Une semaine dans les Orcades sans voiture

les Orcades

Je ne savais pas grand chose des îles des Orcades avant d’y mettre les pieds. Pourtant, l’Ecosse est un pays cher à mon cœur, mais ces îles sont peut-être moins connues que les îles des Shetland, Harris ou Skye. Pour ce séjour avec ma meilleure amie, nous voulions visiter des îles tranquilles. Nous ne voulions pas louer de voiture et voulions faire avec les transports sur place. Il faut clairement s’organiser en amont pour caler les bus et ferries nécessaires, mais une fois notre planning établi le premier jour avec l’aide de l’équipe de l’office du tourisme local, nos déplacements ont été vraiment faciles et nous avons pu voir tous les sites que nous voulions.

Où sont les Orcades?

L’archipel des Orcades (Orkney en anglais) est situé au large des côtes nord de l’Ecosse. Moins éloignées que les Shetland, elles offrent néanmoins un petit air de bout du monde. L’archipel est composé de 70 îles mais seulement une vingtaine sont habitées. L’île principale se nomme Mainland et environ la moitié des habitants des Orcades habitent dans la « capitale » Kirkwall.

Pourquoi aller dans les Orcades?

Les Orcades sont une destination calme, parfaite pour des vacances tranquilles. Nous y sommes allées du 17 au 23 août, et nous avons croisé peu de touristes. Il y a pourtant beaucoup de sites à visiter, surtout si vous aimez les (très) vieilles pierres car on trouve un très grand nombre de vestiges néolithiques. Les Orcades permettent d’aborder deux cultures puisqu’elles sont écossaises mais farouchement vikings dans l’âme. Ces îles sont relativement plates avec des petites collines ici et là pour pimenter le superbe paysage. Et cerise sur le gâteau, les Orcadiens sont d’une gentillesse infinie et nous ont réservé un accueil vraiment chaleureux.

drapeau des Orcades

Comment aller dans les Orcades?

Il existe plusieurs façons d’aller dans les Orcades, avion ou ferry, nous avons choisi de prendre le ferry North Link au départ d’Aberdeen dans le nord de l’Ecosse jusqu’à Kirkwall. La traversée dure 6 heures. A l’arrivée, il y a un bus qui part du terminal du ferry pour aller dans le centre de Kirkwall ainsi qu’à Stromness (bus X10). Pour notre retour, la traversée s’est effectuée de nuit donc nous avions une cabine.

North link ferry OrkneyNorth link ferry Magnus lounge

Une fois sur place, il y a une dizaine de lignes de bus sur l’île principale, mais peu fréquents à part sur la ligne X1. Certaines lignes ne fonctionnent que trois jours par semaine avec seulement un aller-retour dans la journée. Bref, il faut être organisé. Nous avons usé et abusé de notre pass pour la semaine (megarider £20.55). Et le petit plus, c’est que peu importe où on se trouve sur le trajet, il suffit de faire signe au chauffeur pour qu’il arrête le bus, même si ce n’est pas un arrêt officiel. Il n’y a pas de bus sur les autres îles mais certaines ont des services de bus communautaires ou des taxi-vans que l’ont peut réserver. La plupart des ferries inter-îles partent de Kirkwall ou Stromness.

Où dormir dans les Orcades?

L’idéal quand on n’a pas de voiture, c’est de loger à Kirkwall. Toutes les lignes de bus de Mainland passent par cette petite ville donc il est facile de rayonner dans le reste de l’archipel. Nous avons dormi dans une ancienne chapelle sur le port, idéalement située puisqu’à 3 min à pied de la station de bus principale, 2 min des ferries pour les autres îles, 10 min du grand supermarché. En plus d’avoir du charme, elle était toute rénovée et toute équipée, un super bon plan!

Peedie chapel Kirkwall

Que faire dans les Orcades?

Voici notre itinéraire sur 6 jours, entièrement en bus, à pied et en ferry. Nous avions acheté l’Orkney Explorer Pass (£27) à l’office du tourisme pour visiter les sites principaux de Mainland.

Jour 1: Kirkwall

Kirkwall est la capitale de l’archipel, elle compte plus de 9 000 habitants. C’est ici que nous avions décidé de résider pour la semaine. Sa visite peut occuper une journée entière avec sa rue commerçante qui fourmille de petits magasins d’artisans locaux. Il ne faut surtout pas manquer d’entrer dans la cathédrale St Magnus avec ses pierres rouges, et de visiter l’étonnant palais du comte et celui de l’évêque.

Kirkwall earl's palacecathédrale Kirkwall

Jour 2: Distillerie et Brough of Birsay

La distillerie de whisky Highland Park se trouve juste à la sortie de Kirkwall, sur les hauteurs de la ville (bus X1). C’est la distillerie la plus septentrionale du monde. Il est préférable de réserver la visite (nous avions réservé la veille par l’office du tourisme, £10).

Highland Park Distillerie

Birsay est un petit bout du monde au nord-ouest de Mainland. Nous avons pris la ligne 7 à l’aller et la ligne 6 au retour puisqu’il n’y a que deux bus qui passent dans la journée. Il faut surtout vérifier les heures de marée pour être sûr de pouvoir accéder au Brough of Birsay, une petite île au large. L’île est déserte à part pour un petit phare et des ruines d’un village viking. Côté Mainland, on trouve aussi les ruines du palais du comte local.

Earl's palace BirsayBrough of Birsay

Jour 3: Stromness et Hoy

Pour aller sur l’île de Hoy, il faut prendre un petit ferry de Stromness, la deuxième ville des Orcades. Stromness est une petite ville charmante qui vaut le coup de s’attarder (bus X1).

Stromness

La traversée pour Moaness sur l’île de Hoy ne dure que 30 min (£8.80 A/R à acheter directement sur le ferry). Le ferry est seulement accessible aux piétons et cyclistes. Le site que tout le monde vient voir sur Hoy est le Old Man of Hoy. Il n’est pas accessible directement. Il faut réserver un taxi-van (£6 A/R) pour Rackwick. Ensuite il faut marcher dans les collines environ une heure et demi pour admirer le vieux monsieur.

Old man of Hoy

Jour 4: Sanday

Sanday est une île tout au nord de l’archipel. On prend le ferry de Kirkwall et la traversée dure un peu plus d’une heure et demi (£17.20 A/R) . Tout comme sur Hoy, il n’y a pas de bus sur cette île mais un service de van communautaire. Il faut réserver à l’avance, mais il vient vous chercher au ferry pour vous emmener où vous voulez, et viendra vous chercher pour revenir au ferry le soir (£4.50). L’île est très plate et peu peuplée. Comme son nom l’indique, elle est surtout renommée pour ses plages de sable blanc. Petit bonus, nous étions seules au monde toute la journée et nous avons pu observer des phoques.

Sanday Orkney

Jour 5: Ring of Brodgar, Stenness, Maeshowe et Skara Brae

C’est la journée archéologie de la semaine. Les Orcades sont très riches en sites néolithiques. Les sites principaux sont faciles d’accès avec le bus X1 et sont situés dans le même périmètre. Nous visitons d’abord Maeshowe, un tumulus funéraire de 5000 ans qui a servi de refuge à des Vikings au XIIe siècle (runes gravées). Attention il faut réserver la visite plusieurs jours à l’avance.

Maeshowe Orkney

Les pierres levées de Stenness constituent le plus vieux cercle de pierres du Royaume-uni même s’il ne reste que 4 immenses pierres debout. Dans le champ d’à côté on trouve Barnhouse, les restes de quelques maisons vieilles de 5000 ans.

Standing stones of Stenness OrkneyBarnhouse Orkney

En continuant sur la route qui sépare les lochs de Harray et de Stenness, on passe devant le site du Ness of Brodgar (site seulement visible 6 semaines par an pendant les fouilles) avant d’arriver au cercle de Brodgar. Erigé un peu après celui de Stenness, il comportait 60 pierres, il en reste 27.

Ring of Brodgar Orkney

9 km plus loin sur la même route se situe le village de Skara Brae, le lieu le plus visité des Orcades (ligne de bus 8S, seulement un A/R trois jours par semaine). Il s’agit d’un village néolithique de 8 maisons de plus de 5000 ans. Il est incroyablement conservé car il a traversé les siècles recouvert par les dunes.

Skara Brae Orkney

Jour 6: Churchill barriers, Italian chapel, St Margaret’s Hope

A bord d’un bus de la ligne X1, on traverse les Churchill barriers. Il s’agit de 4 digues construites pendant la Seconde Guerre mondiale pour bloquer l’entrée de la baie de Scapa Flow. Les digues relient l’île de Mainland à l’île de Lamb Holm, puis Glimps Holm, puis Burray puis South Ronaldsay. On trouve aussi des épaves le long des ces digues.

Churchill barriers Orkney

La chapelle italienne est située sur l’île de Lamb Holm. Elle a été construite par des soldats italiens prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale avec des cylindres en acier et du béton. Elle est entièrement peinte à l’intérieur.

Italian chapel Orkney

St Margaret’s Hope est un petit port situé sur l’île de South Ronaldsay (bus X1). Le village ne compte que 500 âmes, le tour est assez rapide.

St Margaret's Hope Orkney

CARNET PRATIQUEUNE SEMAINE DANS LES ORCADES

13 réflexions sur “Une semaine dans les Orcades sans voiture

    • merci pour ton commentaire! Je suis ravie de te donner envie d’y aller. Il faut que j’écrive d’autres articles moins pratiques et plus inspirants sur les Orcades

    • J’ai eu plusieurs moments « bout du monde » là-bas. C’est quoi ton livre?? Ça m’intéresse!! Je suis ravie que tu puisses mettre quelques paysages sur les lignes de ton livre 🙂

      • Alors c’est Vinland de Georges Mackay Brown. C’est Itinera Magica qui me l’a conseillé, je ne l’ai trouvé qu’en anglais par contre. Ils explorent des terres vers Terre-Neuve mais les personnages principaux viennent des Orcades et ils y passent du temps là bas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.