Hello, goodbye!

C’est un article un peu particulier que je vous propose cette fois-ci. Tout d’abord, c’est le premier article collaboratif du blog, et il me tenait à cœur.

L’heure du divorce entre le Royaume-uni et l’Europe approche. Je suis une enfant tiraillée. J’ai habité à Londres pendant 5 ans, le Royaume-uni reste ma deuxième patrie, mon pays de cœur que je connais mieux que la France et que je continue d’explorer à la moindre occasion. Alors plutôt que de faire l’inventaire des meubles à se partager, j’ai préféré faire appel à 10 blogueurs amoureux de ce pays eux-aussi pour faire une belle déclaration collective et montrer pourquoi nous aimons tous le Royaume-uni. Expatriés ou simples visiteurs réguliers, ils nous emmènent dans leurs endroits préférés à travers le pays pour nous dévoiler un peu de sa magie. Merci à eux d’avoir accepté ce petit défi, ils sont pour moi les meilleurs ambassadeurs! N’hésitez pas à cliquer sur leurs noms pour être dirigé sur leurs blogs. Jump on board!

Holy Island (Northumberland) avec A kiss from UK

Il y a des endroits touchés par la grâce et qui renferment une magie si particulière qu’ils vous marquent à vie. Holy Island fait incontestablement partie de ces lieux qui vous happent et qui vous obsèdent. Perdue dans le Northumberland, tout en haut de l’Angleterre, à un jet de pierre de l’Ecosse, j’ai découvert pour la première fois cette île de marée appelée aussi Lindisfarne il y a une quinzaine d’années. Plein mois de février, une fine bruine, un vent à décorner une Highland Cow. Et la claque. Soudaine et irréversible. Vous y arrivez en roulant sur une bande d’asphalte que la mer recouvre deux fois par jour au gré des marées en coupant l’accès à l’île. Ca donne déjà une belle atmosphère. Mais ce qui s’offre à vos yeux une fois la voiture garée est digne des plus grands décors de cinéma. Plongée directe dans le passé, à l’époque des invasions Vikings et de la christianisation de l’Angleterre. Ce petit bout de terre concentre à lui seul certains des événements les plus marquants de l’Histoire de ce pays avec pour rappel de ces temps rudes une magnifique ruine d’abbaye, une vieille église et un château dressé sur son promontoire rocheux dominant un petit port qui doit se classer parmi les plus photogéniques du Royaume-Uni. J’avais choppé le virus. Et j’y suis retourné plusieurs fois reprendre ma dose avec un ébahissement resté intact. Je vous souhaite à tous d’avoir ce même émerveillement en y allant.

Lindisfarne a kiss from UKLindisfarne-2 a kiss from UK

Une dose de romantisme dans les Borders (Ecosse) avec French Kilt

Le sud de l’Ecosse, relativement moins visité que les Highlands, est un fantastique terrain de jeu. J’aime particulièrement cette région car elle est très facile d’accès : en septembre 2015, par exemple, une nouvelle ligne ferroviaire, la “Waverley Line”, a été ouverte de Edimbourg à Tweedbank (elle sera probablement prolongée dans les années à venir), ce qui facilite grandement les choses. En descendant du train à Tweedbank, une courte marche nous mène jusqu’à Abbotsford House, la demeure de Sir Walter Scott(1771 – 1832), l’écrivain écossais par excellence. Peu connu en France, ici en Ecosse, il est le père fondateur du roman historique, et a remué ciel et terre pour créer une véritable identité écossaise. Sa maison est absolument magnifique, avec ses styles architecturaux mélangés (gothique, baronnial, victorien…) et ses grandes baies vitrées qui donnent sur la rivière Tweed. Visiter cette maison revient à se plonger dans l’univers d’un génie créatif, vivant au milieu de ses 9 000 livres et de son papier peint chinois. Une vraie merveille, surtout s’il fait assez beau pour se perdre dans les jardins attenants. Si l’on suit la rivière Tweed, on arrive rapidement à Melrose, un adorable village qui roupille à l’ombre de sa magnifique abbaye en ruines. Elle fut fondée en 1136 par le roi David 1er, qui invita des moines cisterciens français à venir la faire vivre. Après plusieurs attaques anglaises, elle est laissée à l’abandon dès le XVIIème siècle. Aujourd’hui, la taille impressionnante de ses ruines nous laisse imaginer la taille de cette abbaye à son heure de gloire. Si vous cherchez bien, vous trouverez même l’endroit où repose le coeur du roi Robert the Bruce !

abbotsfordmelrose

Le château de Dundrum (Irlande du nord) avec Vio vadrouille

J’ai toujours eu du mal à ne choisir qu’un seul endroit coup de coeur en Irlande du Nord. J’aime ses paysages si variés, en campagne verte émeraude piquetée de moutons, ou sur la côte sauvage avec des plages à l’infini. Pourtant, il y a cet endroit au sud de l’Irlande du Nord qui me touche à chaque visite grâce à son charme et à son ambiance bucolique voire un poil mystérieuse: le château de Dundrum. Il faut le visiter au printemps, ou à l’été pour profiter de sa cour arrière remplie de fleurs (dont quelques jolies bluebells) et d’arbres bien feuillus. On s’installe sous les arbres et on profite du calme entre les ruines du château qui surplombe la réserve naturelle de Murlough et qui offre un panorama incroyable sur les montagnes de Mourne. Si le temps est clément, on aperçoit même Slieve Donard, le plus haut sommet.

Dundrum1Dundrum2

L’île d’Anglesey (Pays de Galles) avec Tea bees trips

L’île d’Anglesey situé dans le Nord du Pays de Galles est un de mes endroits préférés au Royaume-Uni. Cette destination est peu connue et visitée pourtant cette presqu’ile reliée au Pays de Galles par deux majestueux ponts offre au visiteur de magnifiques vues sur la chaine montagneuse de Snowdonia d’un coté et sur la côte et la mer d’Irlande de l’autre. Les amateurs de randonnées et de nature auront de quoi se régaler sur cette petite île. Anglesey est classée en AONB (Area of Outstanding Natural Beauty) et possède de nombreuses réserves naturelles où il est possible d’observer la faune et la flore avec en plus un sentier côtier d’environ 200 km. Par ailleurs il y a de nombreux châteaux et manoirs à visiter qui raviront les historiens. Et puis ce n’est que sur Anglesey que vous trouverez un nom de village avec 15 consonnes : Llanfairpwllgwyngyll. C’est pour toutes ces raisons que je vous recommande vivement de passer un week-end sur cette belle île.

Anglesey 1Anglesey 2

Manchester (nord ouest de l’Angleterre) avec Touristissimo

Manchester est le berceau de la musique Pop Rock Anglais, des groupes tels que les Bee Gees, Take That, Oasis, Prodigy ont vu le jour à Manchester et on connaît tous un air ou une chanson de ces groupes mythiques. C’est à travers la musique que j’ai découvert Manchester et j’ai gardé le rythme pour aller y passer un week-end lors du festival de jazz. Manchester est une ville dynamique, chaleureuse, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer. Leçon numéro 1, rencontrer les Mancuniens autour d’une bière ou d’un match de foot, dans tous les cas ça sera dans un pub, ça sera l’occasion de pratiquer votre anglais. Manchester est culturellement riche, elle n’a rien à envier à Londres. Manchester Art Gallery abrite plus de 25 000 oeuvres d’art, Victoria baths, une piscine des années 30 qui se transforme en cinéma toute la saison estivale et l’ambiance est bon enfant. Manchester a également un petit air de New York, ses immeubles rouges vous rappelleront les scènes les plus mythiques du cinéma et du petit écran. Les fans de foot seraient fous de joie de découvrir le musée de l’équipe de Manchester Red Devils, cotoyer les vestiaires empruntés par les plus grands joueurs du monde: Eric Cantona, Robert Pirès, David Beckham, Thierry Henry. Tous les ans en été, la ville de Manchester organise le Comic Con qui réunit les mordus de comics, un événement qui mit l’ambiance dans toute la ville lors de mon week-end, j’y ai même rencontré de drôles de déguisements. Allez à Manchester, même si le temps n’est pas toujours de votre côté, mais humainement Manchester vous séduira à coup sûr.

IMG_9796IMG_9908

Edimbourg (Ecosse) avec Cross my heart and hope to die

Edimbourg restera mon coup de cœur britannique incontesté. Destination de mon tout premier voyage entre amies en 2010, c’est un endroit où je vais passer quelques jours dès que l’occasion se présente. Un endroit où je rêve de m’installer pour de bon, un jour. J’ai mille et une raisons d’aimer la capitale écossaise. La gentillesse de ses habitants, l’habile mélange entre ancienneté et modernité, les mélodies de la cornemuse qui retentissent à chaque coin de rue, l’effervescence constante de la ville. Que ce soit errer dans les rues pavées, me faufiler dans les closes omniprésentes, rêvasser dans les cafés, passer des heures dans les musées ; il y a toujours quelque chose à faire. C’est la seule ville qui parvient à me donner envie de tout voir, de tout faire. Edimbourg mêle avec perfection les avantages d’une grande ville et la proximité de la nature – deux choses que j’apprécie énormément et entre lesquelles mon cœur balance. La ville est idéalement placée en Ecosse et tous les paysages se réunissent harmonieusement : les collines de Pentland Hill, les plages de sable doré de Portobello Beach, le foisonnement de la nature aux Royal Botanics Gardens. Je pourrais passer des heures à vous raconter comment Edimbourg a volé mon cœur et pourquoi je suis inlassablement attirée par tout ce qu’elle a offrir.

flaneries-rues-edimbourg-27yaevkiST

Oxford (Oxfordshire) avec L’Allée du monde

L’un de mes endroits préférés au Royaume-Uni est la magnifique ville d’Oxford, en Angleterre. Elle se trouve à une heure de Londres en train. J’adore l’histoire et les endroits historiques à l’architecture médiévale, et j’aime aussi les campus et les villes universitaires car elles bouillonnent d’activité et d’énergie. Oxford répond à tous ces critères ! L’université d’Oxford est l’une des plus belles au monde, et je ne me lasse pas de visiter les différents “Colleges” qui la constituent (comme les différentes “maisons” dans Harry Potter – Gryffondor, Poufsouffle etc). La plupart sont ouverts au public, et j’aime marcher sur ces campus en imaginant les générations d’étudiants qui s’y sont succédées… depuis le XVe siècle ! Je me suis mariée à Oxford avec mon mari britannique en 2017, et nous avons organisé le vin d’honneur dans le College où il avait étudié à Oxford. Ce fut une journée merveilleuse qui n’a fait que renforcer mon attachement à cette ville ! Je possédais moi-même un lien avec Oxford avant de le rencontrer, puisque ma grand-mère et ma tante y avaient été filles au paire dans les années 40 et 70, et que ma tante est rentrée de ce séjour en épousant un anglais d’Oxford, qui est donc mon oncle par alliance depuis ma petite enfance. Il y a aussi beaucoup de très vieux pubs historiques à Oxford (dont “The Eagle and Child”, celui que Tolkien utilisait comme son QG pour discuter littérature avec d’autres auteurs de son temps), et beaucoup de bons restaurants, c’est donc une destination que je recommande aux gourmands ! Et bien sûr, le Ashmolean Museum, qui possède de très belles collections d’art et d’excellentes expositions temporaires, ainsi qu’un restaurant avec une belle vue sur toute la ville et campagne environnante. Enfin, Oxford est aux portes des Cotswolds, cette superbe région de la campagne anglaise que l’on voit dans beaucoup de films et séries télévisées !

Screen Shot 2017-03-12 at 18.12.32IMG_2802

Hampstead village (Londres) avec Mordue de voyages

A seulement quelques stations de métro du centre de Londres, se cache un village et une campagne souvent ignorés des visiteurs: Hampstead village. Jadis sur la colline, éloigné des tumultes de la capitale britannique, aujourd’hui ce havre préservé regorge de merveilles: ruelles pavées, jolies maisons, demeures cossues et surtout le plus ancien grand parc de la ville, Hampstead Heath grand de plus de 300 hectares de collines, de bois, de vallées et d’étangs ouverts aux marcheurs, aux sportifs, aux flâneurs, aux baigneurs et à tous ceux en quête d’un peu de campagne anglaise.  C’est du nord de ce parc, près de Kenwood Manor que se trouve ma vue préférée sur la ville, au loin, en contrebas. Nous sommes sur une colline, d’ailleurs, la station de métro de Hampstead est la station de métro la plus profonde de Londres (un conseil: ne prenez pas les escaliers…). Beaucoup de personnes préfèrent la vue du haut de Parliament hill, juste au sud de ce parc – la vue y certes est plus dégagée mais je préfère observer la ville de loin, sans un bruit si ce n’est celui de la nature environnante. Qu’il fait bon déambuler dans les ruelles piétonnes, entre échoppes et jolies maisons du XIXe, au détour du marché des producteurs du samedi, et peut-être croiser une célébrité habitant ici? De nombreux films ont été tournés ici ou d’autres, même s’ils n’ont pas été tournés ici, illustrent la vie de personnes y ayant vécu comme Neverland  qui retrace l’histoire de la famille Llewelyn Davies et de ses garçons qui inspirèrent Sir JM Barrie pour écrire Peter Pan ou le film Bright star, ce magnifique film sur les amours du poète John Keats et de Fanny Brawne – allez visiter leur maison et profiter du jardin qui l’entoure.

20171025_15063820171025_124144

Studland (Dorset) avec Teatime in Wonderland

16 ans en Angleterre… Je continue pourtant d’y découvrir des petits coins de paradis. Studland, dans le Dorset, par exemple : une baie avec plages de sable blond, prolongée de falaise de craie blanches et d’une pointe sculpturale, Old Harry Rocks. Ma journée idéale, sur place ? Une fois garée à Middle Beach, je longe les petites cabines de bois pour atteindre la plage et y louer kayak ou paddle board auprès de Fore Adventure, qui propose aussi des initiations et des excursions. Comme elle est belle, cette côte toute en découpes, vue depuis l’eau ! L’appétit creusé, installez-vous donc, au petit café : les fish cakes y sont excellents… De là, rejoignez South Beach à une dizaine de minutes de marche. Par la plage si la marée est basse, par le chemin à travers la campagne si l’eau est déjà haute. Vous y trouverez la pill box (boîte à pilules), le surnom donné à un mini bunker tout rond datant de la seconde guerre mondiale. Rapprochez-vous des falaises, de grès blond à ce niveau. La roche, particulièrement friable, est devenue mur pour graffiti éphémère, visages et prénom gravés puis érodés par le vent et la pluie. Les abeilles aussi ont pris avantage de cette pierre si tendre, y creusent des galeries l’été, y hibernent l’hiver, vous les verrez voleter d’une entrée à l’autre. Rassurez-vous, elles prennent à peine note de votre présence ! Reprenez donc le sentier côtier, histoire d’admirer la baie… depuis le sommet des falaises. La première partie est bordée d’arbres puis de fougères et de ronces : vous pourrez vous y régaler de mûres sauvages en août et septembre, elles y poussent par milliers. Peu à peu, le paysage s’ouvre sur la mer, offre de petites pointes d’où admirer les arabesques de craie. Arrivé au niveau d’Old Harry Rocks, les jours de vent, vous croiserez souvent des familles cerfs-volants en main. Vous pouvez continuer plus loin encore, jusqu’aux pâturages où s’épanouissent pleinement un petit troupeau de vache. A voir la vue sur l’horizon de là, on les envie… La route coupe à travers champs, puis redescend vers Studland, longeant d’adorables maisonnettes et finissant au Studland Pub, à la façade couverte de lierre. Les cheveux emmêlés par le vent, les joues rosies par le soleil, vous pourrez vous rafraichir d’une bière locale ou d’un G&T (demandez-le à base de Conquers, produit dans la région : il est infusé de salicorne et de fleurs d’ajonc). Cheers !

7527052656_IMG_89527587833056_IMG_8958

Les îles Shetland (Ecosse) avec Ooh my world

L’archipel des Shetland est une destination complètement à part au Royaume Uni. Situées tout au nord de la Grande Bretagne, les îles sont plus proches de la Norvège que de l’Ecosse. C’est ce qui leur donne un caractère tout à fait unique. J’ai aimé leur charme viking tout comme leur nature à l’état brut. Chaque île offre son lot de surprises avec des plages paradisiaques (il ne manque plus que les températures pour être aux Caraïbes), les falaises impressionnantes, les étendues vallonnées… Leur petit plus à mon goût: les gens supers accueillants, les nombreux artistes et galeries d’art sur les îles!

shetland-ecosse-oohmyworldst-ninians-beach-oohmyworld

Le quartier de Greenwich (Londres) avec Globe-trottine

J’ai habité deux ans dans ce quartier tranquille de Londres au sud de la Tamise. Le centre est coquet avec ses petites boutiques indépendantes. Autrefois lieu de villégiature pour les rois d’Angleterre, Greenwich s’est construit avec élégance autour du palais royal. Au bord de la Tamise, on y croise le National maritime museum, le fameux bateau Cutty Sark, l’Old royal naval college, et la Queen’s house. Avec son atmosphère de petit village à part, il est aussi très animé et attire beaucoup de touristes le week-end avec son marché incontournable. Il est un peu le centre du monde aussi, j’aime le dire, car c’est bien entendu sur sa célèbre colline avec l’observatoire que l’heure mondiale est déterminée. Et puis il y a la vue, une des plus belles vues sur Londres et en particulier sur le quartier de Canary Wharf, la modernité face au charme classique.

vue Greenwich LondresCutty Sark 3 Greenwich Londres

Et vous, quel est votre endroit préféré au Royaume-uni?

10 blogueurs vous (2)

Publicités

17 réflexions sur “Hello, goodbye!

    • Moi aussi j’ai découvert encore pas mal de lieux que je ne connaissais pas du tout grâce à cet article collaboratif…j’ai juste envie de sauter dans le premier eurostar!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.