Au revoir 2020

Au revoir 2020, on ne te regrettera pas.
Pour autant, ce n’est pas la liste des mauvaises nouvelles que j’ai envie de dresser, ni celle des gens qui me manquent, ni celle des endroits fermés que je ne peux plus fréquenter, ni celle des pays que j’aurais dû visiter cette année. Non, dans tous les fracas provoqués par cette année si particulière, ce sont les jolies choses que je veux retenir ici. J’ai hésité à faire ce bilan où je regarde mon nombril, pas sûre que ça intéresse beaucoup de monde, mais je crois en avoir besoin pour me faire réaliser que cette année n’a pas été si pourrie.

Mes voyages à l’étranger

J’ai pu faire deux voyages à l’étranger en 2020, j’ai eu la chance d’avoir un bon timing en cette année très compliquée pour se déplacer hors de nos frontières.

Danemark et Suède

Le monde d’avant. C’était un voyage un peu à l’arrache puisqu’on a réservé moins de 3 semaines avant de partir sur un coup de tête. Au vu de l’année qui vient de s’écouler, je me dis qu’on aurait eu tort de ne pas y aller. Alors oui il a fait un peu froid à Copenhague début mars, mais il a fait très beau et on était presque les seules touristes. Nous en avons aussi profité pour sortir de la ville en train, aller voir le château de Frederiksborg et celui de Kronborg au nord de l’île de Seeland, et le musée d’art moderne de Louisiana. Et nous sommes même allées en Suède pour une journée. Dix jours après notre retour, le premier confinement était déclaré.

Naples


Ca faisait très longtemps que ma meilleure amie et moi essayions de s’organiser un long week-end toutes les deux. En janvier 2020, nous avions tout réservé pour partir en octobre en Italie, bien loin de s’imaginer qu’une pandémie allait s’abattre. Le voyage a été maintenu (un test PCR négatif était obligatoire), nous avons profité d’une période d’accalmie avant les vacances de la Toussaint. Nous avons donc passé 4 jours à Naples et ses environs et j’ai réalisé mon rêve de visiter Pompéi et d’aller sur l’île de Capri. Et passer 4 jours avec ma meilleure amie qui habite loin, ça n’a pas de prix!

Mes voyages en France

Je n’ai pas vraiment fait de voyages en France cette année mais des petites escapades d’une ou deux journées. J’ai passé un week-end en Corrèze à découvrir des petits villages typiques comme Rocamadour, Turenne et Collonges-la-Rouge.

J’ai passé une journée sur l’île de Ré à la sortie du premier confinement, un vrai bol d’air et de soleil bien mérité.

Et puis j’ai visité deux châteaux du val de Loire, Chenonceau et Azay-le-Rideau. Je progresse peu à peu sur ma liste des châteaux de la région qu’il me reste à découvrir.

Et j’ai profité de mon retour de Naples pour rester à Paris trois jours et visiter des endroits habituellement très touristiques qui étaient déserts juste avant les vacances de la Toussaint. Un vrai privilège de visiter le Louvre, la sainte chapelle et le château de Versailles sans les hordes de touristes.

5 articles préférés

Le top 5 de mes articles les plus lus reflète bien cette année, ils sont tous en France. Les articles à l’étranger ont moins marché ces derniers mois. Ca me fait sacrément plaisir que l’article le plus lu soit celui sur ma ville de Poitiers.

Ce que vous ignorez sur Poitiers
Voyage au bout de ma rue
Saint-Savin l’audacieuse
Une journée sur l’île de Ré
Les légendes de Rocamadour

Mon best 9 instagram

J’ai peu posté sur Instagram ces derniers mois. Vous avez clairement préféré mes photos du Danemark cette année puisqu’on en compte 5 dans ce best 9. Et puis 3 photos d’Aberdeen en Ecosse et une de Nouaillé-Maupertuis près de chez moi.

Ce que j’ai lu

Confinements obligent, j’ai apprécié avoir du temps pour lire cette année et faire baisser ma pile à lire amassée ces dernières années. Ce fut sans aucun doute une année record avec 35 livres, soit une pile de 84 cm de haut (oui j’ai mesuré), soit 12 375 pages (oui j’ai compté). Le nombre de livres importe peu, mais j’en retire une petite fierté moi qui n’ai lu que 3 livres les 20 premières années de ma vie. Pendant le premier confinement, je me suis plongée tête baissée dans la trilogie de Philip Pullman A la croisée des mondes (que j’ai donc lu 15 ans après tout le monde), c’était parfait pour oublier ce qui se passait dans le monde extérieur. Du coup j’ai enchaîné avec les deux premiers livres de la deuxième trilogie pendant le deuxième confinement (ça fait beaucoup de « deux » dans la même phrase). J’ai également découvert bien après tout le monde l’univers de Fabcaro avec les bandes dessinées Formica (que je conseille chaudement si les fêtes de Noël en famille vous angoissent) et Zaï Zaï Zaï Zaï qu’on m’avait judicieusement mis sous le sapin l’an dernier et qui m’ont fait beaucoup rire. Et enfin dans ma pile, mon coup de cœur sorti cette année c’est Liv Maria de Julia Kerninon, un roman solaire (que je vais moi-même offrir à Noël).

Ce que j’ai regardé

Malgré les confinements, j’ai finalement passé peu de temps à regarder des films ou des séries. J’avais du mal à me concentrer sur un écran. Comme tous les 4 ans au moment des élections américaines, j’ai enchaîné les saisons de ma série préférée The West Wing. Je crois que ma série coup de cœur de l’année aura été Big Little Lies dont j’ai aimé les personnages, la musique, les paysages et l’atmosphère. Et puis en tout début d’année, j’avais adoré la première saison de His Dark Materials, qui n’est autre que l’adaptation de la trilogie A la croisée des mondes, ce qui m’a donné envie de lire les livres. Je réalise qu’en cette année particulière, je ne suis allée qu’une seule fois au cinéma, et le film ne m’avait pas plu.

Ce que j’ai écouté

Mon ambiance musicale aura été mélancolique et nostalgique. Je n’ai eu aucune envie de découvrir de nouveaux artistes, je suis restée sur mes acquis, mais en retrouvant des albums que je n’avais pas écouté depuis longtemps. Et dans ce monde anxiogène rempli de mauvaises nouvelles, je n’ai quasiment écouté que des albums remplis de douceur.
Sufjan Stevens Illinoise (2005)
Michael Kiwanuka Love and hate (2016)
Bon Iver For Emma, forever ago (2007)


Et quand l’envie me prenait de danser, ce sont des bons vieux tubes pop du début des années 2000 que j’ai dépoussiéré, des morceaux qui rappellent de bons souvenirs, presque comme des doudous pour les oreilles.

Merci à celles et ceux qui sont passés pour lire un article voire tous les articles publiés cette année même si je n’ai pas été très productive, à celles et ceux qui ont pris le temps d’écrire un petit commentaire qui fait toujours chaud au cœur, à celles et ceux qui les ont partagés, qui ont mis un petit cœur sur une photo, qui ont échangé avec moi…Je suis ravie de vous avoir fait voyager un peu. Je suis aussi ravie que les articles sur ma région aient bien fonctionné. Vous souhaiter une bonne année 2021 peut paraître suranné mais c’est peut-être justement encore plus important aujourd’hui, avoir l’espoir d’une année moins pénible que 2020 et croire qu’on aura encore de beaux moments à partager malgré tout. Et puis, je ne ferai pas l’impasse pour vous souhaiter également une bonne santé…si c’est tout ce que l’on retiendra de 2020.

6 réflexions sur “Au revoir 2020

  1. Je le trouve chouette, ce bilan annuel ! J’ai prévu moi aussi d’en écrire un sur les choses positives de cette année parce qu’il y en a eu, et on aurait vraiment tort de ne pas se pencher dessus. J’espère que 2021 sera belle, et qu’on pourra se voir, en France ou en Ecosse ! Love xx

    • Merci pour ton petit mot! J’espère effectivement que 2021 nous donnera l’occasion de nous voir que ce soit à Poitiers ou Edimbourg 🙂 Je croise les doigts! xx

    • merci pour ton commentaire. On se doute malheureusement qu’il y a encore des mois de galère devant nous…mais on s’envoie des ondes positives pour qu’il y ait du progrès quand même 🙂

  2. J’adore lire les articles bilan de mes copines de blog, et le tien en fait partie! Je suis contente de voir que tu as pu trouver des petits bonheurs dans une année si compliquée et puis surtout que tu as découvert le monde de Philip Pullman 🙂
    Je te souhaite une bonne année 2021. J’espère qu’elle t’apportera du bonheur. Bises

    • merci pour ton commentaire! Ah oui, ça fait 15 ans que j’entends parler d’A la croisée des mondes mais le confinement a vraiment été un déclic pour le lire. Et c’était juste parfait, j’étais dans ma bulle dans un monde parallèle, j’ai été triste pendant des jours à la fin de la trilogie lol Je te souhaite à mon tour une bonne année outre-Rhin, en espérant que tu trouveras de belles choses pour illuminer les prochains mois. x

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.