coups de cœur d’avril

coups de coeur avril

On pourra dire que le mois d’avril a littéralement soufflé le chaud et le froid. Il fut en tout cas relativement calme et monotone de mon côté, j’espère qu’il aura été un peu plus surprenant pour vous. En attendant, j’ai voyagé devant mon écran et voici les 5 coups de cœur que j’ai retenu ce mois-ci: du Canada à l’Ecosse, en passant par le Vietnam et de belles bibliothèques à découvrir. Lire la suite

Grinda ou la quiétude suédoise

GRINDA (1)

Un pas, une pierre, un chemin qui chemine….*

Ces quelques mots de Moustaki résonnent en boucle toute la journée au gré de mes pas dans la forêt, le long des chemins, au bord des plages, à l’abri sous les sapins…comme Moustaki, je m’extasie des petites choses de la nature. A un saut de puce de Stockholm, l’île de Grinda est un petit havre de paix.

Lire la suite

coups de cœur d’août

mes coups de coeur (1)

Contrairement à beaucoup d’entre vous, je ne suis pas partie en vacances cet été. J’ai travaillé non-stop, et j’ai eu très peu de temps à consacrer au blog (snif). Alors je remercie tous les blogueurs qui ont posté de beaux articles ces dernières semaines et qui m’ont donc fait voyager par procuration. S’il y a un thème à mes coups de cœur du mois d’août, je dirais que c’est l’effet « waouh ». Je vous propose 5 articles avec des photos extraordinaires et des paysages grandioses…de quoi partir en voyage vous aussi derrière votre écran.

Lire la suite

Lantau, l’autre côté de Hong Kong

rd-photo

L’île de Lantau, dans l’archipel d’Hong Kong, fut une véritable surprise pour moi. Avant de faire ce voyage, Hong Kong était pour moi l’exemple parfait d’enchevêtrement urbain, immeuble contre immeuble, la jungle de béton par excellence. Dans un sens, j’avais totalement raison. Hong Kong est une ville verticale. Mais là où j’avais tort, c’était de réduire ce petit territoire à ces gratte-ciel.  Hong Kong m’a surprise à bien des égards mais voici ce que je ne m’attendais vraiment pas à trouver là-bas: la nature et le calme. Dès qu’on s’éloigne un peu de l’épicentre, on retrouve la verdure…et je ne veux pas dire à une heure en voiture, mais à quelques stations de métro seulement. Lire la suite