chèvre associé, une autre spécialité culinaire du coin. Les trois bouteilles que nous testons ont des goûts très différents en raison des cuves (bois, inox et béton).

 

Après la dégustation, nous filons tous vers le château des Roches, autre domaine qui abrite le chai. C’est l’occasion pour nous de découvrir les immenses cuves en inox mais aussi les barriques en bois et les amphores en béton dont je ne connaissais pas l’existence. C’est l’étape finale de la journée.

 

Le domaine est ouvert au public: Ampelidae. Merci à Frédéric Brochet pour cette visite si complète et enrichissante. Et merci à Igers Poitiers.

*l’abus d’alcool est dangereux pour la santé

LES VIGNES DU POITOU (1)

2 réflexions sur “Les vignes du Poitou

  1. Superbe journée. Je ne savais pas du tout qu’on pouvait mettre du vin dans des cuves en béton. C’est très intéressant je pense que le côté dégustation, senteur des arômes dans le jardin et La chimie du vin m’auraient bien plu.

    • oui c’était vraiment une belle visite. Moi non plus je ne connaissais pas les cuves en béton. J’ai bien aimé pouvoir faire la distinction entre plusieurs bouteilles élevées dans différentes cuves, c’est fou comme ça change le goût. J’ai trouvé celui des cuves en béton très minéral du coup.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.