Kazimierz entre street art et papillotes

kazimierz-1Cracovie a plusieurs visages. Elle a son joli quartier historique entre les remparts, avec sa grande place, son château et ses rues pavées pleines de touristes. Elle a son quartier communiste idéal de Nowa Huta construit dans les années 1950. Elle a aussi son côté sombre avec le quartier du ghetto juif à Podgórze et la fameuse usine de Schindler (celle de La Liste de Schindler). Et puis elle a son ancien quartier juif de Kazimierz qui est en train de devenir « the place to be » à Cracovie. Je vous montre pourquoi.

img_7010

Le quartier de Kazimierz est situé au sud des remparts, au bord de la Vistule. C’était une ville indépendante, fondée par le roi Kazimierz III (Casimir en français) au XIVe siècle avant d’être rattachée à Cracovie en 1801. Beaucoup de Juifs s’y installèrent dès le XVe siècle et ils y vécurent en bonne harmonie avec la communauté chrétienne jusqu’à l’occupation de Cracovie par les Nazis. Juste avant la guerre, un quart de la population de Cracovie était juive (60 000 personnes). Il existait 120 synagogues dans toute la ville, surtout dans le quartier de Kazimierz, le quartier juif. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, Kazimierz ne s’est pas transformé en ghetto pendant l’occupation. Dès 1941, les Nazis ont chassé les Juifs de ce quartier, les forçant à se regrouper à Podgórze bientôt fermé par des murs en forme de tombes juives. Après la guerre, les communistes ont largement délaissé le quartier.

img_6987

Kazimierz ne porte donc pas les stigmates d’un quartier martyr mais il reste authentique. Il faudra néanmoins attendre un homme providentiel pour redonner au quartier toute la vie qui l’animait jadis. Et cet homme providentiel fut Steven Spielberg qui y tourna dans les années 1990 La Liste de Schindler (on peut reconnaître certains lieux de tournage). Dès lors, Kazimierz retrouve son histoire, y fait face, et l’assume. Une identité juive refait surface avec fierté même s’il ne reste que 2 synagogues actives et, paraît-il, à peine une centaine de Juifs pratiquants. On peut désormais visiter le musée juif dans la Vieille Synagogue ou encore le vieux cimetière à côté de la synagogue Remuh. Dans la rue Szeroka, quatre boutiques d’époque illustrent cette volonté de mémoire.

Mais surtout, aujourd’hui, ce sont les artistes et artisans qui redonnent vie à ce quartier. Il est devenu le quartier à la mode avec tous ses bars et cafés, ses places à food trucks, ses galeries d’art, ses boutiques, ses concerts de rue.

On vient aussi à Kazimierz pour son street art, des surprises à chaque coin de rue. On pourrait presque se croire dans le trendy Shoreditch à Londres, preuve que les artistes ont bien investi les lieux.

Kazimierz est donc un quartier plein de contrastes. Il est à la fois silencieux et respectueux de son histoire, et en même temps, il crie son originalité et son dynamisme. Il est à la fois à l’écoute des dernières tendances et est resté dans son jus, avec des façades défraîchies, mais c’est tout ce qui fait son charme.

CARNET PRATIQUE

kazimierz-2

  • on mange sur une des places à food trucks (coup de cœur pour le Red Bus hyper sympa, sans oublier de tester le chimney cake): Świętego Wawrzyńca 16
  • on découvre les vieilles cartes de Cracovie en noir et blanc dans la Galeria Luelue: ulica Miodowa 22
  • on flâne les boutiques d’artistes (coups de coeur pour Lookarna et Marka concept store): ulica Józefa
  • on arpente la rue Szeroka pour ses vieilles boutiques et être au cœur de la vie juive du quartier
  • on boit un verre au bar Singer avec ses vieilles machines à coudre sur les tables: Estery 20

Publicités

9 réflexions sur “Kazimierz entre street art et papillotes

  1. Tes photos sont très jolies, j’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de l’endroit. Ça fait partie des destinations qui sont sur ma wishlist voyage de 2017 ce qui me donne encore plus envie d’y aller 🙂

    • merci Marlène pour ce commentaire 🙂 J’espère que tu auras effectivement l’occasion de faire un tour à Cracovie, elle vaut vraiment le coup! Si tu as des questions, n’hésites pas 😉

  2. Pingback: Cups of English Tea - Cracovie en automne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s