10 endroits méconnus de Londres

ban

Vous aimez Londres? Vous y êtes allés plusieurs fois? Leicester Square, Buckingham Palace, Piccadilly Circus et Oxford Street n’ont plus aucun secret pour vous? Je vous propose de visiter des endroits méconnus de Londres, là où le touriste ne va pas forcément lors de sa première visite.

1. La cathédrale de Westminster

Là, je vois des yeux se lever au ciel, exaspérés en se demandant pourquoi je cite l’un des monuments les plus connus de la capitale britannique. Et bien, tout simplement parce que je parle de la cathédrale de Westminster, et pas de l’abbaye ni du palais (vous voilà rassurés!). Il n’est pas rare de confondre, et pourtant, il est presque certain que vous ne connaissez pas la cathédrale. Une petite explication s’impose: l’abbaye est anglicane, la cathédrale est catholique romaine. Suite à la Réforme d’Henry VIII, les fidèles de Rome ont passé 350 ans sans cathédrale à Londres. Elle fut enfin construite en 1903 dans un style néo-byzantin et ressemble plutôt à une mosquée, ce qui la rend unique. Cela vaut le coup d’y rentrer, rien que pour les mosaïques dorées. Si l’entrée de la cathédrale est gratuite, son campanile est accessible pour £6 (ascenseur). Vous monterez à 64 mètres de haut et vous aurez une vue panoramique sur Londres (et toutes ses grues de constructions), sur l’abbaye et le palais de Westminster et sur les coupoles de la cathédrale.

2. Monument

Une des dates clés pour comprendre l’histoire de Londres c’est 1666. Le 2 septembre 1666 se déclara un énorme incendie qui brûla pendant 3 jours et ravagea tout sur son passage, du quartier de Temple jusqu’aux portes de la Tour de Londres. Quasiment la totalité du quartier de la City a disparu. Pour commémorer cette tragédie, on demanda à l’architecte Christopher Wren de construire une colonne dorique, The Monument. Ses 61 mètres de haut représentent la distance de la colonne jusqu’à la boulangerie où l’incendie a débuté dans Pudding Lane. La colonne date de 1677 et serait la plus haute colonne de pierre au monde. Et j’avoue qu’elle est impressionnante. Si vous êtes motivés, vous pouvez grimper les 311 marches qui mènent au sommet (entrée £4). La vue est normalement superbe…mais le temps était malheureusement très très bas et très très gris le jour de ma visite (à refaire par ciel bleu donc!).

3. One New Change

One New Change est un centre commercial situé juste derrière la cathédrale saint Paul. Pourtant son plus gros atout n’est pas le nombre de boutiques mais son rooftop! Sa terrasse est en effet accessible par tous grâce à son ascenseur de verre. Certes, le bâtiment n’est pas hyper haut mais la vue sur la cathédrale est vraiment sympa et inhabituelle. Par beau temps, on peut voir jusqu’à la roue du London Eye (si si elle est sur la photo). Bref, c’est gratuit, c’est sympa et en plus il a y un bar pour profiter de la vue.

4. St Katherine’s Docks

Il est si facile de passer à côté de ce petit port caché sans le voir alors qu’il se trouve juste à côté de la Tour de Londres, au pied du Tower Bridge. C’est un petit havre de paix dans cet endroit si touristique. Derrière son arcade, on trouve un petit port tranquille avec des vieux bateaux et des yatchs de riches propriétaires des immeubles alentours.

5. St Dunstan in the East church

Cette petite église est située entre London Bridge et le Tower Bridge. Le début de sa construction date de 1100. Elle fut largement endommagée par le Grand Incendie de 1666 et au lieu de la rénover totalement, on se contenta de la rafistoler par-ci par-là. Elle fut ensuite lourdement démolie par les bombardements du Blitz de 1941. L’Eglise anglicane n’en avait plus besoin alors il fut décidé de la laisser telle quelle pour la transformer en jardin public. C’est donc son usage aujourd’hui, quelques ruines entretenues, un jardin anglais et des arbres qui ont repris le dessus. Tout ça dans un silence presque monacal au beau milieu du quartier frénétique de la City.

6. Temple

Le quartier de Temple est un quartier hors du temps et bien caché pour celui qui ne le cherche pas. Il faut passer sous cette arche (2, Temple Gardens) pour y accéder ou passer par une petite arche discrète en face des Royal Court of Justice sur le Strand. Ce quartier si tranquille abrite des écoles de Droit. Il tient son nom de l’ordre des Templiers qui s’y installa en 1185. L’église du Temple, construite au XIIe siècle, était le siège des Templiers en Angleterre au moment des Croisades. Elle est ronde, comme beaucoup d’églises de l’ordre. Elle est surtout connue pour ses gisants des Templiers à l’intérieur…et pour avoir été un épisode dans la quête du Da Vinci Code. Attention, son entrée n’est pas gratuite (£5). A partir du XIVe siècle, Temple fut l’endroit où les avocats et juristes faisaient leurs études, logeaient, puis exerçaient. Le quartier est donc un grand ensemble de bâtiments de juristes entourés par des petits jardins.

7. Highgate Cemetery

Un cimetière n’est peut-être pas forcément sur votre liste de visites à Londres. Mais après tout, des milliers de touristes se pressent bien dans le cimetière du Père Lachaise à Paris. Le cimetière d’Highgate est aux antipodes de celui du Père Lachaise. Il a quelque chose de magique et mystérieux. Il a ouvert en 1839 et contient plus de 53 000 tombes. Il est divisé en deux parties, est et ouest. La partie ouest n’est accessible que sur visites guidées (£12) mais la partie est est en accès libre (£4). La plupart des visiteurs (moi y compris) ne visite donc que la partie est…et vient surtout voir la tombe de Karl Marx avec son buste massif (ce n’est pas forcément ce qui m’a intéressée le plus). La nature a repris ses droits dans ce cimetière victorien, les racines des arbres viennent perturber les pierres tombales. Cela lui donne un côté enchanteur, romantique, poétique, mais aussi inquiétant, comme si un mort-vivant allait tout à coup pousser sa pierre-tombale et sortir de là-dessous en criant.

8. Téléphérique Emirates Airlines

J’ai déjà consacré un article à ce téléphérique mais je l’ai quand même ajouté à cette liste. Oui, il y a un téléphérique à Londres au-dessus de la Tamise (depuis 2012). Il fait un circuit fermé entre sa station d’Emirates Royal Docks (métro Royal Victoria, près de la salle Excel) et celle d’Emirates Greenwich Peninsula (métro North Greenwich, près de la salle de l’O2). C’est une façon originale de traverser et de voir la ville autrement 90 mètres au-dessus de l’eau. On a une vue imprenable sur l’O2 et sur Canary Wharf. Je conseille de prendre la ligne dans le sens Royal Docks- Greenwich Peninsula pour avoir une plus jolie vue de face. La traversée dure une dizaine de minutes et ne coûte que £3,50, on peut même utiliser son Oyster Card (la carte des transports de Londres) car le téléphérique est inclus dans le système des transports en commun. Bref, un bon plan! Même s’il faut souvent faire la queue…

9. Imperial War Museum

Fondé en 1917, le musée devait être le témoin des sacrifices de la Première Guerre mondiale. Il a été transféré dans cet ancien hôpital à Southwark en 1936. Fermé quelques mois pour des rénovations, l‘Imperial War Museum a rouvert en 2014 avec de nouvelles salles et aménagements. Le thème de la guerre et des combats pourrait paraître un peu triste pour une visite, mais le musée est véritablement intéressant avec ses chars d’assaut et ses avions. Il traite de toutes les guerres jusqu’à celle contre le terrorisme actuel. L’étage sur l’Holocauste est quand même assez plombant pour le moral avec ses photos et ses habits appartenant aux victimes tout comme aux bourreaux. Entrée gratuite.

10. Museum of London Docklands

Je termine cette liste avec un deuxième musée, celui des Docklands. Situé dans le quartier des affaires de Canary Wharf au milieu des tours, il a ouvert en 2003 dans un ancien entrepôt à sucre de 1802.  J’ai beaucoup aimé ce musée (gratuit) car il raconte une autre histoire de Londres, celle du commerce. Le rôle de la Tamise dans la prospérité de la ville est souvent méconnu et ce musée permet d’explorer le fleuve. Il ne passe pas à côté de la face sombre de l’empire florissant: l’esclavage. Vous y trouverez des histoires de pirates jusqu’au développement urbain des anciennes zones portuaires de ces dernières années.

10 endroits méconnus de LONDRES

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “10 endroits méconnus de Londres

    • ce ne sont pas des endroits très secrets non plus…mais disons qu’ils ne sont pas sur la liste des must-see des touristes généralement…alors si je peux donner quelques idées 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s